Aperçu du financement lié au climat

 

 

 L'intérêt accru du Groupe de la Banque Mondiale pour les changements climatiques a donné lieu à des financements plus importants pour appuyer le développement à faibles émissions et résilient. Actualités récentes:

 

 

  • Le Groupe de la Banque Mondiale a fourni un total de 11,3 milliards USD de prêt avec des avantages conjoints pour l'atténuation et l'adaptation en 2014. Plus spécifiquement:

 

 

 La Banque Mondiale (BIRD/AID) a engagé 8,8 milliards USD, et le guichet « secteur privé » du Groupe de la Banque Mondiale, la Société Financière Internationale (SFI), a investi 2,5 milliards USD dans les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et d'autres initiatives en faveur du climat en 2014.

 

 

  • Le fonds de la Banque Mondiale pour les pays les plus pauvres, l'Association Internationale de Développement (AID), a maintenu un engagement constant en faveur du climat, avec environ 5 milliards USD engagés en 2014.

 

 

  • Au cours de l'exercice 2014, il existait 220 projets d'investissement liés au climat dans plus de 60 pays. Pour la Banque Mondiale, l'Asie méridionale était le plus grand bénéficiaire de financements liés au climat (3,7 milliards USD), suivie de l'Afrique, et la région Asie de l'Est & Pacifique (soit environ 1,5 milliards USD chacun). Pour la SFI, 31 pour cent des investissements étaient effectués dans des pays membres de l'AID, tandis que l'Afrique, l'Amérique Latine et l'Europe ont dépassé leurs cibles climatiques régionales.

 

 

  • La Banque Mondiale et la SFI sont parmi les plus grands émetteurs d'obligations vertes. A ce jour, la Trésorerie de la Banque Mondiale a émis près de 8 milliards USD d'obligations vertes en 18 devises. La SFI a émis 3,7 milliards USD d'obligations vertes.

 

 

 Pour s'adapter à un monde de 2 degrés Celsius plus chaud, les pays en développement auront besoin d'environ 75-100 milliards USD par an au cours des 40 prochaines années pour développer la résilience à ces changements, et les coûts d'atténuation devraient être de l'ordre de 140-175 milliards par an d'ici à 2030.

 

 

 Sous ce rapport, les financements mondiaux n'augmentent pas rapidement. Une analyse du fonds de l'Initiative liée à la politique climatique a révélé que les flux mondiaux de financement en faveur du climat oscillaient autour de 331 milliards USD en 2013, bien en deçà de ce qui est nécessaire. Selon l'Agence Internationale de l'Energie, le monde aura besoin de 1 trillion chaque année entre 2012 et 2050 pour financer une transition à faibles émissions...

 

 

Pour en savoir plus, merci de consulter: ICI

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020