Cinq priorités pour les lois relatives à la foresterie communautaire en République du Congo

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

2019-08-01-republique-du-congo-cinq-priorites-de-lencadrement-juridique-de-la-foresterie-communautaire-ce-fr.pdf

 

 

La foresterie communautaire peut avoir des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques en améliorant la gestion des forêts et les moyens de subsistance des communautés locales. Tanja Venisnik, conseillère en droit et politique publique à ClientEarth, explique que des lois claires et cohérentes sont indispensables au succès de la foresterie communautaire.

 

 

Tanja a récemment publié un briefing à l’issue d’un projet impliquant des ONG qui œuvrent en faveur de moyens de subsistance communautaires équitables et durables dans les forêts du bassin du Congo (Projet CoNGOs).

 

 

Le briefing que les décideurs en République du Congo (Congo) devraient aborder lors de l’élaboration du premier cadre juridique du pays sur la foresterie communautaire :

  • Reconnaître les droits fonciers et forestiers
  • Garantir une procédure d’attribution des forêts communautaires accessible
  • Etablir des principes de base pour une bonne gouvernance communautaire
  • Développer des règles de gestion des forêts communautaires simples
  • Assurer un partage équitable des bénéfices.

 

 

Tanja Venisnik affirme que « les décideurs au Congo ont aujourd’hui une occasion unique de concevoir des lois qui donnent aux populations un accès simple et efficace à la foresterie communautaire – en suivant des règles claires et cohérentes indiquant comment créer et gérer les forêts, partager les bénéfices et régler les conflits. »

 

 

« De bonnes lois exigent de bons processus. L’ensemble des parties prenantes, y compris les communautés locales et les populations autochtones, doit participer à la conception du cadre régissant la foresterie communautaire. »

 

 

Le Code forestier est actuellement en examen auprès du Parlement congolais. Une fois le code adopté, le Congo n’aura parcouru que la moitié du chemin dans la réforme de sa législation forestière. Un certain nombre de textes d’application devront encore être adoptés afin d’assurer le bon fonctionnement de la foresterie communautaire en pratique.

 

 

Tanja ajoute : « Les réformes juridiques actuelles au Congo vont permettre aux communautés de jouer un rôle plus important dans la gestion et la protection de leurs forêts. Cela pourrait contribuer à sauvegarder de précieuses forêts congolaises, qui font partie de la deuxième masse forestière mondiale (derrière une Amazonie qui ne fait que dépérir), ainsi que le carbone qui y est stocké. Ces réformes pourraient aussi aider à garantir les droits et les moyens de subsistance des communautés tributaires des forêts, et stimuler le développement et le marché de l’emploi local. Mais pour permettre à la foresterie communautaire d’atteindre son potentiel, la loi doit réellement donner aux communautés les moyens d’agir. »

 

 

Le dernier rapport du GIEC sur les changements climatiques et les terres vient renforcer des preuves de plus en plus tangibles démontrant l’importance du rôle des communautés dans la lutte contre le changement climatique. En effet, ces dernières gèrent de manière informelle environ 20 % du carbone stocké dans les forêts tropicales. Ce rapport constitue donc un argument de poids pour renforcer les droits des communautés sur les terres et les forêts dont elles sont tributaires.

 

 

Les partenaires au développement international et les donateurs ont aussi un rôle à jouer pour assurer le succès de la foresterie communautaire au Congo, qui est indispensable à la préservation des forêts. Ils devraient accroître leur appui technique et financier pour le développement et la mise en œuvre de la foresterie communautaire. Tout financement devrait également soutenir les stratégies et projets qui respectent les droits des communautés locales et autochtones ainsi que de leurs membres.

 

 

Les recommandations de ClientEarth, République du Congo : cinq priorités de l’encadrement juridique de la foresterie communautaire, résultent d’analyses juridiques et de consultations menées tout au long du projet CoNGOs, financé par le DFID – le département britannique en charge du développement international.

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous :

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CIB-Olam est 100% Certifié FSC

Alors que nous sommes globalement préoccupés par la pandémie qui a ravagé nos vies et perturbé la normalité; nous essayons de comprendre comment naviguer, en nous préparant pour les temps à venir, voici une petite lumière brillante des forêts denses du Bassin du Congo. Nous sommes ravis de vous informer que nous avons officiellement reçu la certification FSC pour Mimbeli-Ibenga et CIB-Olam est maintenant 100% certifié FSC.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Février 2020

L’Humanité tout entière fait face à un défi inédit tandis qu’un tiers de la population mondiale est confinée chez soi en raison de la pandémie du Covid-19. La République du Congo, quant à elle, vient d'annoncer la mise en application de l’état d'urgence sanitaire et le confinement à domicile de l'ensemble de la population jusqu'au 30 avril.

En savoir plus...

PATPA série de webinaires - 31 mars, 1 avril, 2 avril - Développement des scénarios d’émissions de GES dans le cadre de la révision des NDC dans les pays africains

Un point technique:  Il y a deux possibilités de participer au webinaire via le logiciel zoom : Vous pouvez soit télécharger l’application de zoom gratuitement (et vous réunir au webinaire en cliquant sur le premier lien) soit vous ouvrez le webinaire dans votre browser (en cliquant sur le deuxième lien)...

En savoir plus...

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Commodafrica-Evolution différenciée du commerce du bois tropical en 2019

Premier bilan de l’année 2019 sur les importations de bois tropical au Vietnam, en Chine et dans l’Union européenne. Si les importations de grumes diminuent en Chine, celles des sciages de l’Union européenne progressent pour la deuxième année consécutive. Du côté du Vietnam, l’Afrique est l'un des premiers fournisseurs du pays avec une forte présence du Cameroun, souligne l'Organisation internationale des bois tropicaux (ITTO).

En savoir plus...

Atibt-Filière bois de la RDC : Etude sur l’état des lieux des acteurs

Dans le cadre de la mise en œuvre des projets FLEGT-REDD CERTIFICATION mis en œuvre par l’ATIBT et financés par l’Union Européenne, le FFEM et la KfW, la Fédération des Industriels du Bois, en sigle FIB, a mené une étude portant sur l’état des lieux des acteurs de la filière forêts-bois de la RDC.

En savoir plus...

Analyse du traitement de l'infraction forestière par le judiciaire au Cameroun

Cette analyse ressort des maux de l’exploitation forestière qui restent d’actualité aujourd’hui et met en lumière le rôle que joue l’appareil judiciaire dans la lutte contre la mauvaise gouvernance dans la gestion des ressources naturelles au Cameroun. Le document a été rédigé grâce à la participation financière de l’Union européenne dans le cadre du projet « Voix des citoyens pour le changement : observation forestière dans le Bassin du Congo ». Les opinions qui y sont exprimées ne peuvent en aucun cas être considérées comme reflétant la position officielle de l’Union européenne.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020