L’Afrique centrale se dote d’une position commune pour la 19ème session de la Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatique

 

Douala (Cameroun), 16-19 septembre 2013 -  S’est tenu à l’hôtel La Falaise de Bonanjo), un atelier sous régional de renforcement des capacités du Groupe de travail Climat et de préparation de la 19ème session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatique qui se tiendra du 11 au 22 novembre 2013 à Varsovie en Pologne. Organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC en collaboration avec ses partenaires au développement, en l’occurrence le FEM/Banque Mondiale à travers le Projet Régional REDD+, la Coopération Technique Allemande (GIZ), l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et le Fonds Mondial pour la Nature (WWF), l’atelier a rassemblé tous les points focaux climats/REDD d’Afrique centrale.

 

Le principal objectif de l’atelier consistait à une meilleure maîtrise des enjeux qui font l’objet de négociation en cours sous la CCNUCC en vue d’une meilleure préparation de la 19ème session de la Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques. Il s’est agi plus spécifiquement de :

 

  • accroître les capacités des négociateurs sur les principaux enjeux de négociation à la COP 19 de Varsovie;
  • analyser les implications des avancées de Doha (décembre 2012) et de Bonn (avril et juin 2013) ;
  • adopter une position commune sur les points inscrits à l’ordre du jour de prochaines échéances et ;
  • établir une feuille de route pour les échéances futures.

 

La cérémonie d’ouverture des travaux a été marquée par deux allocutions. Celle du représentant des partenaires, a été prononcée par Monsieur Rémy JIAGO de l’UICN qui a réaffirmé l’engagement des partenaires auprès de la COMIFAC à soutenir le groupe de travail climat. M. Martin Tadoum représentant le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC  a relever dans son discours d’ouverture la multiplicité des enjeux d’intérêt ces dernières années pour les pays de l’espace COMIFAC et de souligner  que ces enjeux forestiers ne sont plus seulement négociés sous la REDD+, mais aussi sous : (1) le Protocole de Kyoto (avec la question de l’inclusion de tout le secteur UTCATF dans le MDP) ; (2) L’agriculture ; (3) Les NAMAs qui pourraient comprendre des mesures forestières ; et (4) Les démarches diverses comprenant le nouveau mécanisme de marché et l’approche non fondée sur le marché.

 

Cette session d’ouverture s’est poursuivie par la mise en place d’un présidium, l’amendement et l’adoption de l’ordre du jour de l’atelier. Dans une approche interactive et participative, les travaux ont consisté en des présentations liminaires, échanges et discussions sur différents enjeux de négociation et points à l’ordre du jour des sessions de la COP 19/CMP 9, des organes subsidiaires (SBSTA 39 et SBI 39) et de l’ADP. Des créneaux horaires ont également été consacrés aux travaux en groupes.

 

Des quatre jours de travaux intensifs, les participants ont formulés des recommandations fortes à savoir entre autres:

 

  • Renforcer les synergies entre le Groupe d’Experts Climat – (experts scientifiques de la sous-région GEC), sous l’égide de la CEEAC et le Groupe de Travail Climat de la COMIFAC (groupe des négociateurs). Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC a été mandaté de se rapprocher du Secrétariat Général de la CEEAC à cette fin.
  • (SE COMIFAC) -  Explorer les voies et moyens en vue de l’implication des ministères des affaires étrangères des Etats de la CEEAC dans le processus de négociation, notamment sur les questions de l’ADP (Accord 2015).

 

A l’issu de l’atelier les participants ont examiné et validé la soumission de vues des pays de la COMIFAC sur l’Accord de 2015 en cours de négociation. Cette soumission de vues sera transmise au Secrétariat de la convention par le Présidente en exercice de la COMIFAC.

 

Bien vouloir télécharger :

 

Rapport final de l’atelier

 

Position commune du Bassin du Congo  - Soumission de vues des pays de la COMIFAC sur l’Accord de 2015 en cours de négociation

 

Agenda final de l’atelier

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Le FVC est le plus grand fonds mondial consacré à la lutte contre le changement climatique.

Le Fonds vert pour le climat (FVC) est le plus grand fonds dédié au monde qui aide les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à renforcer leur capacité à répondre au changement climatique. Il a été mis en place par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2010.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020