Négociations internationales sur le climat : Comprendre les enjeux de la COP 21 à Paris-Guide à l’intention de la société civile congolaise

 

 

Bien vouloir télécharger le guide: Comprendre les enjeux de la COP 21 à Paris-Guide à l’intention de la société civile congolaise

 

 

 

Dans quelques jours, à Paris en République française, seront ouverts les travaux de la vingt-et-unième conférence des parties à la convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) ou COP 21 (de l’acronyme anglais pour ``Conférence of parties’’)

 

 

La surmédiatisation de cet évènement génère beaucoup d’engouement au sein de la communauté internationale, mais particulièrement au sein de la société civile congolaise. A la société civile congolaise, la COP 21 commence à ressembler à un phénomène de mode. Tout le monde se mobilise pour aller à la COP 21. Beaucoup ne se rendent même plus compte que si l’on parle de COP 21, ça veut dire qu’il y a eu la COP 1, COP 2... Jusqu’à 21. Cette frénésie nous a poussé à rédiger ce guide afin de contribuer à la compréhension des discussions qui auront lieu à Paris.

 

 

N ous sommes conscients que parler des négociations sur les changements climatiques est un vaste chantier, mais nous avons voulu dans ce document restés sur les généralités; juste pour aider à comprendre les problèmes, les solutions possibles et l’état actuel des discussions internationales.

 

Nous voudrons aussi souligner que ce document est surtout un outil pédagogique sur les négociations climatiques. A ce titre nous l’avons voulu le plus neutre possible afin qu’il soit utile à la société civile de toutes les obédiences. Nous avons donc fait le maximum d’efforts pour ne pas y inclure les positions du FGDH sur lesdites négociations. Nous voudrions aussi souligner que, faute de moyens et de temps, on n’a pas pu terminer ce guide comme on voulait, mais nous avons quand même décidé de le publier en l’état sous la pression du calendrier de la COP 21 qui débute dans quelques jours.

 

Bien vouloir télécharger ci-dessous : Comprendre les enjeux de la COP 21 à Paris-Guide à l’intention de la société civile congolaise

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ONU et REDD vers un cadre de transparence avec l’Accord de Paris

Pour lutter contre le changement climatique et ses impacts, l'Accord de Paris a été signé par 195 pays qui se sont engagés à limiter l'augmentation de la température moyenne mondiale bien en dessous de 2 degrés Celsius. Pour atteindre cet objectif, chaque pays a pris des engagements individuels en matière de climat, connus sous le nom de contributions déterminées au niveau national (CDN). Mais comment les pays peuvent-ils s'assurer que chacun contribue à la cause commune de manière équitable et transparente ?

En savoir plus...

Les peuples autochtones du monde entier participent à l'action pour le climat

« Nos rivières et nos lacs s'assèchent, nos forêts brûlent, nos herbes sont inondées et nos enfants présents sont menacés par un avenir incertain. Les peuples autochtones d'Afrique sont aujourd'hui plus vulnérables que jamais en raison des changements climatiques qui ont un impact direct sur nos moyens de subsistance et notre survie. Nous avons nos grands-parents avec des connaissances traditionnelles incroyables qui peuvent aider à l'adaptation au changement climatique et à l'atténuation de ses effets, mais cela doit être assuré dans le respect de nos droits et de notre CLIP » - Hindou Oumarou Ibrahim

 

En savoir plus...

Conférence africaine sur les risques climatiques (ACRC) 2019 : RAPPORT

La Conférence africaine sur les risques climatiques (ACRC) 2019 s'est achevée le mercredi 9 octobre, avec un programme chargé comprenant des sessions plénières, des tables rondes, des ateliers et des séminaires. Dans la matinée, deux séances plénières ont été consacrées à l'état des services d'information climatique pour l'appui au développement en Afrique et à la mobilisation des investissements dans les services climatiques. Bien vouloir télécharger le rapport...

En savoir plus...

Directives sous-régionales pour le suivi de la contribution des forets aux objectifs de développement durable dans les pays d’Afrique centrale

La date limite pour la réception des commentaires est fixée au 31 octobre (pour nous permettre d’avoir le temps de les insérer dans la version à soumettre à l’examen des participants à l’atelier de validation qui aura lieu le 26 et le 27 novembre à Libreville). Contacts : Valerie Tchuante (tvtchuante@comifac.org ) et Jean Claude Nguinguiri (JeanClaude.Nguinguiri@fao.org)

En savoir plus...

Histoire du projet du Fonds d'adaptation du FA - Projet régional en Éthiopie, au Kenya et en Ouganda

Le premier projet régional du Fonds pour l'adaptation, mis en œuvre par l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et ciblant trois pays différents (Éthiopie, Kenya et Ouganda), relie les activités régionales aux mesures d'adaptation locales en adoptant une approche globale.

En savoir plus...

FERN-Nos forêts, nos vies : Récits d’espoir et de résilience recueillis auprès de communautés forestières à travers le monde

Les récits portent la voix de femmes libériennes qui luttent pour le droit de posséder et de gérer des terres qui leur reviennent de droit, des populations autochtones guyaniennes qui résistent à des entreprises tentant de saisir leurs forêts, des communautés rurales laotiennes qui s’adaptent aux transformations profondes de leur mode de vie ancestral, ou encore des Ghanéens obtenant enfin justice face aux exploitants forestiers.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus- Protocole de Nagoya : Le Congo a validé le manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication…

Un atelier de validation du manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication relatif a la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA au Congo a été organisé, du 08 au 10 octobre 2019, à Brazzaville (Congo) .

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus-Catastrophes naturelles : les congolais appelés à la résilience des communautés et à une solidarité

La lutte contre la réduction des risques de catastrophes est un défi mondial. D’où la prise de conscience par la communauté internationale en instituant la journée internationale pour la réduction de risques de catastrophes chaque le 13 octobre de chaque année. Au Congo, le gouvernement, par le biais de madame Arlette Soudan-Nonault, Ministre du Tourisme et de l’Environnement, a fait une déclaration.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019