CoP 21: La France officiellement investie Présidente de la COP21


 

Laurent Fabius a été officiellement investi président de la COP21 aujourd’hui à 10h par les 1 300 délégués réunis dans la salle plénière « La Loire ». Le ministre des Affaires étrangères a reçu des mains de son prédécesseur, le président de la COP20 Manuel Pulgar-Vidal le maillet en bois avec lequel il déclarera l’accord adopté le 11 décembre.

 

Extrait du discours du président de la COP21
« La première mission de la Présidence française, c’était de vous accueillir. Tout a été conçu pour vous permettre de travailler dans des conditions matérielles favorables, et dans un cadre respectueux de l’environnement. Une place particulière a également été réservée à la société civile, avec les « Espaces Générations Climat » : nous avons voulu que le site de la Conférence reflète l’esprit de cette Conférence, qui accordera une importance majeure aux engagements des acteurs non gouvernementaux dans le cadre du Plan d’action Lima-Paris.

 

La seconde responsabilité de la Présidence française, la plus importante, c’est de faciliter l’obtention d’un accord au terme de ces 11 journées. Je le résumerai en quatre mots : écoute, transparence, ambition, compromis.
-écoute : je serai à l’écoute de chacun, comme je me suis efforcé de l’être depuis le début.

  • transparence : nous n’avons ni agenda caché ni plan secret.
  • ambition : l’enjeu est trop important, et la menace climatique trop grande, pour que nous puissions nous contenter d’un accord a minima.
  • compromis : pour rapprocher les points de vue et faciliter les convergences.

 

En ce jour d’ouverture de la Conférence de Paris, le succès n’est pas encore acquis, mais il est à portée de main. À nous de nous montrer à la hauteur de nos responsabilités, afin que je puisse dire les quatre mots attendus : la mission est accomplie. »

 

Pour d’amples informations, consulter : Ici

Lire aussi...

cop21.gouv.fr/ Laurent Fabius : « Nous y voilà! »

Les 1 300 délégués réunis dans la salle plénière « La Loire » ont observé une minute de silence dimanche à la mémoire des attentats de Paris. Les deux co-présidents de l’ADP*, Ahmed Djoghlaf (Algérie) et Daniel Reifsnyder (États-Unis), ont souhaité une ouverture anticipée des discussions pour « permettre un meilleur usage possible du temps très limité dont disposent les délégués pour finaliser le projet d’accord ».

 

 

Le ministre des Affaires étrangères et futur président de la COP21 Laurent Fabius a réaffirmé sa « priorité absolue de faciliter l’atteinte d’un compromis ambitieux ». « Je m’engage à ce que ce processus soit transparent, ouvert à tous. Ma porte sera en permanence ouverte » a poursuivi le futur président de la COP21, avant de saluer son homologue Manuel Pulgar-Vidal, président de la COP20, pour le travail accompli ensemble. « Le tandem Lima-Paris est un modèle à suivre » a d’ailleurs souligné le co-président de l’ADP Ahmed Djoghlaf.

 

Les délégués commenceront les discussions mardi 1er décembre, après la séquence politique avec les 150 chefs d’Etat demain (en savoir plus sur la journée du 30 novembre : ici).

 

Le déroulé des négociations : ici.

 

Projet de texte du futur accord qui sera discuté en PDF.

 

* POUR MIEUX COMPRENDRE

ADP : le Groupe de travail de la plateforme de Durban pour une action renforcée a été créé lors de la COP17 en 2011 pour élaborer, dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, un nouveau « protocole, un autre instrument juridique ou bien un texte convenu d’un commun accord ayant valeur juridique ». Cet accord devra être adopté en 2015 pour une entrée en vigueur en 2020.

  

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter : Ici

 

Lire aussi

cop21.gouv.fr/ Remise des clés à l’ONU par Laurent Fabius

 

Le Centre de conférence, lieu des négociations aussi appelé « zone bleue », est officiellement passé sous la responsabilité des Nations unies samedi 28 novembre 14h. Le ministre des Affaires étrangères et futur président de la COP21 Laurent Fabius a remis symboliquement les clés à Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la CCNUCC. Cette zone, uniquement accessible aux personnes accréditées, sera désormais gérée par les Nations unies et la sécurité sera assurée par des Gardes bleus onusiens.

 

Laurent Fabius et Christiana Figueres ont ensuite visité le site de la COP21 au Bourget avant de donner une conférence de presse. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a tenu à réaffirmer que « la présidence française sera impartiale et cherchera les compromis ». « Le but est d’avoir un accord le 11 décembre » a redit le futur président de la COP21.

 

La Secrétaire exécutive de la CCNUCC Christiana Figueres a, à quant à elle, souligné que « c’est la première fois dans l’histoire qu’autant de pays ont présenté leur contribution pour lutter contre les changements climatiques ». Au total, ce sont 183 pays, soit  95% des émissions de gaz à effet de serre (GES), qui ont publié leur feuille de route de réduction des GES. En savoir plus sur les contributions nationales : ici.

 

Les négociations vont débuter demain à 17h avec une plénière d’ouverture anticipée afin de « permettre un meilleur usage possible du temps très limité dont disposent les délégués pour finaliser le projet d’accord ». En savoir plus sur le déroule des deux semaines : ici.

 

En savoir plus...

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Le FVC est le plus grand fonds mondial consacré à la lutte contre le changement climatique.

Le Fonds vert pour le climat (FVC) est le plus grand fonds dédié au monde qui aide les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à renforcer leur capacité à répondre au changement climatique. Il a été mis en place par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2010.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020