La sécurisation des terroirs villageois dans le plan national d’affectation des terres au centre d’une réunion à Brazzaville…

Image: Vox

 

Bien vouloir télécharger le communiqué final de la rencontre ci-dessous:

COMMUNIQUÉ FINAL REUNION DE TRAVAIL SUR LA SECURISATION DES TERROIRS VILLAGEOIS DANS LE PNAT.pdf

 

 

Il s’est tenu à Brazzaville, le 11 décembre 2018, dans la salle de SIL CONGO, une réunion de travail sur la sécurisation des terroirs villageois dans les plans national d’affectation des terres, organisée en partenariat par le Forum pour la gouvernance et les droits de l’homme (FGDH) et l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) dans le cadre de la mise œuvre du projet CoNGOs (Collaboration d’ONG en faveur de moyens de subsistance communautaires équitables et durables dans les forêts du bassin du Congo).

 

 

Cette réunion qui a regroupé près d’une vingtaine de participants notamment des représentants de l’administration publique (direction générale de l’aménagement du territoire), des plateformes de la société civile et ONG locales, avait pour objectif général d’encourager la sécurisation des terroirs villageois dans le plan national d’affectation des terres.

 

Lire aussi:

Vox : L’OCDH plaide pour la sécurisation des terroirs villageois

 

La responsable de programme ressources naturelles et droits des communautés forestières à l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), Nina Kiyindou a indiqué le 11 décembre à Brazzaville que les résultats de la réunion de travail sur la sécurisation des terroirs villageois devraient leur permettre de faire le plaidoyer auprès des pouvoirs publics qui décident de l’élaboration du plan d’affectation des terres pour que les droits des communautés soient reconnus.

 

«Nous avons organisés cet atelier avec tous les acteurs pour discuter de la question de la sécurisation des terres des villageois dans le cadre de l’élaboration du plan national d’affectation des terres. C’est dans ce plan que seront définis les différents usages des différentes terres. Il y aura des terres agricoles, minières, forestières. Nous voudrions qu’en élaborant ce plan qu’on tienne compte des terres des villageois pour leur donner la possibilité de réaliser les activités sur leurs terres », a fait savoir Nina Kiyindou, à l’ouverture de l’atelier.

 

Elle a notifié que la nouvelle loi forestière en cours de révision avait déjà prévue la notion de terre villageoise. Il est donc question d’encourager la sécurisation de cette notion en présentant le modèle des séries de développement communautaires (SDC).

 

« Dans ce modèle, les populations communautaires sont appelées à gérer un espace qui leur sera concédé dont aucun exploitant forestier ne pourra mettre pied. Ce modèle ne pourra être applicable que dans les concessions qui ont plan d’aménagement. Les communautés seront ainsi responsable de gérer leur propre environnement », a expliqué l’administrateur du Forum pour la gouvernance et des droits de l’homme (FGDH), Maixen Fortunin Agnimbat Emeka.

 

En savoir plus...

 

 

Bien vouloir télécharger le communiqué final de la rencontre ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Journée internationale des forêts - 21 mars: Apprends à aimer les forêts!

.. Explorer, s'émerveiller et apprendre à aimer les forêts - Lorsque nous buvons un verre d'eau, écrivons dans un cahier, prenons des médicaments contre la fièvre ou construisons une maison, nous ne faisons pas toujours le lien entre ces actions et les forêts. Pourtant, tous ces aspects de notre vie - et de nombreux autres - sont liés aux forêts, d'une manière ou d'une autre...

En savoir plus...

Bienvenue à notre nouveau partenaire, l’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) !!!!

Bruxelles, le 12 mars 2019, L’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain), a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d’adhésion, UCLouvain a présenté les documents requis et s’est engagé à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea participe à l’atelier sous régional du Groupe de travail Climat de la COMIFAC des négociateurs climats.

Du 05 - 07 mars 2019 à Malabo (Guinée Équatoriale), s’est tenu un atelier du Groupe de travail Climat de la COMIFAC.  Il portait sur le décryptage de la COP 24, de préparation des échéances futures sous la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et validation des notes conceptuelles des projets régionaux. 

En savoir plus...

Déjeuner de travail de haut niveau entre les Chefs de Missions diplomatiques des pays de l’UE en Guinée Équatoriale et le Facilitateur du PFBC

Le 5 mars 2019, Son Excellence Monsieur Fred CONSTANT, Ambassadeur de France en Guinée Équatoriale a offert un déjeuner de Travail de haut niveau à l’occasion de la visite du Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo à Malabo.

 

En savoir plus...

Les hautes autorités de Malabo (Guinée Équatoriale) mobilisées pour l’organisation de la septième Réunion du Conseil du PFBC en juin 2019

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo a été reçu en audience d’une part par Messieurs Pedro Antonio OLIVEIRA BORUPU et Santiago Francisco ENGONGA OSONO respectivement Secrétaire d’État à l’Agriculture et à l’Élevage et Secrétaire d’État aux Forêts et Environnement. D’autre part, par le Ministre délégué aux Affaires étrangères de la Guinée Équatoriale.

En savoir plus...

Lemonde : En Tanzanie, la « reine de l’ivoire » condamnée à quinze ans de prison

La Chinoise Yang Fenlan, surnommée la « reine de l’ivoire », a été condamnée mardi 19 février à quinze ans de prison par un tribunal tanzanien pour son rôle dans le trafic de 860 défenses d’éléphant entre 2000 et 2014. Agée de 69 ans et présente en Tanzanie depuis les années 1970, elle a été reconnue coupable d’avoir joué, pendant plus de dix ans, le rôle d’intermédiaire entre un réseau de braconnage local et des acheteurs internationaux. 

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Facilitateur rencontre le secteur privé du Gabon

Le Facilitateur du PFBC a eu à échanger avec Mme Jacqueline Van De Pol, représentante de l’ATIBT (Association Technique Internationale des Bois Tropicaux) à Libreville et M. Lee White, Secrétaire exécutif de l’Agence nationale des Parcs nationaux du Gabon.

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Ministre d'état François Xavier de Donnea échange avec les Partenaires Techniques et Financiers

Le Facilitateur du PFBC a eu plusieurs séances de travail entre autres avec : l’Ambassadeur François Fall, Représentant spécial du SG des Nations Unis pour l’Afrique centrale ; la Secrétaire Générale Adjointe de la CEEAC, Mme Marie-Thérèse Mfoula ; l’Ambassadeur Helmut Kulitz, entouré de M. Jean Huchon et Ignacio Sobrino de la DUE et de Mme Muriel Soret de l’Ambassade de France ; des représentants de la BAD, de la Banque Mondiale et de l’UNODC à Libreville.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019