ICRAF: Can agroforestry provide a win-win for climate mitigation and adaptation in Africa ?

 

January 15, 2014 Posted by Kate Langford

 

 The challenge of increasing food production in Africa to meet the needs of a growing population is immense, especially when this has to be achieved on soils that are already depleted of their fertility, amid changes in climate and in ways that reduce greenhouse gas emissions or perhaps even store carbon.

 

In a special issue of Current Opinion in Environmental Sustainability due to be released in February 2014 to coincide with the 3rd World Congress on Agroforestry in Delhi, India, scientists claim that agroforestry systems can help meet both mitigation and adaptation objectives while remaining relevant to the livelihoods of poor smallholder farmers in Africa.

 

The way forward, according to Cheikh Mbow, Senior Scientist on Climate Change and Development with the World Agroforestry and lead author of the article, is not through focusing on the climate change mitigation potential of agroforestry (i.e. improving carbon sequestration and reducing emissions) but on the ability of agroforestry to boost food production and provide climate adaptation benefits.

 

“There’s plenty of evidence of how agroforestry systems can help farmers build resilience to changes in climate and increase crop yields and incomes while at the same time storing carbon,” outlines Mbow.

 

The article provides an overview of the benefits provided to smallholder farmers from agroforestry, including assets and income such as timber, fuel wood, fruits for added nutrition, animal fodder and medicinal products.

 

“Farm profitability has been shown to increase through agroforestry where farming systems are diversified (with trees providing new products for sale or consumption) or improved (with trees protecting against wind and water erosion or providing organic fertilizer),” says Mbow.

 

Properly managed agroforestry systems can also play a crucial role in helping farmers adapt and build resilience to uncertain climates. Trees can provide a buffer against climatic extremes that impact crop growth. They can enhance understory growth and improve water use efficiency. Trees have also been shown to increase rainfall utilization compared to annual cropping systems. Trees are known to have a direct impact on local and regional rainfall patterns, so they also have considerable potential to alleviate drought in parts of Africa.

 

Please consult the full article under the following link: HERE

the full article: Full Article under the following link ere

The challenge of increasing food production in Africa to meet the needs of a growing population is immense, especially when this has to be achieved on soils that are already depleted of their fertility, amid changes in climate and in ways that reduce greenhouse gas emissions or perhaps even store carbon.

In a special issue of Current Opinion in Environmental Sustainability due to be released in February 2014 to coincide with the 3rd World Congress on Agroforestry in Delhi, India, scientists claim that agroforestry systems can help meet both mitigation and adaptation objectives while remaining relevant to the livelihoods of poor smallholder farmers in Africa.

The way forward, according to Cheikh Mbow, Senior Scientist on Climate Change and Development with the World Agroforestry and lead author of the article, is not through focusing on the climate change mitigation potential of agroforestry (i.e. improving carbon sequestration and reducing emissions) but on the ability of agroforestry to boost food production and provide climate adaptation benefits.

- See more at: http://blog.worldagroforestry.org/index.php/2014/01/15/can-agroforestry-provide-a-win-win-for-climate-mitigation-and-adaptation-in-africa/#sthash.oexMhhGB.dpuf

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019