Nouveau partenariat multilatéral pour la RDC

5 décembre 2008, Kinshasa/British Embassy Press Service -  La Grande-Bretagne et l'Allemagne ont aujourd'hui annoncé un nouveau partenariat d’un montant de £3 millions. Ce financement s’insère dans un enveloppe globale provenant de plusieurs bailleurs visant à appuyer le Ministère de l'Environnement, Conservation de Nature et du Tourisme dans la gestion des forêts de la RDC. Le financement de la Grande Bretagne proviendra de la contribution initiale au Fonds Forestier du Bassin du Congo chiffré à £110 millions et mis en place par les gouvernements de la Grande-Bretagne et de la  Norvège. Le partenariat constitue  le tout premier projet appuyé par ce nouveau Fonds, qui met l’accent sur l’importance de la lutte que mène la RDC contre la déforestation dans le Bassin du Congo.  Il aidera le Ministère à faire avancer son programme de réforme institutionnelle et d’accroître la productivité grâce à la formation du personnel et à l’amélioration des conditions de travail aux niveaux national et provincial.

Le partenariat a été annoncé aujourd’hui à la Résidence de l’Ambassade Britannique, par l’Ambassadeur de Grande-Bretagne, Nick Kay et l’Ambassadeur d’Allemagne, Axel Weishaupt, qu’accompagnait le Ministre de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme, José Endundo Bononge.


M. Kay a déclaré: « Je suis ravi de célébrer le lancement de ce partenariat entre la Grande-Bretagne, l'Allemagne et le Ministère de l'Environnement.  Les forêts du bassin du Congo constituent une ressource essentielle dont dépendent des millions de personnes. Cet appui au ministère de l'Environnement aidera à renforcer la capacité du Gouvernement de la RDC à gérer  ces forêts de manière durable au profit du peuple congolais et des enjeux du climat mondial. Nous espérons vivement travailler avec le Gouvernement, l'Allemagne et d'autres partenaires pour la matérialisation de ce projet. »

 

M. Weishaupt a dit  « C’est pour la première fois que deux bailleurs de fonds se sont officiellement engagés dans un partenariat destiné à harmoniser leur appui au secteur forestier de la RDC conformément à la Déclaration de Paris sur l’Harmonisation de l’Aide. Pour maximiser l’impact de l’appui extérieur limité  apporté au secteur, il est important que les bailleurs de fonds travaillent ensemble de manière coordonnée pour soutenir les structures nationales de la RDC. Nous espérons que d’autres acteurs nous emboîteront le pas dans le partenariat que nous lançons ce jour. »


M. Endundo a déclaré: « Pour la première fois nous assistons à un partenariat doublement exemplaire. D’un part deux pays du nord financent la RDC, et d’autre part plusieurs pays du nord se mettent ensemble pour financer la RDC dans la conservation de la nature et la gestion durable des forêts. En même temps, nous sommes heureux d’annoncer le démarrage d’une première série de financements de la coopération germano-britannique, de l’Union Européenne et de la Banque Mondiale pour un montant global d’environ 150 millions US$, dont la mise en œuvre a commencé. Face à cet appui financier important la contre partie du gouvernement revêt trois aspects : • Un aspect légal par la mise en place d’un cadre juridique novateur et consensuel • un aspect institutionnel par la mise en œuvre du plan de reformes pour redynamiser et renforcer l’administration du Ministère de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme
• un aspect règlementaire par la transformation des trois organismes sous tutelle du Ministère en établissements publics (l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, ICCN, l’Institut des Jardins Zoologiques et Botaniques au Congo, IJZBC, et l’Office National du Tourisme, ONT). »

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

cop23.unfccc : La conférence climat de Bonn, tremplin pour de plus hautes ambitions

Dynamique de nouveaux engagements financiers sur l'assurance et les forêts pour intensifier l’action des gouvernements, villes et entreprises...ONU Changements Climatiques Infos, 18 nov. 2017 - Les pays se sont mis d'accord aujourd'hui pour mettre en œuvre les prochaines étapes en vue d’une plus grande ambition en matière d'action climatique avant 2020, à l'issue de la conférence annuelle de l’ONU sur le climat qui s'est tenue dans la ville allemande de Bonn.

En savoir plus...

La FAO a mis en avant les avancées de la foresterie participative en Afrique centrale réalisées par trois projets financés par le Fonds pour l’Environnement Mondial et les défis qui restent à relever.

En droite ligne avec les engagements internationaux et politiques des Etats d’Afrique centrale en matière de conservation de la biodiversité et de sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations qui dépendent des produits forestiers pour leurs moyens d’existence, quelques pays d’Afrique centrale se sont engagés dans des tests pilotes pour démontrer que la gestion participative peut être une option viable pour conserver la fonction, l’intégrité et la biodiversité des écosystèmes forestiers dans le bassin du Congo.

En savoir plus...

CV4C Newsletter : Surveillance des forêts dans le Bassin du Congo

« Bienvenue au premier numéro de la Newsletter trimestrielle CV4C. Nous avons été très occupés avec la mise au point ce projet et les évaluations des besoins en capacités, ainsi que dans les activités liées à la phase initiale de la formation, le renforcement des capacités et la surveillance des forêts. Cette correspondance vous propose un aperçu des étapes franchies dans le cadre de cet important projet. Veuillez partager ce message avec vos collègues et contacts. »

En savoir plus...

Événement de haut – Niveau - COP 23: Qui paierait pour la préservation des forêts du Bassin du Congo pour sa contribution à l'équilibre du système climatique mondial! - Meeting Room de Brum - BULA ZONE 3 - 14 Novembre 2017 à 18 à 19h30

L’objectif de cette session parallèle de haut niveau qui regroupera les ministres des pays membres de la COMIFAC et des autres pays partis, la CEEAC et les représentants des organisations internationales, est de présenter les efforts des pays en matière de conservation, de gestion durable et sa contribution à la lutte contre les changements climatiques.  

En savoir plus...

Le Bassin du Congo mobilise à la COP 23 autour de son Pavillon

Message du Secrétariat Exécutif de la COMIFACLa COMIFAC vous remercie pour votre visite à son stand (D.03 – Zone Bonn) mais aussi à tous ceux qui ont été présents lors des réunions matinales quotidiennes de la COMIFAC qui ont été organisées à la salle Montréal durant la première semaine de la COP23.  Ce fut un plaisir d'échanger avec vous. 

En savoir plus...

Douala (Cameroun) a accueilli le 24 octobre 2017 la 3e Réunion du Conseil du PFBC

Bien vouloir télécharger le Compte Rendu de la troisième Réunion du Conseil du PFBC, tenue à Douala le 24 octobre 2017 (La version anglaise sera disponible sous peu)

En savoir plus...

Facilitation UE du PFBC: Communiqué Final de la 17e Réunion des Parties (RdP) du PFBC

La 17e RdP du PFBC consolide le renforcement de la gouvernance du PFBC engagé sous la Facilitation européenne, adopte les priorités à moyen terme (2018-2022), à titre pilote un système de priorités annuelles du PFBC… Bien vouloir télécharger le communiqué final y compris les recommandations des streams…

En savoir plus...

10 ans du Fonds d’adaptation - Pionnier de la finance d’adaptation et d’actions concrètes

À qui profite le Fonds d’Adaptation ? Quelle est la part de l’Afrique centrale ? L’analyse des pays bénéficiaires du Fonds d’adaptation présente une récolte assez maigre pour l’Afrique centrale. Il est temps de nous questionner sur les goulots d’étranglement de cette absence accrue de la sous-région dans le cadre de la mobilisation de ces ressources. Il ne se fait pas tard et un sursaut est encore possible à travers le Direct Access !

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030