Forêts du Bassin du Congo et de la FAO: des racines profondes pour un avenir durable

 

Sur le site officiel de la FAO, le Coordonnateur sous-régional pour l'Afrique centrale et Représentant de la FAO au Gabon et Sao Tomé et Principe, Dan Rugasira revient sur les actions de la FAO ces deux dernières décennies ayant contribué à la gestion durable de la ressource forestière du Bassin du Congo, qui est présenté comme le deuxième poumon vert de la planète, avec 300 Million ha de forêts.

 

On retient de son propos que depuis 1990, les actions de la FAO dans la sous région se sont déclinées en terme de :

 

1. Soutien aux institutions sous régionales

Il s’est agit pour la FAO, d’apporter un appui à la création des institutions à caractère sous régional, dédier à la défense des intérêts des forêts du bassin du Congo et d’apporter un appui aux structures comme la CEFDHAC (organe de coordination des partenaires et de la société civile), l’UICN et le WWF.

 

Par ailleurs, la FAO a contribué à la mise en place de la COMIFAC (organisation fiable et crédible), en réponse aux exigences de la conférence de Yaoundé, et à la nécessité et à l’urgence d’avoir une institution qui est chargée d’implémenter la déclaration de Yaoundé. Et les acteurs clés de la sous région (Etats, partenaires, société civile) se reconnaissent en cette structure à qui ils apportent leur soutien multiforme.

 

2. Soutient aux fondamentaux de la gestion des ressources forestières: la planification, la politique et de soutien juridique

 

Dans ce chapitre,  la FAO a apporté un appui dans l’élaboration du plan de convergence de la COMIFAC, qui permet d’harmoniser les politiques des pays du bassin du Congo autour de la gestion durable des ressources forestières et de la participation communautaire dans le processus.

 

Dans certains pays, la FAO a apporté un appui dans l’élaboration des politiques et des codes forestiers, notamment au Cameroun où le processus est en cours, en République centrafricaine, au Congo, en République démocratique du Congo et au Gabon.

 

la FAO continue à soutenir la COMIFAC dans la conception du système de surveillance nationaux, qui permet de fournir des données essentielles sur les ressources forestières nationales et qui constituent une base de planification forestière et d’élaboration des politiques, pour les pays impliqués dans le processus REDD+. Ce système prend en compte les exigences en matière de surveillance et de mesure, notification et vérification (MRV), en conformité avec les accords internationaux ainsi que ceux établis par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

 

3. La sécurité alimentaire et la contribution des forêts.

 

La FAO a développé un programme de valorisation des produits forestiers non ligneux (PFNL), à travers la création des petites entreprises pour sa collecte et sa commercialisation. Ce qui a permit à la forêt de contribuer à la sécurité alimentaire.

 

Le succès de ce programme a fait l'objet du partage d’expérience avec les partenaires lors de la Conférence internationale sur les forêts pour la sécurité alimentaire et la nutrition tenu en Mai 2013.

 

Au point où la FAO est parvenu avec des avancés significatives dans les forêts du bassin du Congo, M. Dan Rugasira a décliné ses perspective d’avenir en terme de :

 

♦ La promotion des insectes à fort potentiel de consommation en zone forestière. A cet effet, les connaissances autochtones et le développement des entreprises locales seront mises à contribution pour sa collecte et sa commercialisation. Ce qui permettra d’accroitre les revenus des populations locales et développer une alternative au braconnage.

♦ La poursuite d’appui à la COMIFAC considéré comme institution mature et doter des compétences susceptibles d’apporter des conseils aux pays membres.

 

D’après le Coordonnateur sous-régional pour l'Afrique centrale et Représentant de la FAO au Gabon et Sao Tomé et Principe, les défis de la FAO sont perçus en terme de :

 

♦ soutien dans tous les aspects de la foresterie  y compris dans l’adaptation au changement climatique et l’atténuation, en particulier dans les négociations en cours.

♦ recentralisation des communautés locales et autochtones dans les objectifs de développement et dans les engagements régionales pour ce qui est du renforcement de capacités pour la gestion durable de la ressource forestière.

 

Pour l’article similaire, consulter  le lien ci-après: ICI

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

FERN-Nos forêts, nos vies : Récits d’espoir et de résilience recueillis auprès de communautés forestières à travers le monde

Les récits portent la voix de femmes libériennes qui luttent pour le droit de posséder et de gérer des terres qui leur reviennent de droit, des populations autochtones guyaniennes qui résistent à des entreprises tentant de saisir leurs forêts, des communautés rurales laotiennes qui s’adaptent aux transformations profondes de leur mode de vie ancestral, ou encore des Ghanéens obtenant enfin justice face aux exploitants forestiers.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus- Protocole de Nagoya : Le Congo a validé le manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication…

Un atelier de validation du manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication relatif a la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA au Congo a été organisé, du 08 au 10 octobre 2019, à Brazzaville (Congo) .

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus-Catastrophes naturelles : les congolais appelés à la résilience des communautés et à une solidarité

La lutte contre la réduction des risques de catastrophes est un défi mondial. D’où la prise de conscience par la communauté internationale en instituant la journée internationale pour la réduction de risques de catastrophes chaque le 13 octobre de chaque année. Au Congo, le gouvernement, par le biais de madame Arlette Soudan-Nonault, Ministre du Tourisme et de l’Environnement, a fait une déclaration.

En savoir plus...

greenrdc-Conflit forestier à la Tshopo : Greenpeace Afrique tire la sonnette d’alarme !

Depuis plus d’un mois, la tension s’est accentuée entre les communautés forestières basées à la Tshopo et la société canadienne des Plantations et Huileries du Congo SA (PHC) qui est une entreprise de la firme Feronia Inc.

En savoir plus...

Greenpeace-Cameroun-Les communautés locales et autochtones, sont progressivement privées de leurs droits fonciers

Il est important que les organismes internationaux de développement et le gouvernement camerounais puissent repenser leurs approches de développement. Ceci afin de s’assurer non seulement que leurs opérations n’amplifient pas les problèmes environnementaux et sociaux, mais aussi d’assumer leurs responsabilités lorsque ceux-ci surviennent.

En savoir plus...

Des progrès et innovations réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya

30 Septembre au 1er Octobre 2019, Douala Cameroun, forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

En savoir plus...

Fern-Déclaration des Organisations de la Société Civile de Pays Forestiers Tropicaux

En septembre 2019, des défenseurs de l'environnement et des droits humains d'Afrique et d'Asie sont venus dans l'Union européenne pour tirer la sonnette d'alarme concernant l'accélération de la perte de forêts dans les régions du bassin du Congo et du Bas-Mékong. Leur message était clair: l'UE doit jouer un rôle clé dans la recherche de solutions mondiales si elle veut vraiment protéger la biodiversité et écologiser ses politiques.

En savoir plus...

Une pépinière des prochains négociateurs climat voit le jour à Yaoundé

 Du 08 au 10 Octobre 2019, s’est tenue dans la salle de conférence de la chambre d’Agriculture Yaoundé, l’Atelier sous régional de formation des jeunes et femmes leaders et négociateurs climats vers COP 25, Sous le thème : Temps pour l’Action – Genre et Finance Climat qui va se tenir à Santiago au Chili. Bien vouloir télécharger les documents de la formation...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019