Conclusions de l'atelier régional COMIFAC sur REDD


Contexte de l'atelier

En décembre 2007, les pays Parties à la convention réunis à Bali (COP13) ont adopté une feuille de route sur le REDD devant aboutir à une prise de décision à Copenhague lors de la COP15 de décembre 2009. Lors de la conférence de Poznan en décembre 2008, le secrétariat du SBSTA a sollicité les pays sur différents points de négociation. Pour répondre à cette demande, les pays du bassin du Congo ont souhaité se réunir afin d’élaborer une proposition commune, et, sachant que l’année 2009 sera une année charnière pour les négociations, pour définir un calendrier de travail jusqu’à Copenhague. Pour ces raisons, la République Démocratique du Congo a abrité un atelier de négociation du 27 au 30 janvier 2009 à Kinshasa.

Télécharger le compte-rendu avec la liste des participants, le programme de travail, le calendrier de négociation et une matrice des activités  

Conclusions et recommendations générales

Les négociations internationales sur le climat se déroulent à un rythme soutenu et nécessitent que les pays disposent rapidement de documents techniques et scientifiques susceptibles de venir consolider leur position au fur et à mesure de l’évolution des négociations. Les pays d’Afrique Centrale ne disposent pas toujours des ressources (humaines et financières) leur permettant de défendre au mieux leurs intérêts dans le cadre de ces négociations. C’est pourquoi des besoins en termes d’appui et de renforcement de capacités ont été identifiés et validés dès l’année 2008.

Les délais de réalisation des études et des programmes de recherche scientifiques n’obéissent pas aux mêmes rythmes que celui imposé dans le cadre de la négociation. Il est pourtant nécessaire que les négociateurs disposent de documents de synthèse et de documents d’étape qui leur permettent d’appréhender les principaux travaux en cours et de nourrir leurs réflexions sur les grands enjeux climatiques liées à la forêt tropicale. Les appuis apportés aux pays de la région se doivent d’être coordonnés afin de ne pas affaiblir la cohérence du processus régional mis en place par les Pays du Bassin du Congo réunis au sein de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC).

Le processus REDD est un processus politique qui engage les pays de la sous région, il aura des impacts en termes de politique de développement de ces pays. A ce titre, l’ensemble des processus mis en œuvre dans le cadre des travaux liés au REDD nécessite une validation politique et une implication forte de chaque pays au niveau national.

A l’issue de cette discussion, il a été procédé à la clôture de l’atelier. A cet effet, Madame Elke STUMPF, de l’Ambassade d’Allemagne en RDC, a prononcé une allocution avant le discours de clôture du Secrétaire Général à l’Environnement et Conservation de la Nature du Ministère de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme de la République Démocratique du Congo, Docteur Abel Léon KALAMBAYI wa KABONGO.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Son Excellence François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année 2018 et vous présente ses meilleurs vœux pour l'année 2019 !

J’ai apprécié, au cours de cette année 2018, vos diverses contributions riches et variées qui ont enrichi notre Partenariat commun. Ensemble, nous avons encore avancé avec d’une part l'adhésion de plusieurs nouveaux membres, portant à 113 le nombre des membres du PFBC et d’autres part, nous disposons d’une « Déclaration de Bruxelles » adoptée au cours de la 18e Réunion des Parties du PFBC, laquelle culmine l’ensemble des efforts de la Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC à favoriser le dialogue, impulser l’action pour un leadership politique plus fort et plus adéquat du Partenariat...

En savoir plus...

Les forêts d’Afrique centrale peuvent aider à atténuer la crise globale de l’eau qui pointe à l’horizon selon un rapport de plus de 50 scientifiques de 20 pays.

Une crise globale de l’eau pointe à l’horizon. Exacerbée par la croissance démographique mondiale et le changement climatique dans plusieurs endroits du monde, elle s’approche à grands pas. Plus de 50 scientifiques de 20 pays ont contribué à une étude mondiale des liens entre forêts, eau, climat et êtres humains.

En savoir plus...

UN: Le changement climatique pousse l’Afrique vers le point de non-retour

« L'Afrique est à un tournant. Les nations ont connu une croissance économique, politique et sociale impressionnante au cours des dernières décennies. Mais les disparités entre riches et pauvres sont toujours là. La pauvreté, même si réduite, demeure un problème sérieux pour certains pays. Les changements climatiques, les sécheresses, les inondations, les variations des précipitations et les conflits ont le potentiel de faire échouer les mesures prises pour réduire la faim et  atteindre les objectifs énoncés dans l’Accord de Paris et le Programme de développement durable à l'horizon 2030 » , a déclaré Ahunna Eziakonwa

En savoir plus...

News.globallandscapesforum : L'urgence du changement climatique : un thème et non un courant sous-jacent

La nécessité de décentraliser la gouvernance - et en particulier de traduire la décentralisation en processus de développement par une « approche territoriale »  - a été répétée tout au long des forums de discussion et des plénières.

En savoir plus...

Fonds d’Adaptation : Pionnier d’actions efficaces sur le terrain

 Cette vidéo met l’accent sur les actions pionnières et efficaces du FA sur le terrain, basées sur ses trois piliers stratégiques : l’Innovation, l’Action et l’Apprentissage et le Partage.

En savoir plus...

Fern-Accords commerciaux et transparence - en construction : Mise à jour de l’APV Décembre 2018

Cette mise à jour de l’APV met l’accent sur les avantages déjà obtenus en termes de transparence, ainsi que sur les mesures qui doivent encore être prises. En termes de biodiversité mondiale, de climat, de maisons ancestrales et de moyens d’existence des populations qui dépendent des forêts, l’enjeu est de taille.

En savoir plus...

La RdP 30 a adopté 21 décisions portant sur, entre autres: les questions importantes pour l’entrée en vigueur en janvier 2019 de l’Amendement de Kigali sur les hydrofluorocarbones (HFC)

La trentième Réunion des Parties au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone (RdP 30) s’est tenue du 5 au 9 novembre 2018, à Quito, en Équateur. Plus de 500 délégués ont participé à la RdP 30, y compris 144 délégués des Parties au Protocole, les membres des organes consultatifs techniques du Protocole, ainsi que les représentants des agences et des programmes des Nations Unies, d’organisations régionales, de l’industrie et des organisations non gouvernementales (ONG).

En savoir plus...

Rapport général-Forum des parties prenantes sur la gestion durable des forêts et le développement des reformes de gouvernance en République Démocratique du Congo.

Il s’est tenu à Kinshasa/Gombe, dans la salle de conférence Pierre Claver, du jeudi 06 au samedi 08 décembre 2018, le Forum des parties prenantes sur la gestion durable des forêts et le développement des reformes de gouvernance en République Démocratique du Congo, sous les auspices du Ministère de l’Environnement et Développement Durable.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC