Fonds Vert Climat : L’Afrique centrale traine les pas dans la mobilisation de la finance climatique

 

 

Lors de la 22e réunion du conseil d’administration du fond vert pour le climat (FVC) achevé le 28 Février, les neuf nouveaux projets approuvés ont bénéficié d’une allocation financière globale de 440 millions de Dollars USD. Aucun pays d’Afrique centrale n’a été bénéficiaire, que ce soit pour les projets par la voie du processus d’approbation simplifié (SAP) ou pour ceux de la catégorie projets et programme (FP).

 

 

 Les neuf nouveaux projets approuvés portent à 102 le nombre total de projets et de programmes du FVC, engageant 5 milliards de Dollars USD de ressources du Fonds vert pour le climat dans 97 pays en développement. En incluant le co-financement, le portefeuille totalise 17,7 milliards de Dollars USD en finance climatique à travers son réseau de 84 entités accréditées. Les nouvelles approbations incluent les premiers paiements REDD + à financer, relatifs à l'Amazonie brésilienne.

 

 

Fournir un appui de préparation au renforcement des capacités des pays en développement est un élément essentiel des activités du FVC. Le Comité a pris note de l’évaluation du programme de préparation et d’appui préparatoire par le Groupe de l’évaluation indépendante et a adopté un programme de travail et un budget qui s’appuient sur les conclusions de l’évaluation et les recommandations et prévoit 122,5 millions de Dollars USD pour 2019 en vue d’une nouvelle phase de l’appui à la préparation aux pays en développement.

 

 

En prévision d’une conférence des donateurs pour la première reconstitution du FVC, au cours de cette année, le Conseil a également décidé de compléter les politiques et normes régissant les activités de ce dernier en matière de climat. De nouveaux indicateurs de critères d’investissement renforceront la mise en œuvre du cadre d’investissement, tandis qu’une politique d’annulation et de restructuration des projets renforcera la bonne gestion de son portefeuille de projets. Le Conseil a également accueilli avec satisfaction les recommandations du Groupe de l’évaluation indépendante sur la manière d’améliorer le cadre de gestion des résultats, ainsi que la réponse de la direction et son plan d’action. L'adoption d'une politique de protection contre l'exploitation sexuelle, les abus sexuels et le harcèlement sexuel, ainsi que les directives et procédures relatives au mécanisme de réparation indépendant garantissent que FCV reste à l'avant-garde des efforts internationaux en matière de garanties et de normes.

 

 

Notes de fin

La vingt-deuxième réunion du conseil du FVC a approuvé les projets et programmes suivants:

-          FP100 - 96,5 millions USD pour les paiements REDD + basés sur les résultats obtenus par le Brésil dans le biome amazonien en 2014 et 2015 avec le PNUD,

-          FP101 - 8,0 millions USD pour le Belize rural et résilient (Be-Resilient) avec le FIDA,

-          FP102 - 29,6 millions USD pour un projet d'électrification rurale solaire au Mali avec BOAD,

-          FP103 - 18,8 millions USD pour la promotion de la cuisson écologique: le Kenya et le Sénégal avec la GIZ,

-           FP104 - 100 millions USD pour le programme de soutien IPP solaire au Nigeria avec AFC,

-          FP105 - 69,6 millions USD en faveur de la facilité de financement climatique de la BOAD pour l'intensification des investissements dans l'énergie solaire dans les PMA francophones d'Afrique de l'Ouest situés au Bénin, au Burkina Faso, en Guinée-Bissau, au Mali, au Niger et au Togo avec BOAD,

-          FP106 - 100 millions USD pour le programme d'investissement dans la génération intégrée (EGIP) en Afrique du Sud avec DBSA.

 

Les projets suivants ont également été approuvés dans le cadre du processus d'approbation simplifiée (SAP):

 

-          SAP005 - 9,0 millions USD pour l'amélioration de la résilience au climat des communautés rurales du centre et du nord du Bénin grâce à la mise en œuvre d'une adaptation basée sur les écosystèmes dans les paysages forestiers et agricoles avec l'ONU Environnement ;

-          SAP006 - 8,9 millions USD pour renforcer la résilience des communautés vivant dans des paysages menacés par le changement climatique grâce à une approche d'adaptation fondée sur les écosystèmes en Namibie avec le CIR ;

Le conseil du Fonds vert pour le climat a également approuvé la demande d’accréditation des entités suivantes:

-          Centre de promotion des énergies alternatives (AEPC) basé au Népal

-          Unité d'exécution du projet environnemental (EPIU) du ministère de la Protection de la nature de la République d'Arménie

-          Fond mexicain pour la conservation de la nature (FMCN) basé au Mexique

-          Fonds national pour l'environnement et le climat (FNEC) du Bénin

-          Communauté du Pacifique (CPS) basée en Nouvelle-Calédonie

-          JS Bank Limited (JS Bank) basée au Pakistan

-          Attijariwafa Bank (AWB) basée au Maroc

-          Macquarie Alternative Assets Management Limited (MAAML) basée en Australie

-          Agence luxembourgeoise pour la coopération au développement (LuxDev) basée à Luxembourg

 

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le PFBC mobilise à Shanghai, Chine : Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea Facilitateur du PFBC renforce le dialogue du Bassin du Congo avec les principaux acteurs chinois du secteur Forêt-Bois

Du 21 au 15 novembre 2019, Shanghai (Chine), le Ministre d'État Francois-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC, a participé au Forum international sur les chaînes d’approvisionnement vertes des produits de l’industrie forestière., en anglais : “Together towards Global Green Supply Chains - A Forest Products Industry Initiative”. (Flyer disponible en téléchargement). Le Conseil d’Administration et l’Assemblée de l’Association technique internationale des Bois tropicaux (ATIBT) se sont tenus en marge du Forum.

En savoir plus...

Forestnews.cifor - Malgré sa taille, le Bassin du Congo attire moins de fonds que les autres grandes zones forestières.

L'étude montre que les forêts d'Afrique centrale ont reçu 2 milliards de dollars de sources bilatérales (52,5 %) et multilatérales (47,5 %), l'Allemagne représentant 25 % du financement, suivie par l'Union européenne et le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM). La plupart des fonds sont allés à la République Démocratique du Congo (40 %), au Tchad (17 %) et au Cameroun (14 %).

En savoir plus...

Woodbois : 115ième membre du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo !

Bruxelles, Belgique, le 30 septembre 2019 : Woodbois Ltd. rejoint officiellement le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d'adhésion, Woodbois a présenté les documents requis et s'est engagée à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Communique final des travaux de la dixième réunion du SGTAPFS

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui technique et financier de la Coopération allemande à travers le projet GIZ d’appui régional à la COMIFAC, a organisé du 05 au 09 Novembre 2019 à Kigali au Rwanda, la dixième réunion du Sous- Groupe de Travail sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage (SGTAPFS). Bien vouloir télécharger le communiqué final de la réunion…

En savoir plus...

OIBT - Plus de professionnels forestiers nécessaires dans le Bassin du Congo

Les marchés de consommation exigent de plus en plus la preuve de la légalité du bois, mais les pays du Bassin du Congo manquent encore de personnel qualifié pour mettre en place des mesures de durabilité et de légalité, selon Claude Kachaka Sudi, coordinateur régional du Réseau des institutions de formation forestière et environnementale en Afrique centrale (RIFFEAC).

En savoir plus...

Le FVC rencontre les principaux investisseurs mondiaux pour stimuler le financement du secteur privé dans le domaine du climat

Songdo, 11 octobre 2019 Le Fonds Vert pour le Climat a récemment exploré comment surmonter les obstacles du marché et forger de nouvelles voies de financement du climat dans les pays en développement en tirant parti de l'expérience de certaines des plus grandes sociétés financières du monde.

En savoir plus...

RIFFEAC : Bientôt 7 ans et 13 Editions ! Comme le temps passe vite !!!

Dans l'Editorial de cette édition, le Pr Antoine VIANOU (Chevalier OIPA du CAMES) tire la sonnette d'alarme sur « l'urgence d’actions concrètes et concertées pour la survie des espèces endogènes, la préservation des ressources renouvelables et l’épanouissement des populations environnantes » du Bassin du Congo. Tout en appréciant l'accompagnement du RIFFEAC dans le cadre de la formation "LMD" de ses institutions membres, il encourage les Partenaires et Bailleurs de Fonds à plus d'efforts dans l'accompagnement de la "Formation-Recherche-Communication".

En savoir plus...

Atelier préparatoire de la journée du 18 décembre consacrée au collège de la société civile dans le cadre du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC).

Stop et fin ce samedi, 02 novembre 2019 à Douala (Cameroun) de l'atelier préparatoire de la journée du 18 décembre consacrée au collège de la société civile dans le cadre du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC). Bien vouloir télécharger la note de position des acteurs de la société civile sur la REDD+...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019