La sécurisation des terroirs villageois dans le plan national d’affectation des terres au centre d’une réunion à Brazzaville…

Image: Vox

 

Bien vouloir télécharger le communiqué final de la rencontre ci-dessous:

COMMUNIQUÉ FINAL REUNION DE TRAVAIL SUR LA SECURISATION DES TERROIRS VILLAGEOIS DANS LE PNAT.pdf

 

 

Il s’est tenu à Brazzaville, le 11 décembre 2018, dans la salle de SIL CONGO, une réunion de travail sur la sécurisation des terroirs villageois dans les plans national d’affectation des terres, organisée en partenariat par le Forum pour la gouvernance et les droits de l’homme (FGDH) et l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) dans le cadre de la mise œuvre du projet CoNGOs (Collaboration d’ONG en faveur de moyens de subsistance communautaires équitables et durables dans les forêts du bassin du Congo).

 

 

Cette réunion qui a regroupé près d’une vingtaine de participants notamment des représentants de l’administration publique (direction générale de l’aménagement du territoire), des plateformes de la société civile et ONG locales, avait pour objectif général d’encourager la sécurisation des terroirs villageois dans le plan national d’affectation des terres.

 

Lire aussi:

Vox : L’OCDH plaide pour la sécurisation des terroirs villageois

 

La responsable de programme ressources naturelles et droits des communautés forestières à l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), Nina Kiyindou a indiqué le 11 décembre à Brazzaville que les résultats de la réunion de travail sur la sécurisation des terroirs villageois devraient leur permettre de faire le plaidoyer auprès des pouvoirs publics qui décident de l’élaboration du plan d’affectation des terres pour que les droits des communautés soient reconnus.

 

«Nous avons organisés cet atelier avec tous les acteurs pour discuter de la question de la sécurisation des terres des villageois dans le cadre de l’élaboration du plan national d’affectation des terres. C’est dans ce plan que seront définis les différents usages des différentes terres. Il y aura des terres agricoles, minières, forestières. Nous voudrions qu’en élaborant ce plan qu’on tienne compte des terres des villageois pour leur donner la possibilité de réaliser les activités sur leurs terres », a fait savoir Nina Kiyindou, à l’ouverture de l’atelier.

 

Elle a notifié que la nouvelle loi forestière en cours de révision avait déjà prévue la notion de terre villageoise. Il est donc question d’encourager la sécurisation de cette notion en présentant le modèle des séries de développement communautaires (SDC).

 

« Dans ce modèle, les populations communautaires sont appelées à gérer un espace qui leur sera concédé dont aucun exploitant forestier ne pourra mettre pied. Ce modèle ne pourra être applicable que dans les concessions qui ont plan d’aménagement. Les communautés seront ainsi responsable de gérer leur propre environnement », a expliqué l’administrateur du Forum pour la gouvernance et des droits de l’homme (FGDH), Maixen Fortunin Agnimbat Emeka.

 

En savoir plus...

 

 

Bien vouloir télécharger le communiqué final de la rencontre ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

La boucle est bouclée: Le Cameroun emboite le pas à la RCA et au Tchad et signe les Protocoles Spécifiques !

Tout commence en décembre 2016 à Douala au Cameroun avec la 1ère Réunion des Experts Pays du Cameroun, de la RCA et du Tchad relative à l’élaboration des Protocoles Spécifiques (PS) aux Accords binational BSB et tripartite de Lutte Anti Braconnage Transfrontalier, notamment, le Protocole Spécifique de Lutte Anti Braconnage relatif à l’Accord de Coopération Tripartite Cameroun-RCA-Tchad de N’Djamena et le Protocole Spécifique Ecodéveloppement relatif à l’Accord de Coopération Binational Cameroun–Tchad.

En savoir plus...

AFORPOLIS A ne pas manquer - Appel à résumés

Cette conférence est organisée en collaboration avec l'Université de Göttingen en Allemagne et l'Union internationale des instituts de recherche forestière (IUFRO). La conférence se tiendra à Accra, au Ghana, du 14 au 17 septembre 2020.

En savoir plus...

Synthèse numéro 6 des rapports d'Observation Indépendante Externe du Système Normalisé d'Observation Indépendante Externe (SNOIE)

De Juin à Août 2019, six (6) missions de vérification d’allégations d’activités forestières illégales ont été réalisées dans les régions de l’Est et du Sud. Les rapports de ces missions produits ont été soumis au Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), aux délégations régionales du Sud et du Littoral au Cameroun. Au cours des missions, des infractions présumées ont été relevées par ces OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015. Trouvez la liste des infractions présumées et les auteurs présumés en téléchargeant la synthèse de ces rapports de dénonciation....

En savoir plus...

Le PFBC mobilise à Shanghai, Chine : Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea Facilitateur du PFBC renforce le dialogue du Bassin du Congo avec les principaux acteurs chinois du secteur Forêt-Bois

Du 21 au 15 novembre 2019, Shanghai (Chine), le Ministre d'État Francois-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC, a participé au Forum international sur les chaînes d’approvisionnement vertes des produits de l’industrie forestière., en anglais : “Together towards Global Green Supply Chains - A Forest Products Industry Initiative”. (Flyer disponible en téléchargement). Le Conseil d’Administration et l’Assemblée de l’Association technique internationale des Bois tropicaux (ATIBT) se sont tenus en marge du Forum.

En savoir plus...

Forestnews.cifor - Malgré sa taille, le Bassin du Congo attire moins de fonds que les autres grandes zones forestières.

L'étude montre que les forêts d'Afrique centrale ont reçu 2 milliards de dollars de sources bilatérales (52,5 %) et multilatérales (47,5 %), l'Allemagne représentant 25 % du financement, suivie par l'Union européenne et le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM). La plupart des fonds sont allés à la République Démocratique du Congo (40 %), au Tchad (17 %) et au Cameroun (14 %).

En savoir plus...

Woodbois : 115ième membre du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo !

Bruxelles, Belgique, le 30 septembre 2019 : Woodbois Ltd. rejoint officiellement le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d'adhésion, Woodbois a présenté les documents requis et s'est engagée à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Communique final des travaux de la dixième réunion du SGTAPFS

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui technique et financier de la Coopération allemande à travers le projet GIZ d’appui régional à la COMIFAC, a organisé du 05 au 09 Novembre 2019 à Kigali au Rwanda, la dixième réunion du Sous- Groupe de Travail sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage (SGTAPFS). Bien vouloir télécharger le communiqué final de la réunion…

En savoir plus...

OIBT - Plus de professionnels forestiers nécessaires dans le Bassin du Congo

Les marchés de consommation exigent de plus en plus la preuve de la légalité du bois, mais les pays du Bassin du Congo manquent encore de personnel qualifié pour mettre en place des mesures de durabilité et de légalité, selon Claude Kachaka Sudi, coordinateur régional du Réseau des institutions de formation forestière et environnementale en Afrique centrale (RIFFEAC).

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019