Conclusions de la première réunion de concertation COMIFAC - institutions partenaires


Sur initiative du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, et avec l’appui financier du  projet d’appui GTZ à la COMIFAC, il s’est tenu les 14 et 15 janvier 2009 à la Résidence la Falaise à Douala au Cameroun la 1ère réunion de concertation de la COMIFAC et les Institutions partenaires du Traité.


Y ont pris part :

- Pour le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC : Messieurs Raymond MBITIKON, Martin TADAOUM et Etienne MASUMBUKO, respectivement Secrétaire Exécutif, Secrétaire Exécutif Adjoint et Directeur Administratif et Financier,
- Pour l’ADIE : Monsieur BAMBE DANSALA, Secrétaire Exécutif ;
- Pour l’OAB : Monsieur Remy MUKONGO, Chef de Service de Statistique et Documentation, Assistant du Secrétaire Général ;
- Pour l’OCFSA : Monsieur Philémon SELEBANGUE, Secrétaire Permanent ;
- Pour le RAPAC : Monsieur Jean Pierre AGNANGOYE, Secrétaire Exécutif.


Y ont également participé :

- Monsieur Yves YALIBANDA, Coordonnateur national de la COMIFAC de la République Centrafricaine, en qualité de Chargé de Mission et Conseiller COMIFAC près du Président en Exercice de la COMIFAC,
- Monsieur Georges MOUCHAROU, représentant du Coordonnateur national de la COMIFAC du Cameroun, et
- Monsieur Samuel MAKON, Représentant la Coopération technique allemande du Bureau Franco-Allemand d’appui à la COMIFAC et la Facilitation allemande du PFBC.


A été absent, le Coordonnateur national de la COMIFAC en République Gabonaise, invité en qualité de Conseiller en matière de la COMIFAC près le Ministre du pays du siège de la CEEAC, Institution dont la COMIFAC est un Organisme spécialisé.

Télécharger le communiqué final

Revenir

Actualités du PFBC

Actualités

PFBC Partenaire du mois d'octobre 2014: Rainforest Alliance - Rainforest Alliance dans le Bassin du Congo et dans la région des Grands Lacs

Des grandes multinationales aux petites et moyennes entreprises, Rainforest Alliance  implique les producteurs, les entreprises et les consommateurs tout le long de la chaîne de valeur dans le but de véhiculer les produits et services produits de façon responsable sur un marché mondial où l’exigence de la durabilité est augmente constamment. Depuis nos premières interventions en Amérique Centrale près de 30 ans dans le passé, nous sommes devenus un innovateur mondial de solutions basées sur le marché en faveur de la conservation et du développement économique, et sommes désormais présents dans plus de 80 pays.

En savoir plus...

DECLARATION DE LA SOCIETE CIVILE REGROUPEE AU SEIN DE LA CEFDHAC SUR LES REFORMES FONCIÈRES ET LE PROCESSUS REDD+ EN AFRIQUE CENTRALE

Nous, organisations de la Société Civile d’Afrique Centrale regroupées au sein de la Conférence pour les Ecosystèmes des Forêts Denses et Humides d’Afrique Centrale ( CEFDHAC) ayant participé aux ateliers de renforcement des capacités sur la REDD+ du 6 au 7 octobre 2014 à Brazzaville en prélude de la réunion du PFBC et au Marché des idées à la session 6 des travaux du PFBC, rendons public la déclaration dont la teneur suit...

En savoir plus...

Gabon : le Forum national CEFDHAC s’implique dans les processus REDD+ et le changement climatiques

Il s'est tenu à Libreville du 24 au 26 septembre 2014, l’atelier national d’information sur les activités de l’UICN sur les changements climatiques, l’élaboration de la stratégie d’engagement et du plan de communication de la société civile sur les changements climatiques et la REDD+ au Gabon...

En savoir plus...

Parc National de Bouba Ndjida : les acteurs étatiques unis contre la criminalité faunique

La ville de Garoua au Cameroun a abrité un important atelier de formation des acteurs étatiques sur les textes légaux et réglementaires relatifs à la lutte anti-braconnage, organisé par l’UICN du 27 au 28 août 2014, dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « Renforcement des Capacités / Sensibilisation des Acteurs des Écosystèmes de Savanes Nord d’Afrique Centrale en Matière de Lutte Anti-braconnage » financé par la CEEAC/UE.

En savoir plus...

REDD+ : le REFADD renforce ses capacités sur le développement des projets pilotes

Dans le cadre de la mise en œuvre d'une sous composante du Projet Régional REDD+ de la COMIFAC et du projet « d’appui à la participation de la société civile à la gestion durable des écosystèmes forestiers à travers les plateformes de concertation dans les paysages, les réseaux d’acteurs, les fora nationaux et sous-régional de la CEFDHAC », le Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD) a organisé  avec l'appui l'UICN un atelier de formation des formatrices sur le développement des projets pilotes REDD+ du 15 au 18 septembre 2014 à Douala au Cameroun... 

En savoir plus...

Une stratégie genre en matière de REDD+ et adaptation aux Changements Climatiques en Afrique Centrale

Le Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD) vient de développer une stratégie régionale sur le genre en matière de REDD+ et adaptation, avec l’appui technique et financier de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), et l’Agence Canadienne de Développement International (ACDI). Cette stratégie est un outil de référence permettant aux parties prenantes du Bassin du Congo d’intégrer la dimension genre dans les politiques et programmes et de garantir la participation active des femmes dans les processus.

En savoir plus...

On parlera de lui au passé composé, si rien n'est fait..

D'après une récente étude de TRAFFIC sur l'espèce, son niveau de vulnérabilité a atteint la cote d'alerte à cause de sa surexploitation pour des aliments, des métiers de la médecine traditionnelle et comme animal de compagnie. cette étude révèle que entre 1,5 et 2 millions d'œufs sont collectés chaque année et que sur 30 saisies ont été réalisées  entre 2003 et 2013 plus de 80 000 individus ont été concernés. Récemment, 8368 animaux ont été découverts dans plusieurs valises saisies en Papouasie et à Jakarta en Janvier 2014

En savoir plus...

CRIME ORGANISE CONTRE L'ORMEAU DES COTES D'AFRIQUE DU SUD

Une étude réalisée récemment à Pretoria en Afrique du Sud sur la population des Ormeaux de ce pays, révèle que les toxicomanes des communautés côtières échangent l'escargot récolté illégalement dans les fonds marins contre les médicaments...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2014

Burundi-COMIFAC