Participation du Facilitateur Délégué au Forum Mondial des Responsables des Forêts (16 et 17 septembre)

La réunion était co-organisée par la Banque Mondiale et The Forests Dialogue (TFD) et parrainée respectivement par l’UICN, le WBCSD (World Business Council for Sustainable Development) et le WRI (World Resources Institute). Le Forests Dialogue, faut-il le rappeler, a été mis en place en 1998 à l’issue du premier forum forestier des responsables forestiers organisé par la Banque Mondiale. L’objectif de la réunion du 16 septembre 2008 était donc d’affiner et finaliser une vision multi-partenaire sur le rôle que les forêts devaient jouer dans les arrangements futurs sur le changement climatique et d’obtenir la caution des Responsables des forêts à ce sujet.

 

On a vu la participation de plus 100 responsables représentant les gouvernements, les institutions internationales, les organisations de conservation, les groupes de peuples autochtones, les associations des propriétaires forestiers, les organismes de recherches et le secteur privé. Elle avait comme animateurs successifs : M. Jürgen Blaser, Chef de l’Equipe de l’environnement forestier à Inter-Coopération (Suisse), M. William Jackson, Directeur Général-Adjoint de l’UICN, Mme Julia Marton-Lefèbre, Directrice Générale de l’UICN et M. Jonathan Lash, Président de du WRI. L’allocution de bienvenue a été prononcée par M. Robert Zoellick, Président de la Banque Mondiale et l’exposé magistral a été délivré par M. Pavan Sukhdev, Directeur Général de la Deutsche Bank AG.

Les deux jours de travaux ont permis aux participants d’examiner et d’enrichir six principes directeurs et leurs activités de suivi contenus dans le projet de « Déclaration sur les forêts et le changement climatique ». Ces principes portent essentiellement sur les forêts et devront guider les dispositifs sur le changement climatique pendant la période post-Kyoto (après 2012). Il s’agit de :

i) la complémentarité des mesures d’atténuation du changement climatique et d’adaptation à ses effets en ce qui concerne les forêts avec les actions de développement durable des forêts,
ii) .la maîtrise des facteurs favorisant le déboisement et dont la plupart sont extérieurs au secteur forestier, i
ii) la reconnaissance et l’élimination des obstacles à une gestion transparente et solidaire des forêts,
iv) le respect et le soutien aux processus locaux qui précisent et renforcent les droits d’occupation, les droits de propriété et les droits sur le carbone, v) l’observation dans tous les pays boisés ou non d’un équilibre entre les stratégies d’atténuation du changement climatique et celles d’adaptation à ses effets et
vi) l’augmentation notable sur les 4 prochaines années des fonds nécessaires au renforcement des capacités des parties prenantes.

A l’issue de ces travaux, les participants ont adopté tel qu’amendé le projet de Déclaration sur les forêts et le changement climatique dont les principes directeurs, désormais orientés vers des actions ciblées, stipulent clairement que la gestion forestière durable (aménagement forestier) occupe une place centrale dans le combat à mener contre le changement climatique et devrait à ce titre avoir une place de choix dans les discussions en cours sur le changement climatique. La Déclaration adoptée représente une vaste gamme d’intérêts. Elle sera rendue publique en octobre 2008 à Barcelone lors du Congrès de l’UICN sur la conservation et présentée à la 14ème Session de la Conférence des Parties de la Convention sur le Changement Climatique qui aura lieu en Décembre à Poznan (Pologne).

 

Elle est destinée aux négociateurs du secteur public et privé sur le régime post-Kyoto pour lequel elle devrait servir de fil conducteur et permettre d’aboutir à un accord acceptable par tous en Décembre 2009 à Copenhague (Danemark). Les pays du Bassin du Congo devraient s’en servir pour bâtir leur position commune à défendre dans les discussions sur le régime post-Kyoto en 2012.

Monsieur Samuel Makon a profité de la journée du 18 septembre pour faire deux rencontres importantes :
1) La première rencontre s’est déroulée au Département d’Etat et a permis des échanges avec des partenaires du PFBC des Etats Unis. Cette réunion était présidée par Dan Reifsnyder (Deputy Assistant Secretary, Bureau of Oceans, Environment and Science U.S. Department of State) et a connu la participation de Mme Ellen Shaw (Bureau of Oceans, Environment and Science U.S. Department of State), Mme Julie Wood (USAID Africa Bureau), M. Andrew Tobiason (USAID Biodiversity Team), M. Keith Brown (Jane Goodall Institute), M. Dirck Byler (U.S. Fish and Wildlife Service), M. Jim Beck (U.S. Forest Service), Mme Alice Altstatt (University of Maryland), M. Allard Blom (WWF) et Kelly Aylward (Wildlife Conservation Society). Les échanges très animés, ont porté sur les objectifs de la Facilitation du PFBC et le processus de prise de décision, les résultats de la réunion du Conseil ordinaire des Ministres de la COMIFAC tenu à Bangui du 9 au 11 septembre 2008, les objectifs et les agendas de la prochaine réunion du CCR prévue à Brazzaville le 30 octobre 2008, les objectifs du Forum Mondial du Développement durable prévu également à Brazzaville du 27-30 octobre 2008 et le Sommet des Chefs d’Etat prévu à Kinshasa en 2009 pour marquer le 10ème anniversaire de la Déclaration de Yaoundé sur la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale.

2) La deuxième rencontre était avec M. Ken Creighton du WWF où les échanges ont porté sur le projet d’organisation le 23 Octobre 2008 à Washington, par le PFBC et le WWF, d’une réunion de concertation sur les financements du processus REDD pour les pays du Bassin du Congo.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Bois et Forêts des Tropiques Newsletter n°339

Ce nouveau numéro présente un éditorial, six articles et un résumé de thèse. Dans l’éditorial, le rédacteur en chef évoque le point de vue de la revue sur l’éthique éditoriale et l’intégrité scientifique pour servir le Sud. En conséquence, la revue a modifié la note aux auteurs à considérer avant la soumission d’un article à la revue.

 

En savoir plus...

Compte rendu et feuille de route de l'atelier conjoint CTCN-COMIFAC pour le décryptage des conclusions de la COP24 sous la CNUCC

Il s’est tenu du 05 au 08 mars 2019, à l’Hôtel ANDA CHINA à Malabo en République de Guinée Equatoriale, l’atelier conjoint CTCN-COMIFAC pour le décryptage des conclusions de la COP 24 sous la CNUCC, la validation des requêtes pour assistance technique en matière de transfert de technologie et le renforcement du lien entre les points focaux. Bien vouloir télécharger le compte rendu de cet atelier....

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park, Bulletin mensuel du mois de mars 2019

Ce mois-ci, l'équipe du Service Logistique du Parc a mis quelques grandes réalisations à son actif. La salle de formation des écogardes au siège de Bomassa a été achevée, offrant ainsi un espace convivial et confortable pour la formation continue des gardes du Parc. Des forages ont également été creusés à Bomassa et Makao, lesquels fourniront un approvisionnement constant en eau potable aux résidants de ces bases.

En savoir plus...

BAD- La Banque africaine de développement entérine sa stratégie pour l’Afrique centrale, « indispensable à l’intégration économique de la région »

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a entériné, lundi 15 avril 2019, le Document de stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique centrale (DSIR) 2019-2025, approuvant ainsi les opérations multinationales de la Banque dans cette région sur la période indiquée.

En savoir plus...

Vidéo sur le protocole additionnel de la convention d'Abidjan / video of the additional protocol to the Abidjan Convention

Nous avons le plaisir de partager avec vous une vidéo explicative du protocole additionnel de la convention d'Abidjan relative aux normes et standards environnementaux dans le domaine des activités pétrolières et gazières offshore.

En savoir plus...

Le 'Made in Africa' INTERHOLCO, du bois durable au bout des doigts pour des projets d'avenir

Dans son nouveau site web, finalement disponible en langue française, INTERHOLCO présente son 'Made in Africa' : le « bois durable » garantit non seulement la protection de la forêt mais aussi des milliers d'animaux et de plantes faisant parties de son écosystème. Notre récolte à impact réduit permet de limiter l’empreinte de notre activité au minimum nécessaire.

En savoir plus...

Forestsnews-Une nouvelle plateforme en ligne pour promouvoir la coordination dans le bassin du Congo

L’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (OFAC) – dont la mission est de fournir des données aux décideurs pour promouvoir des politiques fondées sur des preuves – a récemment lancé une plateforme interactive de recensement et suivi de projets. Cet outil en ligne permet aux utilisateurs d’accéder aux données et aux projets de la région, de promouvoir la collaboration et de mettre fin au gaspillage de ressources.

En savoir plus...

Lenouveaugabon-La CEEAC appuie l’Assemblée nationale du Gabon dans le processus de protection de la faune en Afrique centrale

( Le Nouveau Gabon) - Le parlement gabonais va organiser, au cours de ce mois d’avril, un atelier sur l’entraide judiciaire en matière de protection de la faune en Afrique centrale. Dans ce cadre, l'institution a sollicité et reçu l’appui du Secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) pour la réussite de cette initiative.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019