CEFDHAC-Burundi: Une ère nouvelle pour le Forum National de la CEFDHAC du BURUNDI

 

Il s’est tenu à Bujumbura au Burundi du 19 au 20 Mai 2014, l’atelier de revitalisation du Forum National de la CEFDHAC du Burundi et d’information sur les changements climatiques et les enjeux liés à la REDD+. Organisé par le forum national du Burundi, grâce à la facilitation de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) avec l’appui financier de la BAD/CEEAC. Cet atelier  qui s’inscrit dans le processus de redynamisation de la CEFDHAC  a travers le Programme d’Appui à la Conservation des Ecosystèmes du Bassin du Congo (PACEBCo) a mobilisé des participants venant des Organisations de la Société Civile, des Administrations impliquées dans la gestion durable des écosystèmes forestiers, des réseaux de la CEFDHAC, des institutions de recherche, de la coordination nationale de la COMIFAC, du Comité de Pilotage Régional de la CEFDHAC et de l’UICN, ainsi que les représentants des les peuples autochtones.

 

En organisant cet atelier, le Forum National du Burundi avait les objectifs suivants : amender la première mouture des textes de base du forum national Burundi, amender le premier draft de son plan opérationnel triennal, et échanger avec l’ensemble des participants sur les enjeux du changement climatique et la REDD+.

 

Pour atteindre ces objectifs l’atelier s’est appuyé sur cinq sessions plénières traitant des sujets spécifiques. Notamment : la présentation du draft des textes de base (Statuts et le Règlement d’ordre intérieur), l’analyse et à l’enrichissement des drafts des textes de base présentés, l’amendement du draft du plan d’action opérationnel, la formulation et l’adoption des recommandations et des stratégies d’action pour la suite.

 

Chaque session s’est déroulée dans une approche participative, au cours de laquelle des recommandations ont été formulées aux structures qui interviennent dans le processus de redynamisation du Forum National. Il s’agit de :

 

♦ La COMIFAC :  à qui il a été recommandé d’élargir les formations qu’elle organise en matière de changements climatiques, de gestion durable de la biodiversité, de mécanismes de financement MDP, de lutte contre la désertification et REDD+ aux représentants des fora nationaux de la CEFDHAC en vue du renforcement de leur capacité.

♦  L’UICN et autres partenaires :  à qui il a été recommandé d’appuyer le Forum National CEFDHAC Burundi dans l’organisation d’une Assemblée Générale en vue d’adoption des textes de base et à la mobilisation des fonds pour la mise en œuvre du plan opérationnel adopté ; et d’appuyer la mise en œuvre effective du plan opérationnel du Forum National.

♦  La CEFDHAC : dont la recommandation exigeait d’œuvrer en sorte que les Fora Nationaux de la CEFDHAC puissent obtenir des adresses physiques reconnus dans les pays respectifs  et d’appuyer les initiatives du Forum national du Burundi en vue de sa redynamisation effective.

♦  Bureau du Forum national : il lui est recommandé de finaliser les projets de Statuts et de Règlement d’Ordre Intérieur du Forum national, de diffuser auprès des membres et des partenaires le Plan d’action opérationnel et de recourir aux medias locaux pour informer le grand public sur les missions de la CEFDHAC ; de convoquer une Assemblée Générale du Forum national en vue d’adopter les textes de base et le plan d’action opérationnel proposés ; d’établir le répertoire de potentiels partenaires financiers locaux et conduire une action visant à les positionner sur certaines activités du Plan d’action opérationnel du Forum National et d’accélérer le processus de mise en place d’une plateforme nationale de la Société civile REDD+ et changement climatique.

 

C’est sur cette note que les participants se sont séparés dans l’espoir de voir le forum Nation de la CEFDHAC du Burundi prendre de l’envol.

 

Pour plus d’information, bien vouloir consulter le communique final ci-dessous:

Image credit: CEFDHAC-Burundi

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

GEAPE Rapport : Implication des femmes dans la vente de la viande du gibier dans le territoire de Walikale en République démocratique du Congo, une pression toujours grandissante sur les grands singes.

...La majorité des femmes pratiquent les commerces  de la viande  de brousse  comme un moyen de survie, car la  guerre a plongé la population dans une pauvreté extrême,  et suite à la guerre elle n’a pas eu le temps de cultiver le champ, de faire l’élevage et dont malheureusement, les bétails, petits bétails  et autres  étaient  souvent   pillés  par les groupes armés....

En savoir plus...

WWF Report-2016 : Des succès étonnants malgré les révélations alarmantes

2016 fut indubitablement une année bien spéciale pour le WWF Cameroun. En effet, le WWF a apporté des contributions significatives dans le Bassin du Congo voir partout dans le monde de manière générale à la conservation et au Cameroun en particulier.

En savoir plus...

Projet AAP2 165 PAM: Engagement de TOOGGA Sarl, entreprise

L'entreprise s'engage à soutenir le programme proposé par le Professeur Abdellahi Mohamed Vall HMEYADA dans le cadre de la réponse à l'appel d'offre PSPD2 de 2017 et s'y investir fortement.

 

En savoir plus...

RIFFEAC : Clôture de réception des dossiers de Candidature pour les bourses d’études REDD+

Le Coordonnateur Régionale du RIFFEAC déclare, close la réception des dossiers de Candidature pour les bourses d’études REDD+. Tous les dossier reçus avant la date de clôture (20 Avril) seront analysés conformément aux exigences applicables

En savoir plus...

WWF-UE Atelier de réflexion stratégique sur la gestion du massif forestier de Ngoyla-Mintom

L’atelier de réflexion stratégique sur la gestion du massif forestier de Ngoyla-Mintom et de clôture du Projet WWF-UE de Ngoyla-Mintom s’est tenu le 28 mars 2017, à l’Hôtel Hilton, à Yaoundé, au Cameroun. Il a été organisé à l’initiative du Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), en partenariat avec le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) et avec l’appui financier de l’Union Européenne.

En savoir plus...

Les acteurs de la protection des droits des populations autochtones se concertent à Yaoundé

L’Hôtel Djeuga Palace de Yaoundé a servi de cadre les jeudi 06 et vendredi 07 avril 2017 à l’atelier de renforcement des capacités des acteurs intersectoriels sur la protection des droits des Populations Autochtones (PA) dans la mise en œuvre des programmes et projets de conservation de la biodiversité.

 

En savoir plus...

Fonds Vert pour le Climat : Vacances de postes

Le FVC valorise la diversité et encourage les applications de personnes de toutes les origines, quel que soit leur âge, race, sexe, orientation sexuelle, citoyenneté, religion, handicap ou autres attributs similaires. Si vous êtes motivé par notre mandat et pensez que votre profil peut intéresser le Fonds, veuillez consulter les offres ci-après. 

En savoir plus...

ONU-REDD : Une réussite congolaise : Deuxième partie - Persévérance et appropriation par le gouvernement

La République du Congo a récemment achevé une analyse économique des coûts et avantages de ses options stratégiques pour REDD+ et un examen des sources de financement pour la mise en œuvre de sa stratégie nationale REDD+. Emelyne Cheney et Jonathan Gheyssens de l'ONU Environnement discutent dans cette deuxième partie de la conversation leur expérience de soutien au pays avec ce travail difficile mais finalement décisif.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030