Une nouvelle concession certifiée FSC au Cameroun

Déjà certifiée en 2005 pour 41 965 ha, Wijma Douala compte désormais 120 000 ha certifiés. A travers ses membres, l'objectif ambitieux de IFIA est de voir certifier 10 millions ha de forêts tropicales dans la région d'ici 2012.

Avec ce deuxième certificat FSC, Wijma réaffirme son engagement dans la certification forestière. Ce certificat atteste que les entreprises préservent la biodiversité (on ne prélève que les arbres dont la régénération est assurée par de jeunes pousses) tout en faisant bénéficier les populations locales de retombées de l'exploitation.

L'équipe de Wijma, conseillée par des ONGs environnementales, a pris soin de consulter toutes les parties prenantes avant de passer l'audit de certification. Maarten Wijma, Directeur Général de Wijma Afrique commente: Nous soutenons totalement la philosophie FSC. Dans la continuité de notre certificat de 2005, il a fallu fournir un effort exceptionnel pour atteindre notre objectif dans des circonstances pas toujours évidentes.

Wijma triple aini sa production de bois certifiés telles que: Azobé/Ekki, Tali, Sapeli, Sipo, Iroko, Movingui et Padouk, essences très demandées sur le marché international.



Où en est la certification dans le Bassin du Congo?

Aujourd'hui, le Bassin du Congo compte trois concessions forestières certifiées au Cameroun et deux au Congo Brazzaville.
Congo: 745 000 ha (CIB)
Cameroun: 535 000 ha (Wijma, TRC, SEFAC)
Total: 1, 28 million d'hectares certifiés dans le Bassin du Congo

Ce n'est pas tout! Trois concessions camerounaises et gabonaises sont actuellement en phase d'audit. Le total des surfaces certifiées devrait être de 3 millions ha fin 2008. La certification connaît un véritable élan dans le deuxième massif forestier mondial mais il reste encore beaucoup à faire: la lutte contre le bois illégal, l'instauration d'une meilleure gouvernance...constituent des préalables nécessaires à l'avancée de la certification chez les forestiers de cette région.



Que fait IFIA dans le Bassin du Congo?
IFIA représente le secteur privé des entreprises forestières et industrielles du bois en Afrique centrale et en Afrique de l'Ouest. Créée en 1996, elle regroupe près de 300 membres à travers des syndicats nationaux qui agissent sur l'emploi direct (+de 100 000 personnes) et indirect (+ de 1 million de personnes) IFIA vise à travers ses actions à engager ses membres dans une démarche de gestion durable et de certification forestière. Pour cela, IFIA bénéficie de l'aide locale nationale et internationale de ses partenaires (ATIBT, FAO, CE, OIBT, Banque Mondiale)

Contact presse: Catherine Peguillan - IFIA
+33 1 43 42 42 00
com@ifia.com

u Congo

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Son Excellence François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année 2018 et vous présente ses meilleurs vœux pour l'année 2019 !

J’ai apprécié, au cours de cette année 2018, vos diverses contributions riches et variées qui ont enrichi notre Partenariat commun. Ensemble, nous avons encore avancé avec d’une part l'adhésion de plusieurs nouveaux membres, portant à 113 le nombre des membres du PFBC et d’autres part, nous disposons d’une « Déclaration de Bruxelles » adoptée au cours de la 18e Réunion des Parties du PFBC, laquelle culmine l’ensemble des efforts de la Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC à favoriser le dialogue, impulser l’action pour un leadership politique plus fort et plus adéquat du Partenariat...

En savoir plus...

Les forêts d’Afrique centrale peuvent aider à atténuer la crise globale de l’eau qui pointe à l’horizon selon un rapport de plus de 50 scientifiques de 20 pays.

Une crise globale de l’eau pointe à l’horizon. Exacerbée par la croissance démographique mondiale et le changement climatique dans plusieurs endroits du monde, elle s’approche à grands pas. Plus de 50 scientifiques de 20 pays ont contribué à une étude mondiale des liens entre forêts, eau, climat et êtres humains.

En savoir plus...

UN: Le changement climatique pousse l’Afrique vers le point de non-retour

« L'Afrique est à un tournant. Les nations ont connu une croissance économique, politique et sociale impressionnante au cours des dernières décennies. Mais les disparités entre riches et pauvres sont toujours là. La pauvreté, même si réduite, demeure un problème sérieux pour certains pays. Les changements climatiques, les sécheresses, les inondations, les variations des précipitations et les conflits ont le potentiel de faire échouer les mesures prises pour réduire la faim et  atteindre les objectifs énoncés dans l’Accord de Paris et le Programme de développement durable à l'horizon 2030 » , a déclaré Ahunna Eziakonwa

En savoir plus...

News.globallandscapesforum : L'urgence du changement climatique : un thème et non un courant sous-jacent

La nécessité de décentraliser la gouvernance - et en particulier de traduire la décentralisation en processus de développement par une « approche territoriale »  - a été répétée tout au long des forums de discussion et des plénières.

En savoir plus...

Fonds d’Adaptation : Pionnier d’actions efficaces sur le terrain

 Cette vidéo met l’accent sur les actions pionnières et efficaces du FA sur le terrain, basées sur ses trois piliers stratégiques : l’Innovation, l’Action et l’Apprentissage et le Partage.

En savoir plus...

Fern-Accords commerciaux et transparence - en construction : Mise à jour de l’APV Décembre 2018

Cette mise à jour de l’APV met l’accent sur les avantages déjà obtenus en termes de transparence, ainsi que sur les mesures qui doivent encore être prises. En termes de biodiversité mondiale, de climat, de maisons ancestrales et de moyens d’existence des populations qui dépendent des forêts, l’enjeu est de taille.

En savoir plus...

La RdP 30 a adopté 21 décisions portant sur, entre autres: les questions importantes pour l’entrée en vigueur en janvier 2019 de l’Amendement de Kigali sur les hydrofluorocarbones (HFC)

La trentième Réunion des Parties au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone (RdP 30) s’est tenue du 5 au 9 novembre 2018, à Quito, en Équateur. Plus de 500 délégués ont participé à la RdP 30, y compris 144 délégués des Parties au Protocole, les membres des organes consultatifs techniques du Protocole, ainsi que les représentants des agences et des programmes des Nations Unies, d’organisations régionales, de l’industrie et des organisations non gouvernementales (ONG).

En savoir plus...

Rapport général-Forum des parties prenantes sur la gestion durable des forêts et le développement des reformes de gouvernance en République Démocratique du Congo.

Il s’est tenu à Kinshasa/Gombe, dans la salle de conférence Pierre Claver, du jeudi 06 au samedi 08 décembre 2018, le Forum des parties prenantes sur la gestion durable des forêts et le développement des reformes de gouvernance en République Démocratique du Congo, sous les auspices du Ministère de l’Environnement et Développement Durable.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC