Lemonde : En Tanzanie, la « reine de l’ivoire » condamnée à quinze ans de prison

 

 

Présente dans le pays depuis les années 1970, la Chinoise Yang Fenlan est impliquée dans le trafic de 860 défenses d’éléphant entre 2000 et 2014.

 

 

La Chinoise Yang Fenlan, surnommée la « reine de l’ivoire », a été condamnée mardi 19 février à quinze ans de prison par un tribunal tanzanien pour son rôle dans le trafic de 860 défenses d’éléphant entre 2000 et 2014. Agée de 69 ans et présente en Tanzanie depuis les années 1970, elle a été reconnue coupable d’avoir joué, pendant plus de dix ans, le rôle d’intermédiaire entre un réseau de braconnage local et des acheteurs internationaux. Jugés dans le même procès, deux hommes d’affaires tanzaniens ont également été condamnés à quinze ans de réclusion par le tribunal de Kisutu à Dar es-Salaam, la capitale économique du pays.

 

 

Les trois coaccusés, qui encouraient une peine maximale de trente ans de prison, ont également été condamnés à une amende collective de quelque 13 millions de dollars (plus de 11 millions d’euros), soit le double de la valeur marchande des défenses dont ils ont fait le commerce. S’ils ne s’acquittent pas de cette somme, ils purgeront deux ans de prison supplémentaires.

 

 

Lire aussi En Tanzanie, la fin du braconnage n’est pas pour demain

« Les trois accusés travaillaient main dans la main », a déclaré le juge Huruma Shaidi, selon lequel les deux hommes d’affaires « collectaient les défenses d’éléphant en différents endroits du pays pour les remettre » à Yang Fenlan, qui était au moment de son arrestation, en 2015, la vice-présidente du China-Africa Business Council de Tanzanie. Elle possède par ailleurs plusieurs restaurants à Dar es-Salaam.

 

 

Environ 30 000 éléphants tués par an

« Aujourd’hui est un grand jour pour la Tanzanie », a réagi sur sa page Facebook la fondation de protection de la nature Protected Area Management Solutions (PAMS), dont un des responsables, le Sud-Africain Wayne Lotter, avait été tué en août 2017 à Dar es-Salaam par des inconnus. Selon ses collègues, M. Lotter a payé les frais de son combat.

 

 

Déjà, en 2015, l’arrestation de Yang Fenlan avait été saluée par les défenseurs de la faune sauvage, certains évoquant « la plus importante arrestation » de ces dernières années en Afrique de l’Est dans la lutte contre le trafic de l’ivoire et nourrissant l’espoir que « des officiels corrompus » seraient également traduits en justice.

 

 

Lire aussi En Tanzanie, Wayne Lotter a été assassiné comme les éléphants qu’il tentait de protéger

Le commerce illégal d’ivoire est alimenté par la demande en Asie et au Moyen-Orient, où les défenses d’éléphant sont utilisées dans la médecine traditionnelle et en ornementation, ce qui décime les populations de pachydermes. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), la population des éléphants d’Afrique vient d’enregistrer sa plus importante chute depuis vingt-cinq ans : le continent compte environ 415 000 spécimens, soit 111 000 de moins que lors de la dernière décennie. Et le massacre continue au rythme vertigineux d’environ 30 000 éléphants par an.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020