Conclusions de l'atelier de validation sur l'Etat des Forêts 2008

par Florence Palla / RAPAC - Après trois jours de travaux ponctués par des présentations et des groupes de travail sur des thèmes qui ont permis une avancée considérable sur les processus de collecte, d'approbation et de diffusion des données de l'Edf 2008, il faut retenir que les débats en plénière ont permis d'enrichir ce processus sur les aspects juridiques liés à l'utilisation des données contenues dans la future publication.


En effet les mécanismes juridiques sur les échanges et l'exploitation des données de l'Observatoire des Forêts d'Afrique Centrale (OFAC) ont été clairement expliqués notamment en ce qui concerne la signature prochaine de contrats de licences Creative Commons (CC) qui fonctionnent par un mécanisme open source entre les fournisseurs et l'Observatoire des Forêts d'Afrique Centrale (OFAC). Il s'agira de licence individualisée entre l'observatoire et chaque fournisseur.


Des débats sur le format, le contenu et la fréquence des rapports Edf, on peut retenir que les prochaines éditions seront publiées en 2010 et 2012 et que la suite pourra se faire avec un pas de temps de 4 ans permettant d'évaluer les changements du couvert forestier et de prendre en compte de nouveaux thèmes prioritaires. A cet effet, le jeudi 20 novembre, en début de séance, une série de nouveaux thèmes a été proposée pour les prochaines éditions et leur validation a fait l'objet d'un vote des participants. Les résultats de ce vote ont placé en première ligne la thématique sur le bilan des aires protégées et de l'approche Landscape qui a reçu 21 voix suivie de deux autres thèmes émergents à savoir le secteur informel du bois d'œuvre et les conflits sociaux liés à l'accès aux ressources naturelles.


FORAF_validationworkshop.jpgDes discussions sur les fondations pour un observatoire des Forêts d'Afrique Centrale et le cadre institutionnel ont permis de dégager les conclusions suivantes : D'une part, la nécessité de rapprocher l'OFAC de la COMIFAC ce qui permettra de signer un accord avec cette institution. D'autre part, il a été recommandé que l'observatoire garde une indépendance sur le contenu (collecte de données harmonisées et validées) et que son statut juridique soit clairement défini permettant une opérationnalité pour le milieu de l'année 2009.


Enfin, un appel a été fait aux contributions des partenaires à travers des ressources humaines, des financements et  la réception de données satellitaires. Le mot de la fin : faire de l'OFAC, un observatoire de référence pour la biodiversité, l'exploitation forestière, le couvert forestier et l'information qui pourrait servir à toutes les politiques.

Source utilisée par Florence: mot de clôture de Philippe MAYAUX - JRC/ISPRA. Photo: FORAF

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Déclaration de Haut niveau - Continuité dans l’engagement des Partenaires

Bien vouloir télécharger les discours et allocutions de la cérémonie d’ouverture de 18ème Réunion des Parties du Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 28 novembre 2018 à Bruxelles…

En savoir plus...

Note d’information : Conférence internationale des Ministres en charge de la Défense, de la sécurité et des aires protégées sur la lutte contre le Braconnage et autres activités criminelles transfrontalières - 23 – 25 janvier 2019, N'Djaména, Tchad

Sous le Haut Patronage de Son Excellence Monsieur Idriss Déby ITNO, Président de la République du Tchad...  Co-Présidence /Co-Chair : Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du PFBC...La Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) assurée par le Royaume de Belgique, en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Tchad...

En savoir plus...

BRIEFING NEWS Observation indépendante : Les résultats de trois années de mise en œuvre du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE) au Cameroun.

En trois ans de mise en oeuvre du Système normalisé d’Observation indépendante externe (SNOIE), plus de 50% des rapports de dénonciations produits via cette approche normalisée de l’observation indépendante (OI) au Cameroun, ont entraîné des réactions du ministère en charge de la gestion des forêts et de la faune. En effet, sur les 30 rapports d’OI transmis au MINFOF, les faits d’exploitation forestière présumée illégale ont été avérés sur 18 d’entre eux. Ces cas avérés ont suscité des missions de contrôle de la brigade nationale et régionale de contrôle forestier, des saisis, l’ouverture des contentieux à l’encontre des entreprises incriminées dans les rapports et des suspensions de titres.

En savoir plus...

Afrique centrale : Ndjamena accueille la 47e réunion du Comité sur les questions de sécurité du 3 au 7 décembre

Libreville (Gabon), 30 novembre 2018 – La 47e réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) aura lieu du 3 au 7 décembre 2018 à Ndjamena, la capitale du Tchad. Comme lors des précédentes sessions, elle permettra de faire le point de la situation géopolitique et sécuritaire dans les onze pays membres, notamment l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine (RCA), le Congo, la République démocratique du Congo (RDC), le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, Sao Tomé et Principe, et le Tchad.

En savoir plus...

RFUK- Aires protégées et droits communautaires : utiliser les cartes participatives pour soutenir la conservation durable dans le bassin du Congo

Les meilleurs projets de conservation commencent avec les Hommes. Cependant, des aires protégées continuent à être établies et gérées dans le Bassin du Congo avec peu de considération envers les droits fonciers et les droits aux ressources des communautés locales, ce qui favorise les conflits et les violations des droits de l’homme.

En savoir plus...

Environews-Bruxelles : Début de la 18ème réunion des parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo

C’est le Musée Royal de l’Afrique Centrale (Tervurin) qui accueille la première journée de la 18ème réunion des parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Les travaux lancés ce mardi doivent déboucher sur de nouveaux engagements afin de préserver ces forêts partagées par une dizaine des pays d’Afrique centrale, et considérés comme un patrimoine de l’humanité.

En savoir plus...

RDP18-Rapport-Stream 1. Gouvernance forestière et aménagement du territoire

Notre stream porte sur les questions toujours d’actualité de la gouvernance forestière et de l’aménagement du territoire. Plus que jamais, ces deux thématiques sont des thématiques clés pour les perspectives d’avenir des forêts du Bassin du Congo. Cependant, la nature vaste des questions de comment aménager l’espace forestier et comment le pouvoir s’exerce dans ces zones nous exigent de prioriser, au sein du stream, nos discussions et interventions.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018

CAWHFI NEWS N° 002
FGF Brazzaville 2018