Dialogue sur les Initiatives de Préparation pour REDD dans le Bassin du Congo

fleuve Le but de cette réunion était d'accroître la compréhension mutuelle et la collaboration entre un certain nombre de nouvelles initiatives dont l’objectif est d’aider les pays du Bassin du Congo à se préparer au développement et à la mise en œuvre des activités visant à réduire les émissions résultant de la déforestation et de la dégradation (REDD), en ligne avec le Plan d'Action de Bali de la CCNUCC.


Soixante-cinq personnes représentant 45 organisations ont participé à la réunion, y compris les Points Focaux de la CCNUCC, des représentants des organismes donateurs multilatéraux et bilatéraux, des organisations philanthropiques et des ONG.  La réunion a été suivie par une demi journée de réunion de travail avec les Points Focaux Nationaux de la CCNUCC et les représentants de plusieurs des initiatives des donateurs et organismes d'assistance technique pour affiner le programme de travail commencé plus tôt en 2008 au cours de sessions de travail entre les six Points Focaux Nationaux du Bassin du Congo, facilitées par l’organisme français ONFI.  Cette réunion de Washington n’est seulement qu’une étape d’un processus continu visant à mobiliser de plus en plus de parties prenantes pour des actions pour faire face au changement climatique à l’échelle globale, par des mesures appropriées de sensibilisation, de consultation et d'activités concrètes. 

 

Un résultat notable de cette réunion a été la reconnaissance de l'importance et de l'urgence pour les pays du Bassin du Congo de mettre au point un ensemble intégré de politiques qui reflètent les intérêts de la région dans les négociations en cours de la CCNUCC. En outre, la réunion a identifié le besoin d’actions opérationnelles pour atteindre le degré de préparation nécessaire pour mettre en œuvre des activités de réduction des émissions actuelles et futures de CO2 venant de la déforestation et de la dégradation et pour maximiser les bénéfices venant des mécanismes financiers liés aux négociations de la CCNUCC qui sont destinées à soutenir cet objectif. 


Les participants et les organisateurs reconnaissent que ces résultats ne représentent qu'une étape dans le processus de développement de la capacité dans les pays du Bassin du Congo de maximiser leur contribution potentielle à la réduction des risques associés aux changements climatiques catastrophiques et de leur potentiel d’accéder aux ressources financières nécessaires pour réaliser ces contributions à la stabilisation mondiale du climat. Tous les participants à cet exercice sont déterminés à poursuivre leur collaboration et à élargir la participation des parties prenantes venant des groupes les plus touchés par les changements climatiques et les initiatives REDD.  Une série d'activités sont prévues dans la région pour engager les principales parties prenantes dans la conception et la mise en œuvre des activités de préparation pour le REDD.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Brandi Klotz (brandi.klotz@wwfus.org ), +1 202.495.4790  

Photo: Richard Caroll - WWF-US


Télécharger le résumé de la réunion

Télécharger le projet actuel de "plan de travail", préparé par les Points Focaux Nationaux, en consultation avec les représentants des organisations participantes, qui décrit une série d'actions concrètes pour développer et mettre en œuvre des stratégies nationales de préparation au REDD.   Ces plans de travail sont destinés à être des documents «vivants» à mettre à jour et à réviser au fur et à mesure où les pays de la région progressent, tant en groupe que individuellement, dans l’amélioration et la mise en œuvre de programmes de réduction de la déforestation et de la dégradation des forêts, et dans la prise en compte des questions sociales et environnementales que ces programmes soulèvent inévitablement.

Les documents d'information distribués avant la réunion, les exposés présentés par les participants et d'autres documents compilés en tant que « annexes » peuvent être consultés dans la section "rapports".

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

FAO-21 mars 2017 : Journée internationale des forêts

Chaque année, la Journée est consacrée à un thème particulier décidé par le Partenariat de collaboration sur les forêts. En 2017, le thème sera les forêts et l'énergie. Une occasion de rappeler que le bois énergie est une source d'énergie renouvelable majeure pour la planète. La FAO estime que le bois fournit au monde environ 40% de l'approvisionnement global actuel en énergie renouvelable.

En savoir plus...

A la reconquête des forêts

Bien vouloir regarder un excellent documentaire de Gil KEBAILI sur la façon dont les opérateurs forestiers mettent en œuvre des pratiques responsables (FSC) dans le bassin du Congo et concilient développement économique, prise en compte des droits des populations locales et autochtones et préoccupations écologiques, avec l’exemple de la société IFO (Interholco) ..

En savoir plus...

FAO #LoveForests: Concours de vidéos pour la Journée internationale des forêts 2017

Publiez une vidéo de votre forêt pour la Journée internationale des forêts ! Les vidéos qui auront obtenu le plus de préférences seront réaffichées sur le compte Twitter @FAOForestry, et au cours de la Journée internationale des forêts, le 21 mars, les meilleures vidéos seront présentées sur le site web de la FAO et sur les réseaux sociaux de la FAO...

En savoir plus...

Tandf online: Rôle des ressources forestières dans les inégalités de revenu au Cameroun

La présente étude est axée sur les revenus forestiers des ménages dans le voisinage des concessions forestières au Cameroun. Les contributions des concessions forestières à l'économie et au bien-être des ménages ont été mesurées et les facteurs explicatifs de l'hétérogénéité déterminés. Nous utilisons l'indice de Gini pour évaluer la répartition des revenus forestiers des ménages et leur influence sur le bien-être et les inégalités de revenu parmi les ménages dépendants des forêts.

En savoir plus...

Pour des Accords de Partenariat Volontaires (APV) au service des Forêts, des Peuples et du Climat Recommandations de la société civile sur le futur des APV

La note fournit un aperçu sur les progrès accomplis après une décennie de mise en œuvre y compris la participation multipartite, une transparence accrue et la réduction de la déforestation illégale. Elle suggère des pistes concrètes pour relever les défis et intensifier les efforts actuels notamment à travers l'application accrue de lois justes, une meilleure cohérence des politiques et la prise de décision inclusive. Si les changements proposés sont pris en compte, les APV pourront continuer de contribuer efficacement à l'amélioration de la gouvernance, à la protection des forêts et au renforcement des moyens de subsistance locaux durables.

En savoir plus...

COMIFAC : Les experts de l'Afrique Centrale à l'école de la finance climatique

S'est tenu du 13 au 15 mars 2017 à Kigali (Rwanda), l’atelier sous-régional sur la mise en œuvre de l’accord de Paris et de renforcement des capacités sur la finance climatique en Afrique Centrale. Cet atelier a été organisé par la COMIFAC avec les appuis technique et financier de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) à travers la Banque Mondiale avec le Projet régional REDD+, du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) sous la facilitation de l’Union Européenne, de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et du Fonds Mondial pour la Nature (WWF).

En savoir plus...

Cameroun24 : Cameroun - Environnement. Bertoua: 144 pointes d’ivoire saisies

« C’est une prise exceptionnelle que viennent d’opérer les douaniers de l’Est», affirme Grégoire Mvongo, gouverneur de la région, venu apprécier l’ampleur du butin sur le parvis de l’hôtel des Finances de Bertoua ce lundi 13 mars 2017.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

L'AIF et l'Agenda 2030