Les experts se réunissent autour de la question des activités extractives au Cameroun et dans la Plaine de Waza Logone en particulier

 

Du 26 au 29 novembre 2013, s’est tenue à Maroua dans la région de l’Extrême Nord du Cameroun, et sous la Présidence du Gouverneur de la région la Réunion des Experts sur la problématique des activités extractives au Cameroun avec un focus sur le cas de l’exploration et l’exploitation pétrolières dans la Plaine d’Inondation de Waza Logone.

 

La réunion avait pour but de :

 

♦ Vulgariser et partager les bonnes pratiques sur la conduite des activités extractives ;

♦  Elaborer une stratégie de plaidoyer pour une meilleure conduite des activités extractives au Cameroun ;

♦  Partager les expériences d’autres régions ;

♦  Renforcer la collaboration par des échanges sur les mécanismes d’information/consultation/participation du public à la conduite des activités extractives (l’octroi des permis, la surveillance de la conformité légale environnementale et sociale et de l'exécution des activités/PGES, etc.) ;

♦  Jeter les bases pour une collaboration inter sectorielle, multi acteurs et la mise en une plate forme de concertation et de dialogue entre les parties prenantes sur les activités extractives ;

♦  Travailler avec YCLDC (entreprise chinoise) pour le respect des législations et l’adoption des meilleures pratiques au-delà des exigences légales.

 

Y ont pris part, les représentants des services centraux et régionaux des ministères sectoriels dont les Mines, l’environnement, forêt et faunes, plan et aménagement du territoire, cadastre et affaires foncières, pêche et développement rural et de la Société Nationale d’Hydrocarbure (SNH) ; les Conservateurs des parcs nationaux de Waza, Bouba Ndjidda et de Kalamaloué, les maires des communes de Logone Birni et de Zina, les partenaires au développement et de la conservation (UICN, WWF, UNESCO, ITIE, CBLT, Secrétariat Convention Ramsar), les institutions de formations universitaires dont l’Institut Supérieur du Sahel, l’Ecole de Faune de Garoua, les Entreprises du secteur extractif (YCLDC et GEOVIC), les responsables des Organisations nationales et locales d’appui au développement et à la conservation dont ACEEN, CARPA, CED, SEAAC, CelPro, les autorités traditionnelles dont les chefs de canton de Madiako et de Ngamé, les représentants des Médias, les responsables des Projets et Programmes de conservation et développement de la PIWL dont le projet MINFOF-UINC-PPTE, le PDRI-CL, le PRODEBALT et les Organisations confessionnelles et religieuses dont le CDD, le Service National Justice et Paix et le CAVT.

 

Le Cameroun comme bon nombre de pays du Bassin du Congo, entend s’appuyer sur les ressources naturelles, particulièrement celles de son sous sol pour construire son émergence. Cependant, l’exploitation de celles-ci entraîne des conséquences (externalités) sur le plan économique, social et environnemental et l’activité requiert par conséquent le respect et la mise en œuvre d’un minimum de mesures et standards nationaux et internationaux, ainsi que l’adoption des Meilleures pratiques dans le domaine.

 

L’importance de la Plaine et des potentiels impacts négatifs que l’exploitation pétrolière pourrait avoir sur ses fonctions écologiques et par conséquent sur les populations qui y vivent, a motivé les parties prenantes à la gestion durable de la Plaine de Waza Logone, dont l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) l’Association Camerounaise pour l’Education Environnementale (ACEEN) et l’Institut Supérieur du Sahel (ISS), à organiser cette rencontre. Elle s’est tenue avec l’appui financier du Comité néerlandais de l’UICN, de l’UICN (Accord Cadre avec la France, et Programme Cameroun) et de WWF.

 

Au terme des travaux, il a été relevé entre autres la nécessité de mettre en place un cadre de collaboration entre les parties prenantes à l’échelle de la Plaine, l’adoption de bonnes pratiques en matière des industries extractives et la mise en place d’un mécanisme de concertation au niveau cantonale, communal et régional.

 

Au niveau national, des recommandations fortes ont été formulées pour les différents acteurs concernés aux différentes échelles, dont la mise en place d’un comité d’experts indépendants pour la révision des études d’impacts.

 

Pour l’UICN, cette réunion a permis d’établir les bases d’un programme sous-régional sur la thématique des industries extractives avec d’or et déjà les premières activités identifiées.

 

La réunion s’est achevée par une visite de la Plaine pour palper les réalités locales et échanger avec les populations. Au vu des derniers évènements qui ont eu lieu dans la zone de l’extrême Nord du Cameroun, les organisateurs ont pris les mesures de sécurité nécessaires tout au long du séjour. La sécurité a donc été assurée par la gendarmerie nationale de la province et de la brigade d’intervention rapide (BIR).

 

Pour plus d'information sur le contenu de cet article, bien vouloir contacter Mme Camille Jepang (Camille.Jepang@iucn.org)

 

Bien vouloir télécharger ci-dessous les termes de référence de la réunion: Contribution à la Gouvernance de la Plaine d’Inondation du Logone et des Programmes de son Développement, Maroua, Cameroun - 

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020