Conclusions de la première réunion de concertation COMIFAC - institutions partenaires


Sur initiative du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, et avec l’appui financier du  projet d’appui GTZ à la COMIFAC, il s’est tenu les 14 et 15 janvier 2009 à la Résidence la Falaise à Douala au Cameroun la 1ère réunion de concertation de la COMIFAC et les Institutions partenaires du Traité.


Y ont pris part :

- Pour le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC : Messieurs Raymond MBITIKON, Martin TADAOUM et Etienne MASUMBUKO, respectivement Secrétaire Exécutif, Secrétaire Exécutif Adjoint et Directeur Administratif et Financier,
- Pour l’ADIE : Monsieur BAMBE DANSALA, Secrétaire Exécutif ;
- Pour l’OAB : Monsieur Remy MUKONGO, Chef de Service de Statistique et Documentation, Assistant du Secrétaire Général ;
- Pour l’OCFSA : Monsieur Philémon SELEBANGUE, Secrétaire Permanent ;
- Pour le RAPAC : Monsieur Jean Pierre AGNANGOYE, Secrétaire Exécutif.


Y ont également participé :

- Monsieur Yves YALIBANDA, Coordonnateur national de la COMIFAC de la République Centrafricaine, en qualité de Chargé de Mission et Conseiller COMIFAC près du Président en Exercice de la COMIFAC,
- Monsieur Georges MOUCHAROU, représentant du Coordonnateur national de la COMIFAC du Cameroun, et
- Monsieur Samuel MAKON, Représentant la Coopération technique allemande du Bureau Franco-Allemand d’appui à la COMIFAC et la Facilitation allemande du PFBC.


A été absent, le Coordonnateur national de la COMIFAC en République Gabonaise, invité en qualité de Conseiller en matière de la COMIFAC près le Ministre du pays du siège de la CEEAC, Institution dont la COMIFAC est un Organisme spécialisé.

Télécharger le communiqué final

Revenir

Actualités du PFBC

Actualités

AFP: Cameroun: saisie de 187 pointes d'ivoire près de Yaoundé

Les autorités camerounaises ont saisi lundi 187 pointes d'ivoire, représentant une "centaine d'éléphants abattus", a rapporté la radio d'Etat...

En savoir plus...

Libération: Braconnage : «Nous faisons face à des attaques, parfois avec des armes de guerre»

Témoignage: Guillaume Le Flohic, français, 28 ans, travaille au sein du parc national d’Odzala-Kokoua au Congo-Brazzaville. Il y dirige le service Conservation et Recherche depuis juin 2013. En mai, il a contacté «Libération» pour témoigner d’une agression dont a été victime le responsable de la lutte anti-braconnage et au-delà, toute l’équipe du parc, ainsi que de la grande difficulté de poursuivre le travail de conservation en Afrique...

En savoir plus...

CIFOR: Le négoce du bois entre la Chine et l’Afrique Diversité des modèles économiques et nécessité d’imaginer des réponses spécifiques pour l’action publique

"...La Chine est désormais le premier pays importateur de bois tropicaux, les trois-quarts du bois exporté du continent africain étant destinés au marché chinois. Cette demande soulève des inquiétudes à propos des impacts environnementaux et socio-économiques des chaînes d’approvisionnement en bois des entreprises chinoises en Afrique" - "... Nous avons constaté que les acteurs en jeu ont recours à une large palette de modèles économiques et de chaînes de valeur. Par conséquent, nous avançons qu’il existe plusieurs solutions pour faire pression au moyen des politiques publiques. Une amélioration de l’efficacité des politiques publiques par toutes les parties doit tenir compte des caractéristiques de chaque modèle économique..."

En savoir plus...

ADIAC-CONGO: Protection de l’environnement : les jeunes dans une nouvelle dynamique

Le constat a été fait lors de la conférence organisée par l’association « Green team CALI », le 19 août, dans l’enceinte du Congo american language institute (CALI). La conférence était axeé sur le thème « Youth Leadership to sustain the environnement of central Africa » et a été organisée en partenariat avec le Congo basin forest partnership (Partenariat pour les forêts du bassin du Congo). Plusieurs associations des jeunes motivés par la protection de l’environnement à Kinshasa ont pris part à cet évènement. Parmi celles-ci figurent l’association des jeunes conscients pour l’environnement dont la présidente et fondatrice, Clareine Nzeza, a fait une intervention remarquée...

En savoir plus...

TRAFFIC Flash d'information: nouvelles sur le commerce des espèces de faune et de flore sauvages en Afrique

Dans cette édition: Cameroun : conservation des espèces protégées, des douaniers formés -  Saisie de 28 crânes de primates- Des crânes de gorille saisis chez deux trafiquants - Gabon:  Des centaines de produits en peaux de crocodiles saisis au marché artisanal de Libreville - Haut-Ogooué - L'implication des autorités locales dans l'application des lois fauniques et forestières  -Noël Nelson Messone pour une meilleure application de la loi forestière- Des chasseurs interceptés à Guietsou et à Mandji - République Démocratique du Congo: Congo-Kinshasa: Le gouvernement veut assurer la traçabilité du bois - Des exploitants forestiers dénoncent l'exploitation illicite du bois à Nkala -Maniema - Encadrement d'ex-barconniers, I'ICCN sensibilise ses partenaires...

En savoir plus...

Lessons for REDD+ from Cameroon’s past forestry law reform: a political economy analysis

"...In this paper, we view the REDD+ policy arena in Cameroon within a political economy framework and conduct policy network analysis to explore the factors that will enable or hinder efforts to implement the broad policy change required to realize REDD+. As the REDD+ context is shaped by the history of Cameroon’s forestry sector, we draw lessons for REDD+ from the forestry law reform undertaken in 1994. We focus our analysis on three factors considered necessary for REDD+ success..."

En savoir plus...

Brésil : La méthodologie d'évaluation du niveau de référence d’émission connait un succès au Brésil

Grâce à l'utilisation de cette méthodologie d'évaluation du niveau de référence des émissions, le Brésil vient de connaitre son niveau de référence sous national de la biomasse amazonienne à travers des études réalisées à cet effet. Cet exemple du Brésil pourrait encourager certains pays du bassin du Congo comme la RDC dans le développement de ses compétences et l'estimation du niveau des stocks de carbone et du taux de flux (exemple des niveaux d'émissions de référence) de la biomasse...

En savoir plus...

ADIAC-Congo: "La lutte concertée contre le crime sur la faune et la flore en Afrique."

Afin de relever les défis liés à l’exploitation illégale du bois et au commerce illicite de la faune sauvage, les administrations engagées devront davantage travailler en synergie. Il s’agit des écogardes, de la Police, la Justice, la Gendarmerie,  la Douane et la Marine.Le directeur de l’équipe spéciale de l’accord de Lusaka, Bonaventure Ebayi, l’a rappelé à ces différents corps de métiers, le 28 août à Brazzaville, à l’occasion d’une réunion d’échange qu’ils ont eue sur le thème de "La lutte concertée contre le crime sur la faune et la flore en Afrique."

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2014

Burundi-COMIFAC