CoP 21: La France officiellement investie Présidente de la COP21


 

Laurent Fabius a été officiellement investi président de la COP21 aujourd’hui à 10h par les 1 300 délégués réunis dans la salle plénière « La Loire ». Le ministre des Affaires étrangères a reçu des mains de son prédécesseur, le président de la COP20 Manuel Pulgar-Vidal le maillet en bois avec lequel il déclarera l’accord adopté le 11 décembre.

 

Extrait du discours du président de la COP21
« La première mission de la Présidence française, c’était de vous accueillir. Tout a été conçu pour vous permettre de travailler dans des conditions matérielles favorables, et dans un cadre respectueux de l’environnement. Une place particulière a également été réservée à la société civile, avec les « Espaces Générations Climat » : nous avons voulu que le site de la Conférence reflète l’esprit de cette Conférence, qui accordera une importance majeure aux engagements des acteurs non gouvernementaux dans le cadre du Plan d’action Lima-Paris.

 

La seconde responsabilité de la Présidence française, la plus importante, c’est de faciliter l’obtention d’un accord au terme de ces 11 journées. Je le résumerai en quatre mots : écoute, transparence, ambition, compromis.
-écoute : je serai à l’écoute de chacun, comme je me suis efforcé de l’être depuis le début.

  • transparence : nous n’avons ni agenda caché ni plan secret.
  • ambition : l’enjeu est trop important, et la menace climatique trop grande, pour que nous puissions nous contenter d’un accord a minima.
  • compromis : pour rapprocher les points de vue et faciliter les convergences.

 

En ce jour d’ouverture de la Conférence de Paris, le succès n’est pas encore acquis, mais il est à portée de main. À nous de nous montrer à la hauteur de nos responsabilités, afin que je puisse dire les quatre mots attendus : la mission est accomplie. »

 

Pour d’amples informations, consulter : Ici

Lire aussi...

cop21.gouv.fr/ Laurent Fabius : « Nous y voilà! »

Les 1 300 délégués réunis dans la salle plénière « La Loire » ont observé une minute de silence dimanche à la mémoire des attentats de Paris. Les deux co-présidents de l’ADP*, Ahmed Djoghlaf (Algérie) et Daniel Reifsnyder (États-Unis), ont souhaité une ouverture anticipée des discussions pour « permettre un meilleur usage possible du temps très limité dont disposent les délégués pour finaliser le projet d’accord ».

 

 

Le ministre des Affaires étrangères et futur président de la COP21 Laurent Fabius a réaffirmé sa « priorité absolue de faciliter l’atteinte d’un compromis ambitieux ». « Je m’engage à ce que ce processus soit transparent, ouvert à tous. Ma porte sera en permanence ouverte » a poursuivi le futur président de la COP21, avant de saluer son homologue Manuel Pulgar-Vidal, président de la COP20, pour le travail accompli ensemble. « Le tandem Lima-Paris est un modèle à suivre » a d’ailleurs souligné le co-président de l’ADP Ahmed Djoghlaf.

 

Les délégués commenceront les discussions mardi 1er décembre, après la séquence politique avec les 150 chefs d’Etat demain (en savoir plus sur la journée du 30 novembre : ici).

 

Le déroulé des négociations : ici.

 

Projet de texte du futur accord qui sera discuté en PDF.

 

* POUR MIEUX COMPRENDRE

ADP : le Groupe de travail de la plateforme de Durban pour une action renforcée a été créé lors de la COP17 en 2011 pour élaborer, dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, un nouveau « protocole, un autre instrument juridique ou bien un texte convenu d’un commun accord ayant valeur juridique ». Cet accord devra être adopté en 2015 pour une entrée en vigueur en 2020.

  

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter : Ici

 

Lire aussi

cop21.gouv.fr/ Remise des clés à l’ONU par Laurent Fabius

 

Le Centre de conférence, lieu des négociations aussi appelé « zone bleue », est officiellement passé sous la responsabilité des Nations unies samedi 28 novembre 14h. Le ministre des Affaires étrangères et futur président de la COP21 Laurent Fabius a remis symboliquement les clés à Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la CCNUCC. Cette zone, uniquement accessible aux personnes accréditées, sera désormais gérée par les Nations unies et la sécurité sera assurée par des Gardes bleus onusiens.

 

Laurent Fabius et Christiana Figueres ont ensuite visité le site de la COP21 au Bourget avant de donner une conférence de presse. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a tenu à réaffirmer que « la présidence française sera impartiale et cherchera les compromis ». « Le but est d’avoir un accord le 11 décembre » a redit le futur président de la COP21.

 

La Secrétaire exécutive de la CCNUCC Christiana Figueres a, à quant à elle, souligné que « c’est la première fois dans l’histoire qu’autant de pays ont présenté leur contribution pour lutter contre les changements climatiques ». Au total, ce sont 183 pays, soit  95% des émissions de gaz à effet de serre (GES), qui ont publié leur feuille de route de réduction des GES. En savoir plus sur les contributions nationales : ici.

 

Les négociations vont débuter demain à 17h avec une plénière d’ouverture anticipée afin de « permettre un meilleur usage possible du temps très limité dont disposent les délégués pour finaliser le projet d’accord ». En savoir plus sur le déroule des deux semaines : ici.

 

En savoir plus...

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019