Réunion informelle dans le cadre du lancement de la facilitation belge 2018-2019 du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo

 

 

La Belgique a accepté de reprendre la Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) pour la période 2018-2019. La Belgique a pris ainsi la relève de la Commission européenne, qui a réalisé un travail remarquable afin de mettre en place une structure qui améliore la gouvernance du PFBC, sur laquelle la Facilitation belge peut se reposer aujourd’hui.

 

 

La Belgique a organisé une session informelle à l’occasion du lancement de la facilitation belge 2018-2019 du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo le 13 février 2018.

 

 

Bien vouloir consulter ci-dessous, le compte rendu de ladite réunion informelle qui s’articule autour des points ci-après : (1) Remarques introductives par le Directeur Afrique belge, Ambassadeur Jozef Smets – (2)  Remarques conclusives de la Facilitation européenne du PFBC, 2016-2017, par Monsieur Anders Henriksson, Facilitateur de l’Union européenne précédent du PFBC, Commission européenne, Bruxelles – (3) Priorités des différents collèges et « streams » du PFBC par le Co-Facilitateur, Monsieur Maxime Nzita Nganga – (4)  Premières indications de la feuille de route de la Facilitation belge 2018-2019, par Monsieur le Ministre de Donnéa, Facilitateur belge – (5) Débat / Questions –Réponses et Conclusion….

 

 

Compte rendu de la Réunion informelle dans le cadre de la Facilitation du du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (2018-2019)

 

Facilitation Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), 2018-2019

Bruxelles, le 13 février 2018

Le 13 février 2018, le Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement a organisée une session informelle à l’occasion du lancement de la facilitation belge 2018-2019 du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo. 

  1. Remarques introductives par le Directeur Afrique belge, Ambassadeur Jozef Smets

 

Suivant une suggestion de la Facilitation de l’Union européenne, la Belgique a décidé de prendre la relève de la Facilitation de l’Union européenne 2016-2017, dans la personne de Monsieur le Ministre de Donnéa (dont l’ engagement dans la région est connu et apprécié notamment dans la Fondation Virunga), dans la foulée des Facilitateurs précédents, depuis 2002, lorsque le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo a été lancé. 

 

Ce Partenariat rassemble aujourd’hui 105 partenaires institutionnels très différents (10 pays d’Afrique Centrale, organismes de coopération, centres de recherche, ONG internationales et de la sous-région, secteur privé…), avec l’objectif commun d’améliorer la gestion et la conservation des forêts dans le Bassin du Congo au sens large. 

 

L’expertise spécifique de la Belgique a été souligné, ainsi que son engagement important dans la région et les activités de ses instituts de recherche et d’autres acteurs belges, que ce soit les universités, les institutions fédérales (MRAC, le Musée d’histoire naturelle) ou régionales (Jardin botanique de Meise, les agences commerciales régionales) ou encore les ONGs.  Des représentants d’un grand  groupe de ces différents acteurs ont participé à la session de lancement de la facilitation belge du PFBC. 

 

Tandis que la facilitation EU a fait un travail remarquable de renforcement des structures du PFBC, la Belgique pourrait faciliter une phase d’approfondissement en mettant de nouveaux accents au niveau du contenu. 

 

  1. Remarques conclusives de la Facilitation européenne du PFBC, 2016-2017, par Monsieur Anders Henriksson, Facilitateur de l’Union européenne précédent du PFBC, Commission européenne, Bruxelles

 

Pendant la période de la Facilitation européenne du PFBC, beaucoup a été fait pour renforcer les structures du Partenariat, et notamment l’intégration par groupe spécifique (ONG, instituts de recherche, autorités, secteur privé) dans des « collèges » qui se réunissent respectivement dans un pays membre africain, et qui à leur tour sont représentés au Conseil, organisé annuellement par la facilitation.   Ce processus et l’intégration dans des collèges permet à chaque groupe de se renforcer.

 

Suite à ce processus « bottom up » des collèges, le Conseil annuel du PFBC devrait développer un dialogue politique et communiquer avec les décideurs dans le but de les impliquer davantage.

 

Le site du PFBC est également à réformer.

 

  1. Priorités des différents collèges et « streams » du PFBC par le Co-Facilitateur, Monsieur Maxime Nzita Nganga

 

Monsieur Maxime Nzita Nganga, le Co-Facilitateur du PFBC,  a présenté de son côté un tableau des résultats des différents collèges, et il a souligné les opportunités et le potentiel qui en découle : le conseil PFBC régional, le collège PFBC de la société civile, le collège PFBC des ONGs internationaux, le collège PFBC du secteur privé, le collège PFBC des partenaires, le collègue PFBC scientifique et académique, et le collège PFBC multilatéral.   Monsieur Maxime Nzita Nganga propose un niveau d’autonomie plus poussé, et souligne l’importance d’un soutien politique du Partenariat.         

 

Des défis spécifiques se présentent au niveau du collège PFBC du secteur privé et plus particulièrement encourager les entreprises à s’engager en faveur de la conservation et en même temps le renforcement de leurs engagements de due diligence d’autre part. 

 

Enfin, il a énuméré les 19 priorités à moyen terme. 

 

  1. Premières indications de la feuille de route de la Facilitation belge 2018-2019, par Monsieur le Ministre de Donnéa, Facilitateur belge

 

Le Facilitateur belge, Monsieur le Ministre de Donnéa, présente de son côté les premières indications de sa stratégie :

 

-La Facilitation s’inscrit dans la foulée de ce qui a été fait par les Facilitateurs précédents.

-Le Facilitateur s’appuie entièrement sur l’équipe de co-Facilitation. 

 

-Le Facilitateur a l’intention de mettre l’accent sur une plus grande implication du niveau politique.  Cela impose un engagement, dans chaque pays, des différentes autorités et des structures concernées (secteur des finances, secteur forestier, développement, etc…). 

 

-La Facilitation propose de réunir dans la deuxième moitié du mois de novembre 2018 à Bruxelles, au Palais d’Egmont, la Réunion annuelle des Parties.  Elle compte inviter des Ministres aussi bien africains qu’européens et américains, ainsi que des experts dans chaque domaine.  Ce serait également l’occasion de mettre à l’honneur l’expertise des institutions scientifiques et académiques.

 

-Le Conseil PFBC aurait lieu en juin à Brazzaville. 

 

-En avril, le Facilitateur a l’intention de se rendre à Yaoundé, où l’équipe de la co-Facilitation réside, ainsi qu’à la COMIFAC (Commission des Forêts d’Afrique Centrale).

 

-Le Facilitateur profitera également des visites à Bruxelles de Présidents ou de Ministres africains, afin d’établir des contacts spécifiques dans le cadre du PFBC.

 

-Monsieur de Donnéa voudrait aussi initier une approche sous-régionale et il compte lancer des initiatives spécifiques par sous-région : par exemple une réunion au deuxième semestre 2018 consacrée à la problématique des pasteurs tchadiens-centrafricains-congolais, à laquelle pourraient être associés des pays comme le Soudan ou le Sud-Soudan. 

 

  1. Débat / Questions –Réponses

 

-      Plusieurs intervenants soulignent l’importance d’une implication politique réelle du Partenariat (PFBC) et d’une harmonisation et intégration dans les structures et initiatives africaines existantes. 

 

-      Des représentants d’ONGs, ainsi que l’équipe de la co-Facilitation plaident en faveur d’une plus grande autonomie des collèges qui pourraient également mobiliser leurs propres ressources.  Par après, le Conseil devrait valider les initiatives prises par les collèges. 

 

-      Le secteur privé (également présent dans l’organigramme du PFBC) mérite une attention particulière, ce qui devrait être traduite par des événements et des initiatives spécifiques.  L’accent devrait être mis sur le « due diligence » des entreprises. 

 

-      La représentante de la coopération allemande confirme l’appui allemand aux étapes suivants du PFBC et elle partage les orientations annoncées du Partenariat. 

 

-      D’autres bailleurs et partenaires intéressés seront approchés.

 

-      La problématique de la lutte contre le braconnage mérite également une attention prioritaire et les états devraient être impliqués via leur plans nationaux PANI (Cameroun, Congo, Gabon, Nigeria, ainsi que la RDC et l’Angola qui sont suivis par CITES).  Dans ce contexte, la Stratégie Africaine Commune, lancée par le Sommet de l’Union Africaine de juin 2015 (Johannesbourg), reste un cadre de référence. 

 

-      La thématique du ODD/ SDG 15 devrait être inséré dans le Plan d’Action, lancé à la suite du Sommet Union Africaine – Union européenne (Abidjan, novembre 2017).

 

-      La feuille de route devrait impliquer les réseaux et instituts de recherche africains, européens qu’américains,  qui s’intéressent à la Région de l’Afrique Centrale.

 

-      La suggestion a été faite de publier sur le site les rapports des réunions annuelles des Parties, ainsi que les comptes-rendus de résultats obtenus au sein des « streams ».

 

Conclusions

Based upon this first informal exchange, at the occasion of the starting-up of the Belgian Facilitation of the Congo Basin Forest Partnership (2018-2019), in presence of a large group of stakeholders, the following first indications on the way forward, facilitated by Minister de Donnéa and the co-Facilitation and his team, could be given as follows :

  1. Work on policymakers : as the actual Facilitator has the stature of a Minister, Ministers will be invited, in further deepening of the Partnership. 

 

  1. Due diligence and clean business, as participation of the Private Sector

 

  1. How integrating African and European R&D institutions and educational expertise in the CBFP organization chart, in a triangular scientific and academic cooperation US-EU-Africa ?

 

  1. Meetings of small sub-regional initiatives in Africa, as a surplus, while the colleges will be held in Africa with as much as possible participation of the Facilitator (to reinforce the backing of the colleges), and the Annual Meeting of Parties in 2018 in Brussels (week of the 26th of November 2018).  For 2019, no plans have already been made.

 

Voir les photos de réunion.

 

Bien vouloir télécharger la liste de la présence

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Bienvenue à notre nouveau partenaire, l’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) !!!!

Bruxelles, le 12 mars 2019, L’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain), a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d’adhésion, UCLouvain a présenté les documents requis et s’est engagé à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea participe à l’atelier sous régional du Groupe de travail Climat de la COMIFAC des négociateurs climats.

Du 05 - 07 mars 2019 à Malabo (Guinée Équatoriale), s’est tenu un atelier du Groupe de travail Climat de la COMIFAC.  Il portait sur le décryptage de la COP 24, de préparation des échéances futures sous la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et validation des notes conceptuelles des projets régionaux. 

En savoir plus...

Déjeuner de travail de haut niveau entre les Chefs de Missions diplomatiques des pays de l’UE en Guinée Équatoriale et le Facilitateur du PFBC

Le 5 mars 2019, Son Excellence Monsieur Fred CONSTANT, Ambassadeur de France en Guinée Équatoriale a offert un déjeuner de Travail de haut niveau à l’occasion de la visite du Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo à Malabo.

 

En savoir plus...

Les hautes autorités de Malabo (Guinée Équatoriale) mobilisées pour l’organisation de la septième Réunion du Conseil du PFBC en juin 2019

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo a été reçu en audience d’une part par Messieurs Pedro Antonio OLIVEIRA BORUPU et Santiago Francisco ENGONGA OSONO respectivement Secrétaire d’État à l’Agriculture et à l’Élevage et Secrétaire d’État aux Forêts et Environnement. D’autre part, par le Ministre délégué aux Affaires étrangères de la Guinée Équatoriale.

En savoir plus...

Lemonde : En Tanzanie, la « reine de l’ivoire » condamnée à quinze ans de prison

La Chinoise Yang Fenlan, surnommée la « reine de l’ivoire », a été condamnée mardi 19 février à quinze ans de prison par un tribunal tanzanien pour son rôle dans le trafic de 860 défenses d’éléphant entre 2000 et 2014. Agée de 69 ans et présente en Tanzanie depuis les années 1970, elle a été reconnue coupable d’avoir joué, pendant plus de dix ans, le rôle d’intermédiaire entre un réseau de braconnage local et des acheteurs internationaux. 

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Facilitateur rencontre le secteur privé du Gabon

Le Facilitateur du PFBC a eu à échanger avec Mme Jacqueline Van De Pol, représentante de l’ATIBT (Association Technique Internationale des Bois Tropicaux) à Libreville et M. Lee White, Secrétaire exécutif de l’Agence nationale des Parcs nationaux du Gabon.

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Ministre d'état François Xavier de Donnea échange avec les Partenaires Techniques et Financiers

Le Facilitateur du PFBC a eu plusieurs séances de travail entre autres avec : l’Ambassadeur François Fall, Représentant spécial du SG des Nations Unis pour l’Afrique centrale ; la Secrétaire Générale Adjointe de la CEEAC, Mme Marie-Thérèse Mfoula ; l’Ambassadeur Helmut Kulitz, entouré de M. Jean Huchon et Ignacio Sobrino de la DUE et de Mme Muriel Soret de l’Ambassade de France ; des représentants de la BAD, de la Banque Mondiale et de l’UNODC à Libreville.

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Facilitateur du PFBC rencontre le Vice-Président et le Ministre des Affaires étrangères du Gabon

À la suite du Ministre des Affaires étrangères, le Facilitateur du PFBC s’est entretenu avec le vice-président de la République, son Excellence M. Pierre Maganga Moussavou. Ce dernier a réaffirmé l’engagement du chef de l’État. Il souhaiterait que les sociétés forestières et les grandes plantations investissent dans l’amélioration du niveau de vie des populations riveraines de leurs zones d’exploitation, surtout en ce qui concerne l’amélioration de leur habitat.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019