Unenvironment : Mettre le commerce au service de l'environnement, de la prospérité et de la résilience

 

 

 

  • Le Directeur exécutif de l’ONU, Erik Solheim, et le Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, Roberto Azevêdo, ont lancé aujourd’hui la publication « Making trade work for the environment, prosperity and resilience» (Mettre le commerce au service de l’environnement, de la prospérité et de la résilience)
  • Le rapport indique comment les gouvernements peuvent travailler ensemble pour s'assurer que le commerce et un environnement sain se renforcent mutuellement.
  • Les nouvelles possibilités d’affaires découlant d’une économie mondiale plus durable pourraient représenter une valeur estimée à 12 milliards USD par année d’ici à 2030.

 

 

Genève, 2 Octobre 2018 : Soulignant le rôle crucial des pratiques commerciales pour un avenir durable, les dirigeants du monde des affaires, des gouvernements et de la société civile ont appelé à des approches commerciales tournées vers l’avenir lors d’un dialogue de haut niveau aujourd’hui, afin de propulser le monde vers la réalisation des objectifs de développement durable.

 

 

Le dialogue, modéré par le Directeur exécutif de l’ONU, Erik Solheim, et le Directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce, Roberto Azevêdo, s'est centré sur la nécessité d'une coopération internationale accrue pour libérer des opportunités commerciales qui améliorent les économies des pays et s'attaquent en tandem aux défis environnementaux croissants.

 

 

« Le commerce peut aider les entreprises vertes à se développer et à prospérer », a déclaré Erik Solheim, Directeur de ONU Environnement. « Elle peut promouvoir la conservation de l'environnement et l'efficacité économique, et améliorer l'accès aux technologies propres à moindre coût. Pour s’assurer que le commerce fonctionne pour l’homme et l’environnement, les pays du monde entier devront mieux aligner leurs politiques commerciales, environnementales et de développement durable. »

 

 

Le dialogue a également permis de discuter de la publication conjointe de l’ONU Environnement et de l’Organisation Mondiale du Commerce intitulée « Making trade work for the environment, prosperity and resilience, » (Mettre le commerce au service de l’environnement, de la prospérité et de la résilience) qui identifie comment les gouvernements peuvent travailler ensemble pour garantir que le commerce et un environnement sain se renforcent mutuellement.

 

 

Un environnement sain est essentiel pour bâtir des économies prospères et résilientes. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles nous devons rapprocher les programmes commerciaux et environnementaux », a déclaré Roberto Azevêdo, Directeur général de l’OMC. « Le dialogue d’aujourd’ui est un pas important dans cette direction. Mais nous devons aller plus loin. Le commerce est un outil puissant pour rendre les technologies vertes plus abordables et pour permettre aux entreprises durables à se développer. Je me réjouis à la perspective de continuer à travailler avec toutes les parties prenantes, y compris le secteur privé, pour faire en sorte que le commerce soit bénéfique pour les populations et l’environnement partout dans le monde. »

 

 

La publication conjointe fait valoir que l’ouverture du commerce des biens et services environnementaux est une triple victoire pour l’économie, l’environnement et le développement.

 

 

Selon la Commission du Commerce et du Développement durable, les nouvelles opportunités d’affaires découlant d’une économie mondiale plus durable pourraient représenter une valeur estimée à 12 milliards USD par année d’ici à 2030.

 

 

En savoir plus...

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

afriquenvironnementplus: l’Hydrométéorologique bientôt au cœur d’un forum sous-régional

La ville de Libreville, au Gabon, va abriter du 14 au 16 novembre 2018, le 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale, sous l’égide de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD).

En savoir plus...

Burkinademain : La gestion des catastrophes naturelles traitée à Libreville

À l’initiative de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD), les experts et… vont se retrouver à Libreville, du 14 au 16 novembre 2018, au 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale.

En savoir plus...

CEEAC-BAD : signature de l’aide-mémoire sur la préparation du Programme PACEBco2

Libreville(Rép. Gabonaise), le 25 septembre 2018- Le Secrétaire général adjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), l’honorable Tabu Abdallah Manirakiza et le chef de la mission de la Banque Africaine de Développement (BAD) M.  DIOP Amadou Bamba, Environnementaliste à la BAD, ont procédé à la signature ce matin de l’aide-mémoire pour la préparation du Programme d’Appui à la Conservation des Ecosystèmes et à la Résilience aux changements climatiques en Afrique Centrale (PACEBCo2).

En savoir plus...

CHARTE SUR LES MANGROVES DU GABON

La Charte pour la conservation des mangroves du Gabon a été validée par les parties prenantes le 29 Juin 2018. Cette charte, résultant d'un processus participatif réussi, constitue une base de plaidoyer pour l'engagement de toutes les parties prenantes dans la gestion durable de ce précieux écosystème naturel.

En savoir plus...

OSFACO Lettre d'information Septembre/Octobre 2018

Le projet OSFACO "Observation Spatiale des Forêts d'Afrique Centrale et de l'Ouest" vise à améliorer la connaissance des dynamiques passées et actuelles en matière d’occupation des terres et de changement d’usage des sols dans plusieurs pays d’Afrique Centrale et de l’Ouest, grâce aux outils d’observation spatiale. Le projet vise à mettre à disposition des images satellitaires et promouvoir leur utilisation à travers des projets de recherche et des appuis aux pays.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus : Son Excellence François-Xavier de DONNEA, Facilitateur Belge pour la PFBC

Brazzaville a accueilli le 1er juin la 4e réunion des collèges du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo, PFBC. A cet occasion, AEP  a échangé avec  le Facilitateur Belge à la tête  de ce Partenariat, Son Excellence François-Xavier de DONNEA qui nous livre dans cette entretien sa vision globale sur le fonctionnement de cette institution et nous donne une idée de la feuille de route de la nouvelle sa Facilitation.

En savoir plus...

Biopama: Le programme BIOPAMA lancé en Afrique Centrale

26 septembre 2018, Douala, Cameoun. L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN),  le Centre Commun de recherche de la Commission européenne (CCR) et la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) organisent conjointement l’atelier régional de lancement, pour l’Afrique Centrale, de la seconde phase du Programme pour la gestion des aires protégées et la biodiversité (BIOPAMA) du 26 au 28 septembre 2018 à Douala, en République du Cameroun.

En savoir plus...

Unenvironment : Mettre le commerce au service de l'environnement, de la prospérité et de la résilience

Selon la Commission du Commerce et du Développement durable, les nouvelles opportunités d’affaires découlant d’une économie mondiale plus durable pourraient représenter une valeur estimée à 12 milliards USD par année d’ici à 2030.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018