FAO : La Journée internationale des forêts - 21 mars

 

L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 21 mars comme Journée internationale des forêts. Cette Journée célébrera tous les types de forêts et d’arbres hors forêt et augmentera la prise de conscience sur leur importance. À l’occasion de chaque Journée internationale des forêts, les pays seront encouragés à entreprendre des efforts aux niveaux local, national et international afin d’organiser des activités impliquant les forêts et les arbres, telles que des campagnes de plantation d'arbres. Cliquez ici pour le texte intégral de la UN Résolution .

 

 

 

« Les forêts et les arbres nous soutiennent et nous protègent, fournissant de l'air et de l'eau propres, sauvegardant la biodiversité et agissant comme tampon contre le changement climatique. Pour de nombreuses personnes elles offrent aussi des aliments, un abri et des emplois. C'est à nous de soutenir et de protéger à notre tour nos forêts -- notre avenir est en jeu. Joignez-vous à la FAO pour célébrer la Journée internationale des forêts le 21 mars. »

 

 

La FAO a développé également des affiches et des bannières Web utilisant le logo de la Journée internationale des forêts pour usage. Et n'hésitez pas à partager la vidéo et répandre le message.

 

Pour en savoir plus sur les réunions, bien vouloir suivre le site web officiel de la FAO : Réunions

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

atibt : Le Guide d’utilisation des bois africains éco-certifiés est en ligne et à la vente

Ce guide, qui a bénéficié de l’appui financier du Programme de Promotion de l’Exploitation Certifiée des Forêts (PPECF) et de l’Agence Française de Développement (AFD), s’inscrit dans le programme marketing de l’ATIBT : c’est un outil promotionnel des essences africaines certifiées en Europe.

En savoir plus...

atibt : P3FAC, un nouveau projet de recherche ATIBT-FFEM sur la dynamique forestière

28.02.2017.  Le FFEM et l’ATIBT ont signé un accord de financement de 2 millions d’euros pour la mise en oeuvre du projet P3FAC, un partenariat public-privé pour gérer durablement les forêts d’Afrique Centrale. Le projet va consolider sur 5 ans de nouvelles données scientifiques sur la dynamique forestière et mobilisera les acteurs publics et privés du secteur autour des résultats de ces recherches en faveur de politiques forestières plus durables.

En savoir plus...

senpresse : RESSOURCES GÉNÉTIQUES: L’APA pour un partage effectif des bénéfices

07 Mars 2017. Dans le but de conserver la diversité biologique et l’utilisation durable des éléments, comme les gènes, les espèces et les écosystèmes, la capitale sénégalaise abrite depuis hier et jusqu’au 10 du mois courant le 10ème atelier panafricain sur l’accès et le partage effectifs des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques.

En savoir plus...

IISD : ENB+ Services de rapports des conférences

Les Services de rapports de l'IISD, Earth Negotiations Bulletin (ENB), apportent plus de transparence au processus d'élaboration de politiques de l'Accord Multilatéral sur l'Environnement et constituent de facto un record indépendant pour les négociations du MEA...

En savoir plus...

Bonne nouvelle pour le Bassin du Congo : La COMIFAC comme organisation observatrice auprès du Fonds Vert pour le Climat (FVC).

Le Conseil, conformément à la décision B.08/20 et par une décision prise entre les réunions par consentement tacite : Approuve l'accréditation des organisations ci-après comme organisations observatrices auprès du Fonds...

En savoir plus...

COMIFAC : Création et mise en ligne de SUIVI CONVERGENCE

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC vient de se doter d'une plate-forme électronique en ligne de suivi-évaluation de la mise en œuvre du Plan de convergence et autres initiatives sous-régionales. Cette plate-forme encore appelée SUIVI CONVERGENCE fait partie de la gamme d'outils du dispositif de suivi évaluation de la COMIFAC.

En savoir plus...

IITA : Un produit biologique "Aflasafe" réduit l’aflatoxine sur l’arachide et le maïs

Dakar (SÉNÉGAL), 22 mars 2017 – Les effets des aflatoxines sur la santé, l’agriculture et le commerce en Afrique sont considérables. L’aflatoxine est parmi les vecteurs du cancer du foie qui fait chaque année des milliers de victimes dans le monde, mais c’est l’Afrique qui paye le plus lourd tribut avec un taux de 30%, particulièrement dans les pays producteurs de l’arachide, du maïs, du riz entre autres.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

L'AIF et l'Agenda 2030