Forêts du Bassin du Congo et de la FAO: des racines profondes pour un avenir durable

 

Sur le site officiel de la FAO, le Coordonnateur sous-régional pour l'Afrique centrale et Représentant de la FAO au Gabon et Sao Tomé et Principe, Dan Rugasira revient sur les actions de la FAO ces deux dernières décennies ayant contribué à la gestion durable de la ressource forestière du Bassin du Congo, qui est présenté comme le deuxième poumon vert de la planète, avec 300 Million ha de forêts.

 

On retient de son propos que depuis 1990, les actions de la FAO dans la sous région se sont déclinées en terme de :

 

1. Soutien aux institutions sous régionales

Il s’est agit pour la FAO, d’apporter un appui à la création des institutions à caractère sous régional, dédier à la défense des intérêts des forêts du bassin du Congo et d’apporter un appui aux structures comme la CEFDHAC (organe de coordination des partenaires et de la société civile), l’UICN et le WWF.

 

Par ailleurs, la FAO a contribué à la mise en place de la COMIFAC (organisation fiable et crédible), en réponse aux exigences de la conférence de Yaoundé, et à la nécessité et à l’urgence d’avoir une institution qui est chargée d’implémenter la déclaration de Yaoundé. Et les acteurs clés de la sous région (Etats, partenaires, société civile) se reconnaissent en cette structure à qui ils apportent leur soutien multiforme.

 

2. Soutient aux fondamentaux de la gestion des ressources forestières: la planification, la politique et de soutien juridique

 

Dans ce chapitre,  la FAO a apporté un appui dans l’élaboration du plan de convergence de la COMIFAC, qui permet d’harmoniser les politiques des pays du bassin du Congo autour de la gestion durable des ressources forestières et de la participation communautaire dans le processus.

 

Dans certains pays, la FAO a apporté un appui dans l’élaboration des politiques et des codes forestiers, notamment au Cameroun où le processus est en cours, en République centrafricaine, au Congo, en République démocratique du Congo et au Gabon.

 

la FAO continue à soutenir la COMIFAC dans la conception du système de surveillance nationaux, qui permet de fournir des données essentielles sur les ressources forestières nationales et qui constituent une base de planification forestière et d’élaboration des politiques, pour les pays impliqués dans le processus REDD+. Ce système prend en compte les exigences en matière de surveillance et de mesure, notification et vérification (MRV), en conformité avec les accords internationaux ainsi que ceux établis par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

 

3. La sécurité alimentaire et la contribution des forêts.

 

La FAO a développé un programme de valorisation des produits forestiers non ligneux (PFNL), à travers la création des petites entreprises pour sa collecte et sa commercialisation. Ce qui a permit à la forêt de contribuer à la sécurité alimentaire.

 

Le succès de ce programme a fait l'objet du partage d’expérience avec les partenaires lors de la Conférence internationale sur les forêts pour la sécurité alimentaire et la nutrition tenu en Mai 2013.

 

Au point où la FAO est parvenu avec des avancés significatives dans les forêts du bassin du Congo, M. Dan Rugasira a décliné ses perspective d’avenir en terme de :

 

♦ La promotion des insectes à fort potentiel de consommation en zone forestière. A cet effet, les connaissances autochtones et le développement des entreprises locales seront mises à contribution pour sa collecte et sa commercialisation. Ce qui permettra d’accroitre les revenus des populations locales et développer une alternative au braconnage.

♦ La poursuite d’appui à la COMIFAC considéré comme institution mature et doter des compétences susceptibles d’apporter des conseils aux pays membres.

 

D’après le Coordonnateur sous-régional pour l'Afrique centrale et Représentant de la FAO au Gabon et Sao Tomé et Principe, les défis de la FAO sont perçus en terme de :

 

♦ soutien dans tous les aspects de la foresterie  y compris dans l’adaptation au changement climatique et l’atténuation, en particulier dans les négociations en cours.

♦ recentralisation des communautés locales et autochtones dans les objectifs de développement et dans les engagements régionales pour ce qui est du renforcement de capacités pour la gestion durable de la ressource forestière.

 

Pour l’article similaire, consulter  le lien ci-après: ICI

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Le FVC est le plus grand fonds mondial consacré à la lutte contre le changement climatique.

Le Fonds vert pour le climat (FVC) est le plus grand fonds dédié au monde qui aide les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à renforcer leur capacité à répondre au changement climatique. Il a été mis en place par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2010.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020