CoP 21: La France officiellement investie Présidente de la COP21


 

Laurent Fabius a été officiellement investi président de la COP21 aujourd’hui à 10h par les 1 300 délégués réunis dans la salle plénière « La Loire ». Le ministre des Affaires étrangères a reçu des mains de son prédécesseur, le président de la COP20 Manuel Pulgar-Vidal le maillet en bois avec lequel il déclarera l’accord adopté le 11 décembre.

 

Extrait du discours du président de la COP21
« La première mission de la Présidence française, c’était de vous accueillir. Tout a été conçu pour vous permettre de travailler dans des conditions matérielles favorables, et dans un cadre respectueux de l’environnement. Une place particulière a également été réservée à la société civile, avec les « Espaces Générations Climat » : nous avons voulu que le site de la Conférence reflète l’esprit de cette Conférence, qui accordera une importance majeure aux engagements des acteurs non gouvernementaux dans le cadre du Plan d’action Lima-Paris.

 

La seconde responsabilité de la Présidence française, la plus importante, c’est de faciliter l’obtention d’un accord au terme de ces 11 journées. Je le résumerai en quatre mots : écoute, transparence, ambition, compromis.
-écoute : je serai à l’écoute de chacun, comme je me suis efforcé de l’être depuis le début.

  • transparence : nous n’avons ni agenda caché ni plan secret.
  • ambition : l’enjeu est trop important, et la menace climatique trop grande, pour que nous puissions nous contenter d’un accord a minima.
  • compromis : pour rapprocher les points de vue et faciliter les convergences.

 

En ce jour d’ouverture de la Conférence de Paris, le succès n’est pas encore acquis, mais il est à portée de main. À nous de nous montrer à la hauteur de nos responsabilités, afin que je puisse dire les quatre mots attendus : la mission est accomplie. »

 

Pour d’amples informations, consulter : Ici

Lire aussi...

cop21.gouv.fr/ Laurent Fabius : « Nous y voilà! »

Les 1 300 délégués réunis dans la salle plénière « La Loire » ont observé une minute de silence dimanche à la mémoire des attentats de Paris. Les deux co-présidents de l’ADP*, Ahmed Djoghlaf (Algérie) et Daniel Reifsnyder (États-Unis), ont souhaité une ouverture anticipée des discussions pour « permettre un meilleur usage possible du temps très limité dont disposent les délégués pour finaliser le projet d’accord ».

 

 

Le ministre des Affaires étrangères et futur président de la COP21 Laurent Fabius a réaffirmé sa « priorité absolue de faciliter l’atteinte d’un compromis ambitieux ». « Je m’engage à ce que ce processus soit transparent, ouvert à tous. Ma porte sera en permanence ouverte » a poursuivi le futur président de la COP21, avant de saluer son homologue Manuel Pulgar-Vidal, président de la COP20, pour le travail accompli ensemble. « Le tandem Lima-Paris est un modèle à suivre » a d’ailleurs souligné le co-président de l’ADP Ahmed Djoghlaf.

 

Les délégués commenceront les discussions mardi 1er décembre, après la séquence politique avec les 150 chefs d’Etat demain (en savoir plus sur la journée du 30 novembre : ici).

 

Le déroulé des négociations : ici.

 

Projet de texte du futur accord qui sera discuté en PDF.

 

* POUR MIEUX COMPRENDRE

ADP : le Groupe de travail de la plateforme de Durban pour une action renforcée a été créé lors de la COP17 en 2011 pour élaborer, dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, un nouveau « protocole, un autre instrument juridique ou bien un texte convenu d’un commun accord ayant valeur juridique ». Cet accord devra être adopté en 2015 pour une entrée en vigueur en 2020.

  

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter : Ici

 

Lire aussi

cop21.gouv.fr/ Remise des clés à l’ONU par Laurent Fabius

 

Le Centre de conférence, lieu des négociations aussi appelé « zone bleue », est officiellement passé sous la responsabilité des Nations unies samedi 28 novembre 14h. Le ministre des Affaires étrangères et futur président de la COP21 Laurent Fabius a remis symboliquement les clés à Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la CCNUCC. Cette zone, uniquement accessible aux personnes accréditées, sera désormais gérée par les Nations unies et la sécurité sera assurée par des Gardes bleus onusiens.

 

Laurent Fabius et Christiana Figueres ont ensuite visité le site de la COP21 au Bourget avant de donner une conférence de presse. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a tenu à réaffirmer que « la présidence française sera impartiale et cherchera les compromis ». « Le but est d’avoir un accord le 11 décembre » a redit le futur président de la COP21.

 

La Secrétaire exécutive de la CCNUCC Christiana Figueres a, à quant à elle, souligné que « c’est la première fois dans l’histoire qu’autant de pays ont présenté leur contribution pour lutter contre les changements climatiques ». Au total, ce sont 183 pays, soit  95% des émissions de gaz à effet de serre (GES), qui ont publié leur feuille de route de réduction des GES. En savoir plus sur les contributions nationales : ici.

 

Les négociations vont débuter demain à 17h avec une plénière d’ouverture anticipée afin de « permettre un meilleur usage possible du temps très limité dont disposent les délégués pour finaliser le projet d’accord ». En savoir plus sur le déroule des deux semaines : ici.

 

En savoir plus...

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Cinq priorités pour les lois relatives à la foresterie communautaire en République du Congo

La foresterie communautaire peut avoir des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques en améliorant la gestion des forêts et les moyens de subsistance des communautés locales. Tanja Venisnik, conseillère en droit et politique publique à ClientEarth, explique que des lois claires et cohérentes sont indispensables au succès de la foresterie communautaire.

En savoir plus...

Alwihdainfo-Innovation environnementale : la tchadienne Hindou Oumarou remporte le prix Pritzker de 100 000 dollars

Native du Tchad, Hindou Oumarou reçoit 100 000 dollars pour un travail d'unification des cultures autour d'une ressource en eau qui se raréfie et qui dessert quatre pays africains.

En savoir plus...

mediaterre-Participation de la Francophonie à la CdP - COP25

À chaque Conférence des Parties négociant sur le climat depuis la CdP21 en 2015, la Francophonie a réservé et aménagé un Pavillon pour les acteurs francophones. Le pavillon mis à disposition permet durant deux semaines de la CdP permet d'abriter des événements, totalisant une participation de près de 2000 personnes à chaque édition. Cette expérience a toujours été couronnée de succès et beaucoup appréciée par les États et Gouvernements membres de la Francophonie ainsi que par les acteurs de la société civile et du privé!

En savoir plus...

SNOIE* I Note d’information I Numéro 8

Deux entreprises forestières dénoncées pour exploitation forestière illégale par le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE) suspendues.

En savoir plus...

Lemonde-Après le désistement du Chili, la COP25 sur le climat sera organisée en Espagne en décembre

Après le renoncement du président chilien, Sebastian Piñera, en raison des troubles dans le pays, l’Espagne organisera la conférence aux dates prévues, du 2 au 13 décembre.

En savoir plus...

Lemonde-L’Afrique incontournable pour conduire la transition énergétique mondiale

L’Afrique subsaharienne consomme à peine plus d’électricité que l’Espagne. C’est pourtant sur le continent que se joue une importante bataille contre le dérèglement climatique. A quelques semaines de la 25e conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP25), l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publie, vendredi 8 novembre, un rapport que les négociateurs africains auraient tort de ne pas mettre dans leurs valises avant de s’acheminer vers Madrid. Ils y trouveront de solides arguments pour faire entendre leurs voix à côté des pays gros émetteurs de gaz à effet de serre. « La façon dont l’Afrique parviendra à satisfaire ses besoins énergétiques est cruciale pour l’avenir du continent, et du monde », posent d’emblée les auteurs de cette deuxième édition des Perspectives économiques de l’Afrique, une somme de près de 300 pages.

En savoir plus...

SWM Programme - Bulletin d'information numéro 3 - juillet - octobre 2019

Le troisième bulletin d’information du Programme de gestion durable de la faune sauvage (de l’anglais Sustainable Wildlife Management «SWM» Programme) vient tout juste de paraître. Ce troisième numéro présente les dernières avancées de la mise en œuvre du programme entre juillet et octobre 2019, à travers treize pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Il est disponible....

En savoir plus...

Trentième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC) : Une position commune adoptée.

Cette réunion a été organisée du 11 au 13 novembre 2019, à Kigali (Rwanda), dans la salle de réunion de l’hôtel CHEZ LANDO, en prélude de la onzième réunion du Groupe de Travail sur l’Article 8 (j) et les dispositions connexes (WG8J 11) et à la 23ème réunion de l’Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques (OSASTT-23) qui se tiendront du 20 au 22 et du 25 au 29 novembre 2019 à Montréal au Canada. Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019