Former des coalitions pour négocier un protocole climatique


La quatorzième conférence des Nations unies sur le changement climatique s'est ouvert le 1er décembre à Poznan, en Pologne. Jusqu'au 12 décembre, 9.000 délégués de 185 pays vont plancher sur les moyens d'enrayer le réchauffement climatique. Déjà qualifié par les experts de conférence de transition, ce sommet, réunissant en parallèle les pays signataires de la convention et du protocole de Kyoto, ne devrait pas aboutir à un texte d'accord. Selon la " feuille de route" arrêté l'an dernier à Bali, ces Etats ont jusqu'à la fin 2009 à Copenhague pour s'accorder sur de nouveaux engagements en matière de lutte contre l'effet de serre. Le nouveau texte rentrera en force en 2013, un an après l'expiration de la première phase du Protocole de Kyoto.

Les états membres de la COMIFAC  emploient actuellement des efforts énormes afin d'identifier des positions nationales et régionales relatives à ce nouvel accord. Ils sont également en train de développer des stratégies de négociations et de communication qui leur permettra d'assumer pleinement leur rôle en tant que pays abritant un des plus grans poumons verts du monde. C'est dans ce contexte spécifique que nous proposons à tous ceux qui souhaitent s'informer brièvement sur l'état des négociations actuels, la lecture de ce rapport introductif intitulé "The Challenging Task of Negotiating a Climate Protocol"  préparé par Wytze van der Gaast (JI Network, Netherlands). Publié d'abord dans le cadre d'une présentation délirvré lors d'une conférence récente de l'Université de Groningen (Energy Delta Convention 2008) le dossier offre un apercu sur les enjeux complexes dans l'analyse des négociations politiques oeuvrant à aboutir à un régime climatique, et il propose des solutions pour la formation des coalitions stratégiques.

Climate Strategies,
de son côté, présentera son nouveau  rapport sur  “International support for Domestic Climate Policies” vendredi 5 décembre au pavillon 5 à Poznan: six études de cas explorent des déterminants domestiques pour des politiques susceptible de produire des résultats climatiques positives pour des pays en développement.  D'autres rapports reconsidèrent des indicateurs et cibles politiques et le rôle des systèmes de motivation (incentive schemes) pour une mise en oeuvre réussie des politiques choisies.  Les présentations meneront à un débat sur les mécanismes d'application et les institutions disponibles pour au niveau international pour augmenter l'ampleur, l'échèlle et la vitesse d'une mise en oeuvre des politiques climatiques au niveau domestique.  

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Rapport annuel 2017 de la Fondation pour le Trinational de la Sangha-FTNS

Du 1er janvier au 31 décembre 2017, le bilan risque d’être long à dresser, tellement les actions menées sont nombreuses et variées ! Que retenir donc parmi la multitude de projets mis en œuvre dans le complexe transfrontalier du TNS ?

En savoir plus...

Radiookapi-Haut-Uele : la délégation chargée d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens à Dungu

La délégation déployée lundi 23 juillet dans le territoire de Dungu pour le lancement de l’opération d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens et éprouve d’énormes difficultés pour remplir sa mission.

En savoir plus...

Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux, Belgique devient le 108e membre du PFBC

C’est avec beaucoup de plaisir que la Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC et l'ensemble des partenaires du PFBC accueillent chaleureusement l’adhésion de Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux qui s’engage à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC.

En savoir plus...

REDD+ au Cameroun : 850 millions de Fcfa pour cinq projets développés au sein des Communes/Groupements de communes par Le PNDP

Dans le cadre de l’implémentation du processus REDD+ et de la lutte contre les changements climatiques au Cameroun, le Programme National de Développement Participatif (PNDP) participe comme acteur majeur, au niveau national avec la mise en œuvre des projets pilotes REDD+ et accompagne le gouvernement à travers le Secrétariat Technique REDD+ à la réalisation des études et réflexions, à l’élaboration des outils et documents de stratégie pour l’implémentation du processus REDD+ au Cameroun.

En savoir plus...

Communiqué Final : Atelier national de lancement de la Composante CAMEROUN du projet régional CBSP-Partenariats pour la conservation de la biodiversité : financement durable des systèmes d’aires protégées dans le Bassin du Congo-PIMS 3447

L’atelier national de lancement de la composante Cameroun du Projet Régional s’est tenu le 5 juillet 2018 à l’Hôtel Djeuga Palace à Yaoundé. Au terme des présentations et des échanges, les participants ont formulé les recommandations suivantes :A l’endroit du PNUD: Prendre le « lead » en vue de coordonner le plaidoyer en vue de la signature et la mise en place de l’agence de gestion des aires protégées...A l’endroit du MINFOF: Relancer le projet de création de l’agence de gestion des aires protégées...

En savoir plus...

18ème Réunion des Parties du PFBC : Note d’information et Projet de programme officiel

La 18ème Réunion des Parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) aura lieu les 27 et 28 novembre 2018 à Bruxelles en Belgique. Le programme de la réunion s’articule autour de : La réunion des collèges du PFBC – 27 novembre de 9h00 à 12h00 ; Un segment technique de la RdP 18 du PFBC ; une cérémonie de bienvenue des participants…

En savoir plus...

Fern-Des forêts à l'UE : Vlog tournée européenne des représentants de la société civile de pays tropicaux forestiers en Europe

Des représentants de la société civile du Ghana, Libéria, Cameroun, Congo et Vietnam ont fait le voyage jusqu'en Europe pour relater leurs expériences, succès, défis et leçons tirées de FLEGT et des Accords de Partenariat Volontaire (APV) afin de lutter contre le commerce de bois illégal.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel JUIN 2018

Je suis heureux de vous annoncer le lancement officiel de la phase de démarrage du Programme de Gestion de la Faune Sauvage (Sustainable Wildlife Management ou SWiM) en République du Congo, lequel est financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par un consortium incluant la FAO, le CIRAD, le CIFOR et la WCS. Ce projet prévoit de développer un modèle reproductible de gestion communautaire durable de la chasse dans des concessions forestières.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018