Une nouvelle concession certifiée FSC au Cameroun

Déjà certifiée en 2005 pour 41 965 ha, Wijma Douala compte désormais 120 000 ha certifiés. A travers ses membres, l'objectif ambitieux de IFIA est de voir certifier 10 millions ha de forêts tropicales dans la région d'ici 2012.

Avec ce deuxième certificat FSC, Wijma réaffirme son engagement dans la certification forestière. Ce certificat atteste que les entreprises préservent la biodiversité (on ne prélève que les arbres dont la régénération est assurée par de jeunes pousses) tout en faisant bénéficier les populations locales de retombées de l'exploitation.

L'équipe de Wijma, conseillée par des ONGs environnementales, a pris soin de consulter toutes les parties prenantes avant de passer l'audit de certification. Maarten Wijma, Directeur Général de Wijma Afrique commente: Nous soutenons totalement la philosophie FSC. Dans la continuité de notre certificat de 2005, il a fallu fournir un effort exceptionnel pour atteindre notre objectif dans des circonstances pas toujours évidentes.

Wijma triple aini sa production de bois certifiés telles que: Azobé/Ekki, Tali, Sapeli, Sipo, Iroko, Movingui et Padouk, essences très demandées sur le marché international.



Où en est la certification dans le Bassin du Congo?

Aujourd'hui, le Bassin du Congo compte trois concessions forestières certifiées au Cameroun et deux au Congo Brazzaville.
Congo: 745 000 ha (CIB)
Cameroun: 535 000 ha (Wijma, TRC, SEFAC)
Total: 1, 28 million d'hectares certifiés dans le Bassin du Congo

Ce n'est pas tout! Trois concessions camerounaises et gabonaises sont actuellement en phase d'audit. Le total des surfaces certifiées devrait être de 3 millions ha fin 2008. La certification connaît un véritable élan dans le deuxième massif forestier mondial mais il reste encore beaucoup à faire: la lutte contre le bois illégal, l'instauration d'une meilleure gouvernance...constituent des préalables nécessaires à l'avancée de la certification chez les forestiers de cette région.



Que fait IFIA dans le Bassin du Congo?
IFIA représente le secteur privé des entreprises forestières et industrielles du bois en Afrique centrale et en Afrique de l'Ouest. Créée en 1996, elle regroupe près de 300 membres à travers des syndicats nationaux qui agissent sur l'emploi direct (+de 100 000 personnes) et indirect (+ de 1 million de personnes) IFIA vise à travers ses actions à engager ses membres dans une démarche de gestion durable et de certification forestière. Pour cela, IFIA bénéficie de l'aide locale nationale et internationale de ses partenaires (ATIBT, FAO, CE, OIBT, Banque Mondiale)

Contact presse: Catherine Peguillan - IFIA
+33 1 43 42 42 00
com@ifia.com

u Congo

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

OIBT : Il faut s’attaquer à la dégradation des forêts pour faire avancer la REDD+, selon le Directeur exécutif de l’OIBT

En matière de REDD+, il conviendrait de davantage privilégier la lutte contre la dégradation des forêts, qui est aujourd’hui responsable au premier chef des émissions de gaz à effet de serre dans les forêts tropicales, selon le Directeur exécutif de l’OIBT, M. Gerhard Dieterle.

En savoir plus...

IFR : Les concessions forestières en Afrique Centrale : une introduction au numéro thématique

Actuellement, en Afrique, les concessions sont prises en tenaille entre l’augmentation de la densité de population dans les zones rurales et les investisseurs agro-industriels à la recherche de terres. Elles demeurent un instrument controversé de gestion des ressources forestières, bien que la certification ait joué un rôle déterminant dans l’amélioration des pratiques de gestion, en dépit de contextes de mauvaise gouvernance.

En savoir plus...

Ecologiste : Guilaume Pitron. La guerre des métaux rares

La face cachée de la transition énergétique et numérique : écologie, économie, géopolitique, voici une enquête saisissante sur les "métaux rares" devenus indispensables dans notre société actuelle.  Préface d'Hubert Védrine. Paru en janvier 2018.

En savoir plus...

Expertisefrance : Un groupe de travail pour mieux mesurer les progrès faits en matière d’ODD en Afrique

Les 5 et 6 janvier 2018, Expertise France, avec l’appui de l’INSEE et d’AFRISTAT a organisé la première réunion du groupe de travail sur les indicateurs de suivi des Objectifs de développement durable (ODD), dans le cadre du projet d’appui au suivi des ODD en Afrique (SODDA) financé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Janvier 2018

Ce mois-ci, le parc a connu une augmentation spectaculaire du braconnage ! Deux événements majeurs ont été détectés. Dix carcasses d'éléphants braconnés ont été découvertes dans le parc et sa périphérie, un nombre qui nous stupéfait tous.

En savoir plus...

cop23: La Semaine Africaine du Climat va façonner les stratégies d'actions climatiques

ONU Changements climatiques Infos, 14 fév. 2018 - Organismes publics et entreprises privées sont conviés à la première Semaine Africaine du Climat du 9 au 13 avril 2018, à Nairobi au Kenya, pour aider à concevoir et mener l'action climatique.

En savoir plus...

JOURNÉE MONDIALE DU PANGOLIN 2018

La célébration de la Journée mondiale du Pangolin 2017 (18 février) est un événement international qui se célèbre chaque année le troisième samedi du mois de février. Elle vise à assurer la sensibilisation à l’échelle mondiale sur les pangolins.

En savoir plus...

UICN : Massacre des éléphants à la RFBL

Le grand braconnage (particulièrement pour les ivoires afin d’alimenter la grande demande sur le marché illicite) frappe en ce début d’année 2018 la Réserve de faune de Binder Léré (RFBL) situé dans le Mayo-Kebbi Ouest (Départements de Léré et Binder) avec un bilan très lourd. Pour l’instant, il fait état de 19 éléphants tués entre le 18 et le 30 janvier 2018 dont les carcasses identifiées.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018