Sécurité alimentaire en Afrique Centrale: quelle peut être la contribution des PFNL ?

Le projet "Renforcement de la contribution des produits forestiers non ligneux à la sécurité alimentaire en Afrique centrale" dont son atelier de lancement  s’est tenu à Kigali (Rwanda) du 03 au 05 juin 2014 vise à apporter une réponse à la question de l’apport des produits forestiers non ligneux à la sécurité alimentaire en Afrique Centrale.

 

Cet atelier organisé par la FAO avec l'appui financier du de la banque Africaine de développement (BAD),  avait pour principal objectif d’informer les parties prenantes sur le projet et discuter de ses activités et des approches pour leurs mise en œuvre.

 

Plus d'une quarantaine de personnes a été mobilisée pour l'évènement. Elle était constituée des représentants du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, des représentants des gouvernements impliqués dans le projet (Burundi, Guinée Equatoriale, Rwanda, Sao Tome et Principe et Tchad), des représentants de la BAD, des représentants de la FAO, des représentants des communautés locales ainsi que des organisations de la société civile active dans la promotion des PFNL.

 

Pendant trois jours, les participants ont eu droit à des présentations sur des sujets variés portant sur:

 

le contexte du projet: objectifs, résultats attendus, indicateurs et état d’avancement du projet depuis février 2014.

la planification opérationnelle des activités prévues pour 2014 : la revue des activités à mettre en œuvre en 2014 et les présentations par les CNP des plans de travail semestriels préliminaires;

les procédures administratives et définition des modes de collaboration: les procédures de la BAD ; les procédures opérationnelles du projet et conventions/lettres d’accords et contrats divers; la communication au sein de l’équipe, site web et autres outils informatiques; les termes de référence et l’importance des comités consultatifs nationaux du sous-groupe de travail PFNL de la COMIFAC (Burundi, Guinée Equatoriale, Rwanda, Sao Tome Et Principe, Tchad).

Ces présentations ont servi de base de discussions enrichies qui ont permis de formuler des recommandations pertinentes à la FAO. Pour une meilleure mise en œuvre du projet il faudra:

 

  • Mettre en place dans un bref délai des comités consultatifs nationaux sur les PFNL (CCN-PFNL) dans chaque pays du projet FAO/PFNL En les harmonisant avec les organes mis en place par un autre projet REDD+ pour une meilleure efficacité.;
  • Clarifier les missions entre les Comités de Pilotage Nationaux et Comités Consultatifs Nationaux sur les PFNL dans les pays, les Comités de Pilotage Régionaux et Comités de Pilotage Nationaux ;
  • Porter à l’approbation du Comité de Pilotage Régional (CPR), la fusion du Comité de Coordination National (CCN) et du Comité de Pilotage National (CPN) Qui figure dans le document de projet sous l’appellation du CCN ;
  • Impliquer les gouvernements et les parties prenantes pour l’appropriation du projet et la prise en charge des acquis ;
  • Elaborer une note conceptuelle sur les modalités d’octroi de stages et voyages d’études au plus tard mi-juillet 2014;
  • développer la transparence dans ce processus;
  • Explorer tous les canaux de communication possibles en matière de gestion de l’information et des outils de communication ;
  • Créer des fichiers informatisés pour la gestion des immobilisations et équipements du projet ainsi que l’étiquetage avec les logos BAD, FAO, COMIFAC et FFBC ;
  • Procéder avec le temps à la rétrocession des différents équipements du projet aux gouvernements ;  
  • Arrimer le projet au Plan de Convergence de la COMIFAC en cours de révision.

 

Les détails sur le déroulement de l'atelier de lancement dudit projet est contenu dans un rapport qui peut être consulté ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020