Journée mondiale des oiseaux migrateurs 2015 - « Pour une énergie respectueuse des oiseaux ! »

 

 

Bonn, 30 mars 2015 – Chaque année, lors du deuxième week-end de mai, à travers le monde entier, des organisations dédiées, des gouvernements et des personnes planifient des événements destinés à marquer la Journée mondiale des oiseaux migrateurs (JMOM) afin de célébrer ces derniers et de renforcer la sensibilisation à la nécessité de les protéger. Depuis la création de cette Journée, en 2006, des événements ont été organisés dans 130 pays différents. Cette année, nous espérons atteindre encore davantage de gens et d’organisations et œuvrer ensemble à la conservation des oiseaux migrateurs et de leurs habitats dans le monde entier.

 

 

Pour une énergie respectueuse des oiseaux ! est le thème de 2015

 

En cette période de demande mondiale sans cesse croissante d’énergie, le développement de nouvelles technologies d’énergie renouvelable et l’expansion des technologies existantes sont la clé pour un avenir moins pollué par le carbone. Toutefois, l’énergie ne peut être vraiment durable et respectueuse de la nature qu’en prenant intégralement en compte la biodiversité et, plus spécifiquement, les oiseaux migrateurs. Avec le thème

« Pour une énergie respectueuse des oiseaux ! », la JMOM 2015 a pour objectif de souligner l’importance de la mise en œuvre de technologies énergétiques de manière à éviter, réduire ou atténuer les impacts sur les oiseaux migrateurs et leurs habitats.

 

 

Chaque année, des millions d’oiseaux migrateurs sont confrontés à l’expansion massive des différents modes de génération et de distribution de l’énergie : les collisions et électrocutions dues aux lignes électriques ainsi que les obstacles créés par des infrastructures énergétiques entraînent la mort et le déplacement des oiseaux. En outre, les oiseaux subissent l’impact des pertes et des dégradations d'habitats et d’autres perturbations découlant du recours à l’hydroélectricité, à la bioénergie, aux énergies marine, solaire, éolienne et géothermique. La production d’énergie renouvelable durable devrait avoir des effets positifs sur les oiseaux migrateurs en réduisant le changement climatique et ses impacts. Cependant, si certaines technologies énergétiques sont utilisées sans une planification, une conception et une évaluation des risques appropriées, elles peuvent représenter une grave menace pour des espèces d’oiseaux migrateurs. 

 

 

Enregistrer votre événement pour soutenir les oiseaux migrateurs

 

Participez à la célébration d’une grande merveille de la nature lors de la Journée mondiale des oiseaux migrateurs ! Les 9 et 10 mai 2015, passez à l’action : célébrez, protégez les oiseaux migrateurs et intensifiez la sensibilisation à leur sujet, en organisant des programmes éducatifs, des conférences, des excursions ornithologiques, des visites à des infrastructures énergétiques respectueuses des oiseaux, des concours, des expositions artistiques et autres événements publics. Quel que soit votre mode de participation, chaque activité comptera et votre contribution aidera à faire bouger les choses ! 

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter: ICI

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

FERN-Nos forêts, nos vies : Récits d’espoir et de résilience recueillis auprès de communautés forestières à travers le monde

Les récits portent la voix de femmes libériennes qui luttent pour le droit de posséder et de gérer des terres qui leur reviennent de droit, des populations autochtones guyaniennes qui résistent à des entreprises tentant de saisir leurs forêts, des communautés rurales laotiennes qui s’adaptent aux transformations profondes de leur mode de vie ancestral, ou encore des Ghanéens obtenant enfin justice face aux exploitants forestiers.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus- Protocole de Nagoya : Le Congo a validé le manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication…

Un atelier de validation du manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication relatif a la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA au Congo a été organisé, du 08 au 10 octobre 2019, à Brazzaville (Congo) .

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus-Catastrophes naturelles : les congolais appelés à la résilience des communautés et à une solidarité

La lutte contre la réduction des risques de catastrophes est un défi mondial. D’où la prise de conscience par la communauté internationale en instituant la journée internationale pour la réduction de risques de catastrophes chaque le 13 octobre de chaque année. Au Congo, le gouvernement, par le biais de madame Arlette Soudan-Nonault, Ministre du Tourisme et de l’Environnement, a fait une déclaration.

En savoir plus...

greenrdc-Conflit forestier à la Tshopo : Greenpeace Afrique tire la sonnette d’alarme !

Depuis plus d’un mois, la tension s’est accentuée entre les communautés forestières basées à la Tshopo et la société canadienne des Plantations et Huileries du Congo SA (PHC) qui est une entreprise de la firme Feronia Inc.

En savoir plus...

Greenpeace-Cameroun-Les communautés locales et autochtones, sont progressivement privées de leurs droits fonciers

Il est important que les organismes internationaux de développement et le gouvernement camerounais puissent repenser leurs approches de développement. Ceci afin de s’assurer non seulement que leurs opérations n’amplifient pas les problèmes environnementaux et sociaux, mais aussi d’assumer leurs responsabilités lorsque ceux-ci surviennent.

En savoir plus...

Des progrès et innovations réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya

30 Septembre au 1er Octobre 2019, Douala Cameroun, forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

En savoir plus...

Fern-Déclaration des Organisations de la Société Civile de Pays Forestiers Tropicaux

En septembre 2019, des défenseurs de l'environnement et des droits humains d'Afrique et d'Asie sont venus dans l'Union européenne pour tirer la sonnette d'alarme concernant l'accélération de la perte de forêts dans les régions du bassin du Congo et du Bas-Mékong. Leur message était clair: l'UE doit jouer un rôle clé dans la recherche de solutions mondiales si elle veut vraiment protéger la biodiversité et écologiser ses politiques.

En savoir plus...

Une pépinière des prochains négociateurs climat voit le jour à Yaoundé

 Du 08 au 10 Octobre 2019, s’est tenue dans la salle de conférence de la chambre d’Agriculture Yaoundé, l’Atelier sous régional de formation des jeunes et femmes leaders et négociateurs climats vers COP 25, Sous le thème : Temps pour l’Action – Genre et Finance Climat qui va se tenir à Santiago au Chili. Bien vouloir télécharger les documents de la formation...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019