FEM-UNOPS-COMIFAC: le projet TRIDOM affûte ses notes de concept pour soumissionner.

 

 

Du 23 au 24 Février 2015, s’est tenu à Douala (Cameroun), l'atelier régional de validation des PIFs (Project Identification Form) du Cameroun, du Congo et du Gabon en vue de leur soumission au conseil d'administration du Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM). La soumission devait être élaborée sur la base des acquis du projet TRIDOM, conformément aux recommandations de la Session Extraordinaire du Conseil des Ministres de la COMIFAC de juillet 2014 et de l'atelier final du projet TRIDOM de décembre 2014.  

 

 

Cet atelier de grande importance a rassemblé plus de 25 personnes. A savoir, les membres du comité de pilotage régional et les organisations partenaires dont: l'UICN, le WWF, la ZSL, l'OMI, l'UNESCO, le PNUD, l'APN. Son déroulement s'est articulé autour de cinq points principaux: Présentation de la zone d’intervention du projet ; Présentation des PIFs du Cameroun et du Congo et de la note de concept du Gabon ; Echanges et validation des PIFs et note de concept; Présentation du cadre de mise en œuvre et Prochaines étapes.

 

 

Après des débats fructueux autour des points inscrits à l'ordre du jour, les participants ont validé les PIFs et les notes de concept à soumettre au conseil d'administration du FME. Ils ont par ailleurs, au terme de cet atelier, pris des résolutions au sujet des dossiers brulants abordés lors de cet atelier, notamment de:

 

 

  • La Réserve de Biosphère Transfrontalière (RBT). Il a été recommandé que les trois Etats concernés par la tri-nationale Cameroun, Congo, Gabon devraient saisir l'opportunité de l'examen périodique de leurs sites respectifs pour inscrire les corridors de migration des grands mammifères et les Zones de Haute Valeur de Conservation de leurs segments territoriaux dans la démarche entreprise auprès de l'UNESCO pour l'inscription de leurs sites sur la liste de RBT du paysage. L'UNESCO est sollicitée pour accompagner les Etats parties de l'espace TRIDOM dans le processus d'obtention du statut de RBT.

 

  • Des braconniers appréhendés. Ceux-ci pourraient être rapatriés dans leurs pays d'origine après avoir satisfait aux sanctions prévues par les textes en vigueur dans les pays. L'OIM pourra contribuer à leur insertion dans leur pays d'origine.

 

  • La PIFs. Les documents des PIFs du Congo et du Cameroun ainsi que la note de concept du Gabon ont été validés par les participants sous réserve de la prise en compte des commentaires et amendements apportés ou à apporter. Les PIFs des pays devront contenir une composante consacrée aux activités transfrontalières.

 

  • La structure de mise en œuvre et coordination régionale. Une  concertation entre les points focaux opérationnels du FEM dans les trois pays est convenue pour formuler les propositions y relatives en concertation avec les deux agences d'exécution (Banque Mondiale et PNUD). Cette concertation fera des propositions sur les mécanismes de financement du fonctionnement de l'unité de coordination régionale. Au plan institutionnel, l'encrage de la composante transfrontalière sera assuré par la COMIFAC.

 

  • Le titre du projet et chronogramme. Les participants ont adopté comme titre du projet: "Conservation intégrée de la biodiversité du Tri-national Cameroun-Congo-Gabon" (CIB-CCG)

 

Photo: Touko Tchoko Merline 

 

 

Pour d'amples, informations, bien vouloir télécharger le communiqué final et la liste de présence ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Le FVC est le plus grand fonds mondial consacré à la lutte contre le changement climatique.

Le Fonds vert pour le climat (FVC) est le plus grand fonds dédié au monde qui aide les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à renforcer leur capacité à répondre au changement climatique. Il a été mis en place par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2010.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020