Fonds Vert Climat : L’Afrique centrale traine les pas dans la mobilisation de la finance climatique

 

 

Lors de la 22e réunion du conseil d’administration du fond vert pour le climat (FVC) achevé le 28 Février, les neuf nouveaux projets approuvés ont bénéficié d’une allocation financière globale de 440 millions de Dollars USD. Aucun pays d’Afrique centrale n’a été bénéficiaire, que ce soit pour les projets par la voie du processus d’approbation simplifié (SAP) ou pour ceux de la catégorie projets et programme (FP).

 

 

 Les neuf nouveaux projets approuvés portent à 102 le nombre total de projets et de programmes du FVC, engageant 5 milliards de Dollars USD de ressources du Fonds vert pour le climat dans 97 pays en développement. En incluant le co-financement, le portefeuille totalise 17,7 milliards de Dollars USD en finance climatique à travers son réseau de 84 entités accréditées. Les nouvelles approbations incluent les premiers paiements REDD + à financer, relatifs à l'Amazonie brésilienne.

 

 

Fournir un appui de préparation au renforcement des capacités des pays en développement est un élément essentiel des activités du FVC. Le Comité a pris note de l’évaluation du programme de préparation et d’appui préparatoire par le Groupe de l’évaluation indépendante et a adopté un programme de travail et un budget qui s’appuient sur les conclusions de l’évaluation et les recommandations et prévoit 122,5 millions de Dollars USD pour 2019 en vue d’une nouvelle phase de l’appui à la préparation aux pays en développement.

 

 

En prévision d’une conférence des donateurs pour la première reconstitution du FVC, au cours de cette année, le Conseil a également décidé de compléter les politiques et normes régissant les activités de ce dernier en matière de climat. De nouveaux indicateurs de critères d’investissement renforceront la mise en œuvre du cadre d’investissement, tandis qu’une politique d’annulation et de restructuration des projets renforcera la bonne gestion de son portefeuille de projets. Le Conseil a également accueilli avec satisfaction les recommandations du Groupe de l’évaluation indépendante sur la manière d’améliorer le cadre de gestion des résultats, ainsi que la réponse de la direction et son plan d’action. L'adoption d'une politique de protection contre l'exploitation sexuelle, les abus sexuels et le harcèlement sexuel, ainsi que les directives et procédures relatives au mécanisme de réparation indépendant garantissent que FCV reste à l'avant-garde des efforts internationaux en matière de garanties et de normes.

 

 

Notes de fin

La vingt-deuxième réunion du conseil du FVC a approuvé les projets et programmes suivants:

-          FP100 - 96,5 millions USD pour les paiements REDD + basés sur les résultats obtenus par le Brésil dans le biome amazonien en 2014 et 2015 avec le PNUD,

-          FP101 - 8,0 millions USD pour le Belize rural et résilient (Be-Resilient) avec le FIDA,

-          FP102 - 29,6 millions USD pour un projet d'électrification rurale solaire au Mali avec BOAD,

-          FP103 - 18,8 millions USD pour la promotion de la cuisson écologique: le Kenya et le Sénégal avec la GIZ,

-           FP104 - 100 millions USD pour le programme de soutien IPP solaire au Nigeria avec AFC,

-          FP105 - 69,6 millions USD en faveur de la facilité de financement climatique de la BOAD pour l'intensification des investissements dans l'énergie solaire dans les PMA francophones d'Afrique de l'Ouest situés au Bénin, au Burkina Faso, en Guinée-Bissau, au Mali, au Niger et au Togo avec BOAD,

-          FP106 - 100 millions USD pour le programme d'investissement dans la génération intégrée (EGIP) en Afrique du Sud avec DBSA.

 

Les projets suivants ont également été approuvés dans le cadre du processus d'approbation simplifiée (SAP):

 

-          SAP005 - 9,0 millions USD pour l'amélioration de la résilience au climat des communautés rurales du centre et du nord du Bénin grâce à la mise en œuvre d'une adaptation basée sur les écosystèmes dans les paysages forestiers et agricoles avec l'ONU Environnement ;

-          SAP006 - 8,9 millions USD pour renforcer la résilience des communautés vivant dans des paysages menacés par le changement climatique grâce à une approche d'adaptation fondée sur les écosystèmes en Namibie avec le CIR ;

Le conseil du Fonds vert pour le climat a également approuvé la demande d’accréditation des entités suivantes:

-          Centre de promotion des énergies alternatives (AEPC) basé au Népal

-          Unité d'exécution du projet environnemental (EPIU) du ministère de la Protection de la nature de la République d'Arménie

-          Fond mexicain pour la conservation de la nature (FMCN) basé au Mexique

-          Fonds national pour l'environnement et le climat (FNEC) du Bénin

-          Communauté du Pacifique (CPS) basée en Nouvelle-Calédonie

-          JS Bank Limited (JS Bank) basée au Pakistan

-          Attijariwafa Bank (AWB) basée au Maroc

-          Macquarie Alternative Assets Management Limited (MAAML) basée en Australie

-          Agence luxembourgeoise pour la coopération au développement (LuxDev) basée à Luxembourg

 

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les pays de l’Afrique centrale unissent leur voix pour le Sommet de l’action sur le Climat de New York.

Les ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères composant la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) ont adopté samedi 7 septembre à Brazzaville une position commune en vue de parler d’une même voix à l’occasion du sommet de l’action sur le climat du 23 septembre en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York. Bien vouloir télécharger la position commune et le communiqué final de la rencontre…

En savoir plus...

Les Partenaires du PFBC préparent la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena

Yaoundé, 6 septembre 2019 -­ S’est tenue dans la salle de réunion du Programme Gestion durable des Forêts dans le Bassin du Congo de la GIZ, une réunion préparatoire de la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena des Ministres en charge de la défense, de la sécurité́ et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières.

En savoir plus...

environews-rdc-Climat : New York accueillera le 23 septembre prochain, un sommet de l’action sur le climat

En prélude au Sommet de l’action sur le climat prévu le 23 septembre 2019 à New York, plusieurs experts de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont pris part le 07 septembre à Brazzaville, à une réunion extraordinaire des ministres d’Afrique centrale sur la position commune à défendre lors de la prochaine rencontre.

En savoir plus...

Communiqué Final : Atelier de renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile africaine sur les politiques climatiques internationales notamment le mécanisme CORSIA.

Les 27 et 28 Août 2019, s’est tenu à l'hôtel Bélavie Bonabéri - Douala, en République du Cameroun, l’Atelier de renforcement des capacités des organisations de la société civile africaine sur les politiques climatiques internationales notamment le mécanisme CORSIA (Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation).

En savoir plus...

La chine se remet au vert !

Pékin joue un rôle incontournable dans le commerce florissant du bois. Après avoir sacrifié toutes ses forêts à la construction pendant la période maoïste, la Chine replante ses arbres pour rendre le pays à nouveau respirable. Comment concilier exigence environnementale et importations massives ?

En savoir plus...

JM-Journée Internationale de la protection de la couche d'ozone

En 1994, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 16 septembre, date anniversaire de la signature, en 1987, du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, Journée internationale de la protection de la couche d'ozone (résolution 49/114 du 19 décembre).

En savoir plus...

Journées du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale (R2FAC), 27-28 septembre Douala Cameroun

Quatorze institutions de la sous-région et internationales en sont les membres fondateurs, mais il vise à fédérer le plus grand nombre de chercheurs, comme l'indique la Charte: "Ce réseau a vocation à rassembler les différentes institutions signataires afin de conduire en partenariat des activités de recherche et de développement relatives aux objectifs généraux du Réseau et mettre à disposition des informations de qualité en vue de contribuer à l’amélioration de la gestion des forêts d’Afrique centrale. Le Réseau est également ouvert à des chercheurs individuels qui ne relèvent pas d’institutions de recherche mais qui ont démontré leurs capacités en matière de production scientifique.

En savoir plus...

Vers plus de Co-Management, Partenariat Public et Privé en Afrique centrale

Deux articles scientifiques recommandent des partenariats Public et Privé pour améliorer la conservation de la biodiversité des forêts du Bassin du Congo; la gestion des aires protégées et faciliter un soutien financier et technique à long terme…

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019