Nouveau partenariat multilatéral pour la RDC

5 décembre 2008, Kinshasa/British Embassy Press Service -  La Grande-Bretagne et l'Allemagne ont aujourd'hui annoncé un nouveau partenariat d’un montant de £3 millions. Ce financement s’insère dans un enveloppe globale provenant de plusieurs bailleurs visant à appuyer le Ministère de l'Environnement, Conservation de Nature et du Tourisme dans la gestion des forêts de la RDC. Le financement de la Grande Bretagne proviendra de la contribution initiale au Fonds Forestier du Bassin du Congo chiffré à £110 millions et mis en place par les gouvernements de la Grande-Bretagne et de la  Norvège. Le partenariat constitue  le tout premier projet appuyé par ce nouveau Fonds, qui met l’accent sur l’importance de la lutte que mène la RDC contre la déforestation dans le Bassin du Congo.  Il aidera le Ministère à faire avancer son programme de réforme institutionnelle et d’accroître la productivité grâce à la formation du personnel et à l’amélioration des conditions de travail aux niveaux national et provincial.

Le partenariat a été annoncé aujourd’hui à la Résidence de l’Ambassade Britannique, par l’Ambassadeur de Grande-Bretagne, Nick Kay et l’Ambassadeur d’Allemagne, Axel Weishaupt, qu’accompagnait le Ministre de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme, José Endundo Bononge.


M. Kay a déclaré: « Je suis ravi de célébrer le lancement de ce partenariat entre la Grande-Bretagne, l'Allemagne et le Ministère de l'Environnement.  Les forêts du bassin du Congo constituent une ressource essentielle dont dépendent des millions de personnes. Cet appui au ministère de l'Environnement aidera à renforcer la capacité du Gouvernement de la RDC à gérer  ces forêts de manière durable au profit du peuple congolais et des enjeux du climat mondial. Nous espérons vivement travailler avec le Gouvernement, l'Allemagne et d'autres partenaires pour la matérialisation de ce projet. »

 

M. Weishaupt a dit  « C’est pour la première fois que deux bailleurs de fonds se sont officiellement engagés dans un partenariat destiné à harmoniser leur appui au secteur forestier de la RDC conformément à la Déclaration de Paris sur l’Harmonisation de l’Aide. Pour maximiser l’impact de l’appui extérieur limité  apporté au secteur, il est important que les bailleurs de fonds travaillent ensemble de manière coordonnée pour soutenir les structures nationales de la RDC. Nous espérons que d’autres acteurs nous emboîteront le pas dans le partenariat que nous lançons ce jour. »


M. Endundo a déclaré: « Pour la première fois nous assistons à un partenariat doublement exemplaire. D’un part deux pays du nord financent la RDC, et d’autre part plusieurs pays du nord se mettent ensemble pour financer la RDC dans la conservation de la nature et la gestion durable des forêts. En même temps, nous sommes heureux d’annoncer le démarrage d’une première série de financements de la coopération germano-britannique, de l’Union Européenne et de la Banque Mondiale pour un montant global d’environ 150 millions US$, dont la mise en œuvre a commencé. Face à cet appui financier important la contre partie du gouvernement revêt trois aspects : • Un aspect légal par la mise en place d’un cadre juridique novateur et consensuel • un aspect institutionnel par la mise en œuvre du plan de reformes pour redynamiser et renforcer l’administration du Ministère de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme
• un aspect règlementaire par la transformation des trois organismes sous tutelle du Ministère en établissements publics (l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, ICCN, l’Institut des Jardins Zoologiques et Botaniques au Congo, IJZBC, et l’Office National du Tourisme, ONT). »

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Libreville a accueilli le 16 mai 2017 la 2e Réunion du Conseil du PFBC

La gouvernance axée sur les résultats du PFBC en marche : La 2e Réunion du Conseil du PFBC consolide les acquis, crédibilise la réforme de la gouvernance et prépare activement la 17e Réunion des Parties du PFBC. Libreville (Gabon), 16 mai 2017 -  S’est tenue la deuxième Réunion du Conseil du PFBC.

En savoir plus...

Étude diagnostique sur la foresterie communautaire en République du Congo

L’étude diagnostique se penche sur les opportunités et les contraintes pour le développement de la foresterie communautaire en République du Congo. Elle entend apporter des éclairages sur le cadre institutionnel et juridique notamment les textes et acteurs clés pertinents en matière de foresterie communautaire; dresser un état des lieux des droits fonciers des communautés locales; identifier les opportunités et contraintes de renforcement des droits fonciers coutumiers et d’accès à la foresterie communautaire, ainsi que des capacités organisationnelles et techniques des communautés forestières, et fournir des recommandations pour éclairer la mise en oeuvre du projet CoNGOs en République du Congo.

En savoir plus...

IISD : Conférence de Bonn sur le changement climatique - Mai 2017

La Conférence de Bonn sur les changements climatiques s'est poursuivie lundi. Des consultations informelles se sont déroulées tout au long de la journée pour discuter des questions soulevées par le Groupe de travail spécial sur l'Accord de Paris (APA), l'Organe subsidiaire de mise en œuvre (SBI) et l'Organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique (SBSTA).

En savoir plus...

IISD : Résumé du Forum énergétique de Vienne 2017

Le Forum de l'Énergie de Vienne (FEV) 2017 intitulé « L'énergie durable pour la mise en œuvre des ODD et l'Accord de Paris » s'est tenu du 9 au 12 mai 2017 à Vienne, en Autriche. L'événement a rassemblé environ 1 650 participants venus de 128 pays, dont le Premier Ministre de Tuvalu, et plusieurs ministres d'Égypte, d'Inde, de Jordanie, du Maroc et du Swaziland, des dignitaires et représentants de haut niveau d'organisations internationales et non gouvernementales, universitaires, de la société civile et du secteur privé.

En savoir plus...

Climate Action Tracker : La croissance lente des émissions mondiales de la Chine et de l'Inde, les politiques de Trump allégeront les émissions américaines

Le leadership mondial sur le climat change : Les développements positifs sur l'utilisation du charbon en Chine et en Inde sont susceptibles de réduire la croissance prévue des émissions de carbone dans le monde d'environ deux à trois milliards de tonnes d'ici 2030 par rapport aux prévisions faites il y a un an, a déclaré Climate Action Tracker (CAT) aujourd'hui.

En savoir plus...

Rapport de situation sur les mesures d'atténuation appropriées au niveau national (MAAN). Mise à jour semestrielle 2017

Ce rapport de mise à jour semestriel commence par une vue d'ensemble des MAAN par nombres au Chapitre 1, comme dans les rapports de situation MAAN précédents. Le chapitre montre que le nombre total de MAAN soumis au Registre de la CCNUCC continue d'augmenter avec le temps, et la part des MAAN qui ont reçu un soutien financier reste constante mais relativement faible depuis la dernière mise à jour.

En savoir plus...

CCNUCC : Adaptation au climat, Risque de catastrophe et développement. Évènement à Bonn les 16 et 17 mai

Une réunion axée sur des solutions pour identifier les opportunités permettant d'intégrer l'adaptation au changement climatique, les Objectifs de Développement Durable (ODD) et la réduction du risque de catastrophe se tiendra lors de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique en mai.

En savoir plus...

ITTO-CITES spectroscopie de réflectance dans le proche infrarouge (NIRS) pour surveiller le commerce de l'acajou

Cette vidéo illustre l'application spectroscopie de réflectance dans le proche infrarouge (NIRS) pour l'identification du bois, qui est actuellement utilisée comme base pilote au Brésil pour l'identification de l'acajou (Swieteniamacrophylla), grâce au soutien technique et financier de l'OIBT, dans le cadre du Programme OIBT-CITES pour la mise en oeuvre des Listings des espèces ligneuses tropicales du CITES.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030