Le Conseil d'administration du Fonds pour l'adaptation approuve 63 millions de dollars pour de nouveaux projets, y compris des subventions pour la première innovation et la mise à l'échelle

 

 

Le Fonds fait également progresser les processus afin de continuer à bien servir l'Accord de Paris

 

 

Washington, D.C. (17 Octobre 2019) — Le Conseil du Fonds pour l'adaptation a obtenu d'excellents résultats malgré agenda chargé lors de sa 34ième réunion la semaine dernière, approuvant plus de 63 millions de dollars pour le financement de nouveaux projets, notamment de nouveaux projets d'innovation et d'élargissement des subventions, tout en poursuivant ses processus administratifs et ses arrangements institutionnels pour continuer à bien servir l'Accord de Paris.

 

 

Le Fonds a également franchi le cap des 100 projets concrets d'adaptation approuvés sur le terrain.

Le Conseil a notamment approuvé les premières subventions du Fonds destinées à encourager l'innovation et l'intensification des projets d'adaptation, qui s'inscrivent dans le cadre de sa stratégie à moyen terme lancée l'année dernière et qui fonde le Fonds sur les piliers de l'action, de l'innovation, de l'apprentissage et du partage. Les nouveaux guichets de subvention, qui comprennent également des bourses d'études, sont disponibles depuis décembre dernier pour les entités nationales de mise en œuvre (NPI) du Fonds au titre de sa modalité novatrice d'accès direct qui renforce l'appropriation nationale de l'adaptation. Ils sont à la disposition des NPI en plus des canaux réguliers de financement des projets.

 

 

Les nouveaux projets du guichet de subventions approuvés par le Conseil d'administration comprennent de petites subventions à l'innovation pour l'Arménie (par l'intermédiaire de son NIE, de l'EPIU) et le Chili (par l'intermédiaire de son NIE, de l'AGCID), et une subvention pour le renforcement des projets au Rwanda par l'intermédiaire de son NIE, le ministère de l'Environnement - pour environ 560 000 dollars USD. La subvention accordée à l’Arménie vise à mobiliser les futurs dirigeants par le biais d'un module d'éducation numérique sur les défis de l'adaptation et les meilleures pratiques pour les jeunes, tandis que la subvention du Chili vise à améliorer l'accès à l'eau dans les situations d'urgence dans une province vulnérable de Valparaiso. La subvention au Rwanda vise à renforcer certains aspects d'un projet du Fonds d'adaptation visant à réduire la vulnérabilité au changement climatique dans le nord-ouest du Rwanda grâce à l'adaptation communautaire.

 

 

Le Conseil a en outre approuvé 10 millions de dollars USD pour deux programmes pilotes d'innovation, qui fourniront des subventions aux pays qui n'ont pas encore d'entités d'accès direct ainsi qu'au secteur privé pour encourager l'innovation dans plusieurs secteurs d'adaptation. Ces subventions particulières seront administrées par deux des entités multilatérales de mise en œuvre du Fonds (PNUD et Environnement des Nations Unies) qui serviront à les agréger avec la participation des pays bénéficiaires. Chaque guichet recevra 5 millions de dollars USD pour administrer les subventions.

 

 

Dans le cadre de son processus concret de financement de projets, le Conseil a approuvé six projets concrets d'adaptation pour un total de plus de 52 millions de dollars au Congo, en El Salvador, en Georgie, auMalawi, en Republique de Moldavie et un projet régional à Djibouti, au Kenya, au Soudan et Ouganda.

 

 

Entre autres décisions, le Conseil a décidé de rationaliser la manière dont les propositions de projets sont examinées et discutées lors de ses réunions afin de rendre le processus d'examen plus efficace, le Fonds continuant de recevoir une demande record pour ses travaux. Le Conseil d'administration a maintenant approuvé plus de 188 millions de dollars USD e financement de nouveaux projets pour cette année seulement.

 

 

Le Conseil a également décidé de poursuivre les mesures visant à renforcer la coordination avec le Fonds Vert pour le Climat, notamment l'amélioration de l'efficacité des processus accélérés d'accréditation et de réaccréditation, l'étude et la promotion d'options pour des arrangements entre fonds et fonds, et le renforcement de la collaboration permanente.

 

 

« "Malgré un ordre du jour très chargé, je suis très satisfaite des réalisations du Conseil à cette réunion »,  a déclaré la Présidente du Conseil d’Administration du Fond, Mme. Sylviane Bilgischer, de Belgique. « Le Fonds d'adaptation a approuvé six projets concrets pour aider les pays les plus vulnérables à s'adapter aux changements climatiques, ainsi que cinq nouveaux dons par l'intermédiaire des nouveaux guichets novateurs du Fonds pour encourager l'innovation et l'élargissement des projets d'adaptation. Nous avons également pris d'importantes décisions pour faire avancer le processus du Fonds, qui consiste à servir l'Accord de Paris sans heurts, et pour rendre le processus d'examen des projets plus efficace face à la forte demande de projets d'adaptation aux changements climatiques ».

 

 

Les résultats ont couronné une semaine bien remplie pour le Conseil pendant trois jours de préparation et deux jours de réunion officielle sur le campus de l'ONU à Bonn, en Allemagne.

 

 

Au début de la réunion, Mme Bilgischer a conduit l'ensemble du Conseil à observer une minute de silence en l'absence de M. Chebet Maikut, d’Ouganda, décédé le 02 octobre et qui siégeait au Conseil depuis 2016, représentant les pays les moins avancés. Le Conseil a ensuite élu M. Ibila Djibril du Bénin comme prochain Président du Conseil et M. Mattias Broman de Suède comme Vice-président. Ils prendront leurs fonctions en mars prochain.

 

 

La réunion a comporté un dialogue avec la société civile, au cours duquel les membres du réseau du Réseau d’ONG AF d’Afrique du Sud, de Tanzanie et du Honduras ont partagé les expériences acquises et les leçons apprises des projets du Fonds, ainsi que de leurs contributions aux processus et politiques. Le Conseil a également fait avancer les discussions sur les options qui permettraient de renforcer encore la participation et l'engagement de la société civile dans ses travaux.

  « Les résultats de la réunion font avancer le Fonds pour l'adaptation. Entre les projets concrets et les nouvelles fenêtres d'innovation et de mise à l'échelle des projets, 11 subventions ont été approuvées pour une adaptation qui profitera aux plus vulnérables. Au cours de cette année civile, le Conseil a alloué un montant record de financement, supérieur à 188 millions de dollars USD, ce qui porte le portefeuille total de projets du Fonds à près de 720 millions de dollars, et souligne l'urgence croissante ressentie par les pays en développement de s'adapter au changement climatique. Le Conseil d'administration a pris d'autres décisions qui amélioreront les processus du Fonds alors que nous nous dirigeons vers la COP25 au Chili plus tard cette année » a déclaré M. Mikko Ollikainen, gestionnaire du Fonds d’Adaptation.

 

 

Les projets concrets approuvés permettront de renforcer les capacités d'adaptation des communautés du bassin du fleuve Congo, d'accroître la résilience des communautés rurales et des écosystèmes en El Salvador, de moderniser les systèmes laitiers en Géorgie, d'améliorer les moyens de subsistance au Malawi et la sécurité alimentaire en République de Moldavie, ainsi que de renforcer la résistance des petits agriculteurs de Djibouti, du Kenya, du Soudan et d'Ouganda à la sécheresse dans la région.

 

 

Le Conseil a en outre approuvé 14 autres concepts et préconcepts de projet, ainsi que plusieurs subventions pour la formulation de projets et l'aide à l'élaboration de projets.

 

 

A PROPOS DU FONDS D’ADAPTATION

Depuis 2010, le Fonds d'adaptation a engagé environ 720 millions de dollars USD pour des projets et programmes d'adaptation aux changements climatiques et de résilience, dont 100 projets d’adaptation localisés et concret au sein des communautés les plus vulnérables des pays en développement du monde entier, avec plus de 6 millions de bénéficiaires directs. Il a également fait œuvre de pionnier en matière d'accès direct, en donnant aux pays les moyens d'accéder au financement et d'élaborer des projets directement par l'intermédiaire d'entités nationales d'exécution accréditées.

Communications : Matthew Pueschel, mpueschel@adaptation-fund.org ou +1-202-473-6743

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CIB-Olam est 100% Certifié FSC

Alors que nous sommes globalement préoccupés par la pandémie qui a ravagé nos vies et perturbé la normalité; nous essayons de comprendre comment naviguer, en nous préparant pour les temps à venir, voici une petite lumière brillante des forêts denses du Bassin du Congo. Nous sommes ravis de vous informer que nous avons officiellement reçu la certification FSC pour Mimbeli-Ibenga et CIB-Olam est maintenant 100% certifié FSC.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Février 2020

L’Humanité tout entière fait face à un défi inédit tandis qu’un tiers de la population mondiale est confinée chez soi en raison de la pandémie du Covid-19. La République du Congo, quant à elle, vient d'annoncer la mise en application de l’état d'urgence sanitaire et le confinement à domicile de l'ensemble de la population jusqu'au 30 avril.

En savoir plus...

PATPA série de webinaires - 31 mars, 1 avril, 2 avril - Développement des scénarios d’émissions de GES dans le cadre de la révision des NDC dans les pays africains

Un point technique:  Il y a deux possibilités de participer au webinaire via le logiciel zoom : Vous pouvez soit télécharger l’application de zoom gratuitement (et vous réunir au webinaire en cliquant sur le premier lien) soit vous ouvrez le webinaire dans votre browser (en cliquant sur le deuxième lien)...

En savoir plus...

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Commodafrica-Evolution différenciée du commerce du bois tropical en 2019

Premier bilan de l’année 2019 sur les importations de bois tropical au Vietnam, en Chine et dans l’Union européenne. Si les importations de grumes diminuent en Chine, celles des sciages de l’Union européenne progressent pour la deuxième année consécutive. Du côté du Vietnam, l’Afrique est l'un des premiers fournisseurs du pays avec une forte présence du Cameroun, souligne l'Organisation internationale des bois tropicaux (ITTO).

En savoir plus...

Atibt-Filière bois de la RDC : Etude sur l’état des lieux des acteurs

Dans le cadre de la mise en œuvre des projets FLEGT-REDD CERTIFICATION mis en œuvre par l’ATIBT et financés par l’Union Européenne, le FFEM et la KfW, la Fédération des Industriels du Bois, en sigle FIB, a mené une étude portant sur l’état des lieux des acteurs de la filière forêts-bois de la RDC.

En savoir plus...

Analyse du traitement de l'infraction forestière par le judiciaire au Cameroun

Cette analyse ressort des maux de l’exploitation forestière qui restent d’actualité aujourd’hui et met en lumière le rôle que joue l’appareil judiciaire dans la lutte contre la mauvaise gouvernance dans la gestion des ressources naturelles au Cameroun. Le document a été rédigé grâce à la participation financière de l’Union européenne dans le cadre du projet « Voix des citoyens pour le changement : observation forestière dans le Bassin du Congo ». Les opinions qui y sont exprimées ne peuvent en aucun cas être considérées comme reflétant la position officielle de l’Union européenne.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020