Les responsables en charge de l’application de la loi, mettent à jour leurs connaissances en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages en Afrique

Image-COMIFAC

 

 

Brazzaville-République du Congo, 28 Juillet - 1er Août 2019. Deux ateliers multi-institutionnels sur le renforcement des capacités en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages à l'intention des responsables chargés de l'application de la loi se sont tenus à l'hôtel Mikhael's.

 

 

l’ ENACT (Renforcement de la réponse de l'Afrique à la lutte contre la criminalité transnationale organisée) a organisé conjointement avec le Département de l'économie rurale et de l'agriculture de la Commission de l'Union africaine, l’Équipe spéciale de l'Accord de Lusaka (LATF), et le Secrétariat Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) trois ateliers portant respectivement sur : (i) le renforcement des capacités en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages à l'intention des responsables de l'application des lois, (ii) la concertation des Directeurs en Charge des aires protégées et de la faune sauvage sur les défis de l’application de la loi et (iii) sur la Sensibilisation sur la mise en œuvre de la Stratégie africaine de lutte contre l'exploitation illégale et le commerce illicite de la faune et de la flore sauvages en Afrique (ajournée).

 

 

Y ont pris part, des experts representant: la Commission de l'Union africaine,  l’Accord de Lusaka (LATF),  la Commission des Forêts Afrique Centrale (COMIFAC), ENACT, INTERPOL, le Réseau de Surveillance du Commerce des Espèces de Faune et de Flore sauvages( TRAFFIC),  la Maréchaussée royale, la Société de Conservation de la Faune (WCS),  Africa Wildlife Foundation (AWF), du Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac), l'Organisation de la Conservation de la Faune Sauvage en Afrique (OCFSA), l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD),  l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC),  WWF, les Directeurs de la Faune et des Aires Protégées et des hauts responsables de la police, de la gendarmerie, de la justice, du Congo, du Gabon, de la République Centrafricaine, de la République Démocratique du Congo, et du Tchad. Le mélange de participants issus d’horizons différents a mis en évidence la complexité des problèmes et la nécessité de faire participer un large éventail d’acteurs pour aborder la diversité des instruments et outils disponibles pour résoudre ces problèmes.

 

 

A l’issue des travaux, les participants se sont accordés sur le fait que pour lutter efficacement contre le braconnage et le trafic des espèces de faune et de flore sauvages, la collaboration de tous les acteurs concernés est nécessaire d’une part. D’autre part, il faudrait entre autres mesures : renforcer la législation et la réglementation en matière de criminalité faunique; renforcer les enquêtes et les poursuites judiciaires ainsi que les renseignements ; renforcer la collaboration entre les agences nationales d’applications de la loi faunique, entre les Etats  ainsi que la Coopération entre les institutions sous-régionales en matière de crime contre la faune ; renforcer les capacités opérationnelles (formations, équipements, renseignements, effectifs) des agents en charge de l’application de la loi ; Favoriser des fonds d’ indemnisation pour la gestion des conflits homme-faune. A ces actions il convient d’ajouter des mesures spécifiques de sensibilisation et de communication.

 

 

A lire:

COMIFAC-Lutte contre la criminalité contre les espèces sauvages en Afrique centrale : les responsables en charge de l’application de la loi mieux outillés

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

LCI-Feux en Amazonie : autour d’un drame, des images trompeuses largement relayées... y compris par Macron

INCENDIES - Au Brésil, l'Amazonie brûle depuis le début du mois de juillet, ce qui suscite l'émotion d'internautes dans le monde entier. Sur Twitter, nombre d'entre eux ont manifesté leur colère, images à l'appui. Le hic : la majorité de ces photos, y compris celles utilisées par le président de la République, n'illustrent pas les incendies qui sont en cours dans la forêt tropicale.

En savoir plus...

Résolution d’Abidjan sur la REDD+ en Afrique : Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC assure le Secrétariat du forum sur les investissements en matière de REDD+ en Afrique

 Les experts représentants les pays engagés dans la REDD+ en Afrique, réunis à Abidjan les 13 et 14 aout 2019, à l’occasion de l’atelier international de formulation de projets d’investissement REDD+ en Afrique... Les participants ont décidé d’établir des points focaux régionaux pour faciliter le travail du Secrétariat intérimaire...

En savoir plus...

Le PFBC au cœur de Malabo : La Sixième du Conseil Directeur du PFBC mobilise

Malabo (Guinée Équatoriale) le 13 juin 2019 - S’est tenue la Sixième réunion du Conseil Directeur du PFBC.  Elle a été présidée par Son Excellence Monsieur François-Xavier de Donnea, Ministre d’État, Facilitateur du Royaume de Belgique du PFBC. Elle a été rehaussée par la participation effective des politiques, ministres des forêts/environnement des pays d’Afrique centrale et des Haut Représentants de la CEEAC, la COMIFAC, de l’OCFSA et de GVTC

En savoir plus...

Plein succès du Dialogue Politique de haut niveau entre les membres du Collège Régional et les bailleurs des PFBC

Malabo, Guinée équatoriale - 12 juin 2019 :  s’est tenu un Dialogue Politique de Haut Niveau entre les membres du Collège Régional du PFBC (États membres, COMIFAC et CEEAC) et les partenaires techniques et financiers membres du Collège des bailleurs du PFBC.

En savoir plus...

1er Atelier Afrique-Chine sur : Gouvernance des terres forestières, investissements et durabilité 3 - 5 Septembre 2019, Yaoundé- Cameroun

L’atelier Afrique-Chine vise à faciliter un dialogue constructif science-politiques publiques entre les acteurs clés impliqués dans la gouvernance des investissements chinois dans le secteur forestier en Afrique.

En savoir plus...

sep2d-Symposium international "Biodiversité végétale et développement durable"

Ce symposium international se déroulera en plénière, du 18 au 20 mars 2020, à Cotonou (Bénin), autour de 8 sessions thématiques d’une heure et demi chacune (T1 à T8) ainsi que de 2 sessions de discussions / tables rondes autour des enjeux de la biodiversité végétale.  Inscription gratuite, en tant qu'intervenant ou auditeur : jusqu’au 10 mars 2020 au plus tard. Soumissions des résumés : à faire impérativement avant le 15 septembre 2019.

En savoir plus...

Les responsables en charge de l’application de la loi, mettent à jour leurs connaissances en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages en Afrique

Brazzaville-République du Congo, 28 Juillet - 1er Août 2019. Deux ateliers multi-institutionnels sur le renforcement des capacités en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages à l'intention des responsables chargés de l'application de la loi se sont tenus à l'hôtel Mikhael's.

En savoir plus...

L’OCFSA et l’Accord de Lusaka en rang serré pour la lutte contre la criminalité contre les espèces sauvages en Afrique centrale

Signature du MoU (Convention de collaboration) OCFSA-Accord de Lusaka en marge de deux ateliers multi-institutionnels sur le renforcement des capacités en matière d'enquêtes sur les crimes contre les espèces sauvages à l'intention des responsables chargés de l'application de la loi tenue du 28 juillet au 01er aout 2019 à Brazzaville (Congo).

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019