GRASP-Le Président du Rwanda soutient la pétition pour la création d’une Journée mondiale des grands singes

 

 

 

Le Président du Rwanda, Paul Kagame, a publiquement approuvé une pétition pour établir une Journée mondiale des grands singes lors de son discours d’ouverture de la cérémonie «Kwita Izina », une cérémonie de baptême annelle visant à célébrer la naissance de nouveaux bébés gorilles en leur donnant des noms. Cette année, l’évènement s’est déroulé le 5 septembre, dans les environs du parc national des Volcans.


 
Kagame a offert "le soutien du Rwanda à la proposition visant à établir la Journée mondiale des grands singes, chaque année, à la date du 9 septembre". Cette déclaration fait référence à la pétition que la République de Sierra Leone avait présentée à l’Assemblée générale des Nations Unies, suscitant l’approbation et l’acclamation générale des 30,000 personnes présentes.


 
" Les gorilles sont précieux et importants. J'espère que cette pétition  servira d’appel à promouvoir les activités de conservation afin que nous puissions gagner encore plus d’expérience dans ce domaine et ainsi continuer de développer notre pays" a déclaré Kagame.


 
L'adhésion du Rwanda suit celle du Congo qui " considère que la Journée mondiale des grands singes est un véhicule essentiel pour souligner l'importance des grands singes dans le maintien de l'équilibre des écosystèmes et de la régulation du climat".


 
La date du 9 septembre a été choisie en souvenir de la date de la signature par les nations du monde entier de la Déclaration de Kinshasa sur les Grands Singes, en 2005. Le Partenariat pour la survie des grands singes (GRASP) a offert son aide pour promouvoir la pétition de la Sierra Leone, ce qui exigera en fin de compte le passage par l'Assemblée générale de l'ONU afin d'être adoptée.



Pétition de la Sierra Leone reconnaît le rôle clé que jouent grands singes en santé de l'écosystème, éco-tourisme et la collaboration transfrontière et cite "la valeur intrinsèque des grands singes dans le cadre du patrimoine naturel du monde, que nous avons un devoir moral pour conserver et partager avec les générations futures.



Cette pétition a, par ailleurs, déjà reçu le soutien de nombreuses personnalités publiques, parmi lesquelles des scientifiques tels que Jane Goodall et Richard Leakey, des chefs d'entreprise tels que Ted Turner, des artistes tels que Peter Gabriel, Li Bing Bing, Michael Wang, Tong Dawei, Ricky Gervais et Yuan Xikun et enfin l’écrivain J. M. Coetzee, Prix Nobel de littérature.



L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) supporte également la pétition de la Sierra Leone, avertissant que "sans une prise de conscience globale de l’importance de la conservation de la  biodiversité, dont la protection des grands singes fait partie intégrante, les initiatives favorisant le tourisme durable, comme celle-ci, seraient beaucoup plus difficile à mettre en place et à promouvoir."


 
Le GRASP est une alliance unique de 100 gouvernements nationaux, instituts de recherche, organisations de conservation, agences des Nations Unies et entreprises privées engagés pour la survie sur le long terme des grands singes et de leurs habitats en Afrique et en Asie.

 

Pour plus d’informations, veuillez consulter la page web de GRASP

ou contacter info@grasp.org.

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020