Peut-on aboutir à une gestion rationnelle des produits chimiques?

cette question était au centre de la deuxième réunion du Groupe de travail à composition non limitée (GTCNL 2) de la Conférence internationale sur la gestion des produits chimiques (CIGPC) qui s'est tenue du 15 au 17 décembre 2014 à Genève, en Suisse.  Cette importante rencontre a réuni environ 335 personnes représentant 105 gouvernements, cinq organismes des Nations Unies, 12 organisations intergouvernementales et 38 organisations non gouvernementales et organisations de l’industrie.

 

Présidée par Richard Lesiyampe du Kenya, cette rencontre avait pour objectif d'examiner: les progrès et lacunes dans la réalisation de l’objectif d’une gestion rationnelle des produits chimiques fixé pour 2020; les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de la Stratégie politique globale de l’Approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques (SAICM ou Approche stratégique); la mise en œuvre de la stratégie pour le secteur de la santé; les orientations générales et directives concernant la réalisation de l’objectif fixé pour 2020 (OGD) élaborées par le secrétariat de la SAICM; la peinture au plomb; les substances chimiques incorporées dans des produits (SCIP); les substances dangereuses tout au long du cycle de vie des équipements électriques et électroniques; les nanomatériaux manufacturés et les nanotechnologies; les perturbateurs endocriniens; les polluants pharmaceutiques persistant dans l’environnement (PPPE); les produits chimiques perfluorés et la transition vers des produits de remplacement plus sûrs; les pesticides hautement dangereux (PHD); la gestion rationnelle des produits chimiques et des déchets au regard des objectifs de développement durable (ODD); les activités prévues et le projet de budget du secrétariat pour la période 2016-2020; et la préparation de la quatrième session de la CIGPC (CIGPC 4).

 

Après trois jours de travail intense, les participants ont: formulé des commentaires au sujet des OGD pour permettre au secrétariat et au Bureau de parachever le document en vue de sa présentation à la CIGPC 4; transmis à la CIGPC 4 la proposition d’inscription des PPPE en tant que nouvelle question de politique générale de la SAICM; transmis à la CIGPC 4 les éléments d’un projet de résolution sur les nanotechnologies et les nanomatériaux manufacturés; élaboré un message sur les ODD et la gestion des produits chimiques à transmettre aux co-facilitateurs des consultations sur le programme de développement pour l’après-2015 menées sous l’égide de l’Assemblée générale; accepté d’entamer un processus visant à transmettre à la CIGPC 4 une proposition sur les PHD; et examiné une proposition de programme sur les SCIP.

 

Les détails sur le déroulement de la CIGPC 4 et ses résolutions sont à consulter ici 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020