Le rapport mondial sur la parité entre hommes et femmes: Deux pays du Bassin du congo se distinguent et montrent le chemin...

 

Voilà l'un des constats du neuvième rapport du Forum économique mondial (WEF) sur l'égalité entre les femmes et les hommes publié le 28 octobre 2014.  Bien vouloir consulter le rapport et le communiqué de presse...

 

Le rapport mondial sur la parité entre hommes et femmes

♦ La neuvième édition du Rapport mondial sur la parité entre hommes et femmes suggère que nous devrons patienter encore 81 ans pour atteindre la parité entre hommes et femmes sur le lieu de travail.

♦  Les avancées d’ensemble enregistrées par l’égalité entre hommes et femmes depuis 2006 se voient contrecarrées par des reculs dans un petit nombre de pays.

♦   En 2014, les nations nordiques dominent dans l’Indice mondial de l’écart entre les genres (Global Gender Gap Index). Le Nicaragua, le Rwanda et les Philippines font partie intégrante, quant à eux, du top 10 du classement

 

 

Bien vouloir télécharger le rapport:  Le rapport mondial sur la parité entre hommes et femmes

 

 

Genève, Suisse, le 28 octobre 2014 – Les neuf années de mesure des disparités entre hommes et femmes à l'échelle du monde ne font apparaître qu'une légère amélioration de l'égalité en faveur des femmes sur le lieu de travail. Selon le Rapport mondial 2014 sur l'écart entre les genres, paru ce jour, l'inégalité entre les hommes et les femmes en matière de participation et de perspectives économiques s'établit aujourd'hui à 60 % dans le monde, soit une amélioration de 4 % seulement par rapport aux 56 % relevés en 2006, lors de la première mesure réalisée par le Forum. Si l'on continue sur cette trajectoire, sans changement des autres paramètres, il faudra 81 ans au monde pour combler complètement cette brèche.

Cette neuvième édition du rapport indique que, parmi les 142 pays étudiés, la disparité entre les les hommes et les femmes la plus faible est celle constatée dans les domaines de la santé. Elle atteint en effet 96 % à l'échelle mondiale, et 35 pays l'ont totalement éliminée, dont trois au cours des 12 derniers mois. Vient ensuite le niveau d'instruction, domaine pour lequel l'égalité atteint 94 % sur le plan mondial. En la matière, 25 pays ont totalement comblé la brèche. Si la participation et les perspectives économiques restent les lanternes rouges des disparités, l'égalité reste inférieure pour le quatrième pilier, à savoir, les responsabilités politiques, qui atteint tout juste 21 %, bien que ce domaine ait connu une amélioration sans précédent depuis 2006.

 

S'il est vrai qu'aucun pays n'a atteint la parité entre hommes et femmesà tous les niveaux, les pays nordiques restent les sociétés les plus égalitaires du monde. L'année dernière, les quatre nations en tête du classement étaient l'Islande (1ère), la Finlande (2 ème), la Norvège (3 ème) et la Suède (4 ème), suivies du Danemark, qui est remonté de la huitième à la cinquième place. Ailleurs, le top 10 est en forte évolution : le Nicaragua gagne quatre place pour accéder à la sixième position, le Rwanda entre dans l'indice pour la première fois, en septième place, tandis que l'Irlande se classe huitième, les Philippines perdent quatre places pour atteindre la neuvième position et la Belgique remonte d'une place en dixième position.

 

Plus loin dans l'indice, les États-Unis d'Amérique montent de trois places jusqu'à la 20ème position, en 2014, après avoir réduit l'écart entre les salaires et augmenté le nombre de femmes occupant des postes parlementaires et ministériels. Parmi les BRICS, l'Afrique du Sud (18ème) occupe la meilleure place, grâce à d'excellents scores de participation à la vie politique. Elle est suivie du Brésil (71ème), puis de la Russie (75ème), de la Chine (87ème) et de l'Inde (114ème).

 

 Image credit: WEF

Press Release en anglais : ICI

Bien vouloir consulter le communiqué de presse ci-dessous aussi bien que le rapport: 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC