Parc National de Bouba Ndjida : les acteurs étatiques unis contre la criminalité faunique

 

La ville de Garoua au Cameroun a abrité un important atelier de formation des acteurs étatiques sur les textes légaux et réglementaires relatifs à la lutte anti-braconnage, organisé par l’UICN du 27 au 28 août 2014, dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « Renforcement des Capacités / Sensibilisation des Acteurs des Écosystèmes de Savanes Nord d’Afrique Centrale en Matière de Lutte Anti-braconnage » financé par la CEEAC/UE.

 

Cet atelier dont l’objectif était de renforcer la stratégie de la lutte anti-braconnage dans le Parc National de Bouba Ndjidda par l’implication et la participation des administrations cibles à travers la vulgarisation des textes législatifs et réglementaires en matière de lutte anti braconnage (LAB), a connu la participation d'une trentaine de personnes à savoir: des officiers de police judiciaire, des magistrats, des cadres de la douane, des élus locaux, des militaires, du personnel des agences de transport et du tourisme, ainsi que le personnel du service de conservation du Parc National de Bouba Ndjida.

 

pour y parvenir, les travaux de cet atelier de formation se sont appuyés sur des présentations portant sur les modules suivants: Politique Publique (politique publique en matière de la gestion de la faune, des lois, de la gestion courante, des organes de gestion et des difficultés rencontrées),  LEGISLATION FAUNIQUE (classes de protection de la faune au niveau national et international, mode d’exploitation légale de la faune, sanctions, les pénalités, les transactions, etc.), IMPORTANCE ET DYNAMIQUE DE LA FAUNE, LE BRACONNAGE ET SES IMPLICATIONS. Les discussions entre les participants qui ont marqué cet atelier ont porté sur l’implication des acteurs dans la lutte anti-braconnage.

 

A la fin des travaux, les participants ont pris l’engagement de contribuer à la vulgarisation des textes sur la LAB auprès de leurs collègues et de travailler désormais en synergie pour plus d’efficacité dans la croisade contre la criminalité faunique au Cameroun en général, et plus particulièrement dans le Parc National de Bouba Ndjida. Ils ont par ailleurs formulé des recommandations aux différents acteurs engagés dans la lute contre le braconnage à savoir:

 

  • Aux autorités administratives, ils demandent d'inclure le suivi des activités du présent atelier au comité régional de lutte anti braconnage ; de prendre conscience sur les méfaits du braconnage ; de promouvoir la collaboration entre différents acteurs étatiques en synergie avec le MINFOF (créer un cadre de collaboration) ; de renforcer les plateformes de concertation entre les différents états pour lutter contre le braconnage transfrontalier et de faire des plaidoyers pour intégrer la prise en compte des présentes situations par la loi faunique en cours de révision ;
  • aux autorités judiciaires, ils recommandent d'appuyer les acteurs de terrain à élaborer des Procès Verbaux recevables ;
  • aux Forces de maintien de l’ordre, de collaborer efficacement avec les éco-gardes du parc et le MINFOF en général;
  • aux autorités de MINFOF, d'être proactifs dans la collaboration avec les acteurs qui concourent à la protection du Parc  et d'appuyer les activités génératrices de revenu des populations riveraines du parc ;
  • enfin aux Partenaires Techniques et Financiers, d'appuyer techniquement et financièrement les activités de la lutte anti braconnage et de renforcer les capacités des acteurs concernés.

 

C'est sur cette note de recommandations que l'atelier s'est achevé à la satisfaction des organisateurs de l'atelier ainsi que des participants.

 

Pour plus d'information sur le déroulement de l'atelier, bien vouloir consulter le communiqué finale téléchargeable ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020