Participation du Facilitateur Délégué au Forum Mondial des Responsables des Forêts (16 et 17 septembre)

La réunion était co-organisée par la Banque Mondiale et The Forests Dialogue (TFD) et parrainée respectivement par l’UICN, le WBCSD (World Business Council for Sustainable Development) et le WRI (World Resources Institute). Le Forests Dialogue, faut-il le rappeler, a été mis en place en 1998 à l’issue du premier forum forestier des responsables forestiers organisé par la Banque Mondiale. L’objectif de la réunion du 16 septembre 2008 était donc d’affiner et finaliser une vision multi-partenaire sur le rôle que les forêts devaient jouer dans les arrangements futurs sur le changement climatique et d’obtenir la caution des Responsables des forêts à ce sujet.

 

On a vu la participation de plus 100 responsables représentant les gouvernements, les institutions internationales, les organisations de conservation, les groupes de peuples autochtones, les associations des propriétaires forestiers, les organismes de recherches et le secteur privé. Elle avait comme animateurs successifs : M. Jürgen Blaser, Chef de l’Equipe de l’environnement forestier à Inter-Coopération (Suisse), M. William Jackson, Directeur Général-Adjoint de l’UICN, Mme Julia Marton-Lefèbre, Directrice Générale de l’UICN et M. Jonathan Lash, Président de du WRI. L’allocution de bienvenue a été prononcée par M. Robert Zoellick, Président de la Banque Mondiale et l’exposé magistral a été délivré par M. Pavan Sukhdev, Directeur Général de la Deutsche Bank AG.

Les deux jours de travaux ont permis aux participants d’examiner et d’enrichir six principes directeurs et leurs activités de suivi contenus dans le projet de « Déclaration sur les forêts et le changement climatique ». Ces principes portent essentiellement sur les forêts et devront guider les dispositifs sur le changement climatique pendant la période post-Kyoto (après 2012). Il s’agit de :

i) la complémentarité des mesures d’atténuation du changement climatique et d’adaptation à ses effets en ce qui concerne les forêts avec les actions de développement durable des forêts,
ii) .la maîtrise des facteurs favorisant le déboisement et dont la plupart sont extérieurs au secteur forestier, i
ii) la reconnaissance et l’élimination des obstacles à une gestion transparente et solidaire des forêts,
iv) le respect et le soutien aux processus locaux qui précisent et renforcent les droits d’occupation, les droits de propriété et les droits sur le carbone, v) l’observation dans tous les pays boisés ou non d’un équilibre entre les stratégies d’atténuation du changement climatique et celles d’adaptation à ses effets et
vi) l’augmentation notable sur les 4 prochaines années des fonds nécessaires au renforcement des capacités des parties prenantes.

A l’issue de ces travaux, les participants ont adopté tel qu’amendé le projet de Déclaration sur les forêts et le changement climatique dont les principes directeurs, désormais orientés vers des actions ciblées, stipulent clairement que la gestion forestière durable (aménagement forestier) occupe une place centrale dans le combat à mener contre le changement climatique et devrait à ce titre avoir une place de choix dans les discussions en cours sur le changement climatique. La Déclaration adoptée représente une vaste gamme d’intérêts. Elle sera rendue publique en octobre 2008 à Barcelone lors du Congrès de l’UICN sur la conservation et présentée à la 14ème Session de la Conférence des Parties de la Convention sur le Changement Climatique qui aura lieu en Décembre à Poznan (Pologne).

 

Elle est destinée aux négociateurs du secteur public et privé sur le régime post-Kyoto pour lequel elle devrait servir de fil conducteur et permettre d’aboutir à un accord acceptable par tous en Décembre 2009 à Copenhague (Danemark). Les pays du Bassin du Congo devraient s’en servir pour bâtir leur position commune à défendre dans les discussions sur le régime post-Kyoto en 2012.

Monsieur Samuel Makon a profité de la journée du 18 septembre pour faire deux rencontres importantes :
1) La première rencontre s’est déroulée au Département d’Etat et a permis des échanges avec des partenaires du PFBC des Etats Unis. Cette réunion était présidée par Dan Reifsnyder (Deputy Assistant Secretary, Bureau of Oceans, Environment and Science U.S. Department of State) et a connu la participation de Mme Ellen Shaw (Bureau of Oceans, Environment and Science U.S. Department of State), Mme Julie Wood (USAID Africa Bureau), M. Andrew Tobiason (USAID Biodiversity Team), M. Keith Brown (Jane Goodall Institute), M. Dirck Byler (U.S. Fish and Wildlife Service), M. Jim Beck (U.S. Forest Service), Mme Alice Altstatt (University of Maryland), M. Allard Blom (WWF) et Kelly Aylward (Wildlife Conservation Society). Les échanges très animés, ont porté sur les objectifs de la Facilitation du PFBC et le processus de prise de décision, les résultats de la réunion du Conseil ordinaire des Ministres de la COMIFAC tenu à Bangui du 9 au 11 septembre 2008, les objectifs et les agendas de la prochaine réunion du CCR prévue à Brazzaville le 30 octobre 2008, les objectifs du Forum Mondial du Développement durable prévu également à Brazzaville du 27-30 octobre 2008 et le Sommet des Chefs d’Etat prévu à Kinshasa en 2009 pour marquer le 10ème anniversaire de la Déclaration de Yaoundé sur la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale.

2) La deuxième rencontre était avec M. Ken Creighton du WWF où les échanges ont porté sur le projet d’organisation le 23 Octobre 2008 à Washington, par le PFBC et le WWF, d’une réunion de concertation sur les financements du processus REDD pour les pays du Bassin du Congo.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019