Comprendre les enjeux de la gestion durable à Lomié

Yaoundé, 14 mai 2009 - Afin de mieux comprendre les relations entre le secteur formel d'exploitation du bois et les gestionnaires des forêts communautaires, le Facilitateur Hans Schipulle a participé à une visite de terrain à Lomié, « zone pionnière de la foresterie communautaire au Cameroun », organisé par le Facilitateur Délégué Samuel Makon et des collègues du Bureau d'Appui à la COMIFAC. Télécharger le rapport de la mission

Une rencontre avec des organisations d'un réseau regroupant les coopératives agro-forestières et des autorités administratives a confirmé l'avis positif que portent ces ONGs sur la certification.

Selon les représentants du réseau ROLD, le plus grand défis reste le renforcement des capacités des acteurs clés pour valoriser le potentiel dynamisant qu’un processus de certification puisse exercer sur le développement de l' économie et la gouvernance locale. A la recherche d’un échange encore plus direct avec des villageois engagés dans le processus de foresterie communautaire, le petit groupe autour du Facilitateur a ensuite pénétré la forêt profonde. « Avec les sociétés forestières, nous vivons dans un climat de convivialité qui s’est d’ailleurs consolidé au cours de leur engagement pour respecter les indicateurs sociaux retenus par des organismes de certification » ont constaté les habitants du village de Payo. Il reste pourtant le faible impact sur le marché d’emploi local, où les villageois se voient rarement recrutés par des sociétés forestières, et où une véritable coopération avec des artisans locaux, pour travailler davantage et commercialiser les produits dérivés des résidus de bois sur des marchés de proximité, se fait encore attendre.
docs/fotos/Consultations_ONG_Lomie.jpg
Photo (Hans Schipulle): Le Facilitateur PFBC à l'écoute des représentants du réseau "ROLD" des ONG basés à Lomié

Suite à ces consultations, le Facilitateur a profité d’une rencontre avec le Ministre Camerounais en charge des forêts, Elvis Ngolle Ngolle, pour évoquer les aspects de la gouvernance qui empêchent encore la commercialisation du bois à l’intérieur du pays et dans la sous-région, notamment des contrôles parfois arbitraires des véhicules de transport, des « taxes informelles » informelles imposées au niveau des "check-points", diverses autres tracasseries de route sans oublier des lacunes évidentes dans la coordination des autorités chargées du contrôle. Conscient de cette problématique, le Ministre a informé le Facilitateur qu’une amélioration nette de la situation se fera bientôt sentir avec l’introduction prochaine du système de traçabilité automatisé prévu par l’accord FLEGT entre l’Union Européenne et le Cameroun.

Marqué par les réalités du terrain, le Facilitateur a personnellement encouragé le PDG de la société minière GEOVIC de nouer des relations plus transparentes avec la population des villages riverains afin qu’elle puisse participer à des décisions qui affectent directement leurs conditions de vie. Finalement, il a invité un représentant du réseau ROLD à l’atelier PFBC sur la place de l’exploitation forestière industrielle pour la gestion durable des forêts du Bassin du Congo, tenu les 19 et 20 mai 2009 à Douala en marge du CCR. Ensemble, ils ont cherché à nouer le dialogue avec les représentants des entreprises en voie de certification afin d'explorer des options pour une coopération plus accentuée avec des communautés riverains des concessions sous-aménagement en quête de possibilités de transformer et commercialiser les résidus de bois sur le marché local.


La Réserve de Biosphère du Dja est la plus grande aire protégée du Cameroun avec une superficie de 560 000ha, située à cheval sur deux régions administratives du Cameroun (les régions du Sud et de l’Est), et couvrant les arrondissements de Lomié, Abong-Mbang, Bengbis, Mintomb, Meyomessala, et Djoum. À l'instar de l'arrondissement de Lomié, la diversité des acteurs à la périphérie de la réserve demande une conciliation perpétuelle des intérêts souvent divergents des exploitations forestiers, des sociétés d'exploitation minière et des gestionnaires locaux des forêts communautaires.

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

observers.france24 : Dans le nord du Congo-Brazzaville, conflit autour de l’exploitation de l’or et du titanium

Près d'Elogo, village reculé de la région de la Sangha, dans le nord du Congo Brazzaville, une mine d'or et de titanium est exploitée illégalement selon nos Observateurs. Une vidéo, tournée en 2017 par une ONG, l'Observatoire congolais des droits de l'Homme, montre des machines en train de creuser dans la zone forestière proche du village. Aux commandes, des hommes visiblement asiatiques. Selon nos Observateurs, cette exploitation a des répercussions sur l'environnement et les populations locales, et d’autres cas similaires ont été identifiés dans le nord du pays .

En savoir plus...

SEP2D : Lancement de la seconde revue de l'évaluation mondiale de l'IPBES par les gouvernements et les experts

L’IPBES (Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques) lance une revue externe de l’évaluation mondiale de la biodiversité jusqu’au 29 juin 2018 (documents disponibles depuis le 14 mai). Le souhait de l’IPBES est que cette démarche concerne le plus large panel de réviseurs : « experts intéressés et qualifiés, y compris scientifiques, décideurs, praticiens et autres détenteurs de connaissances ».

En savoir plus...

FNUF : Le Forum sur les forêts achève ses travaux en adoptant une stratégie de communication sur la mise en œuvre du Plan stratégique de l’ONU sur les forêts

Pendant une semaine, le Forum a examiné, à titre prioritaire, la mise en œuvre du Plan stratégique sur les forêts qui offre un cadre global d’action pour assurer une gestion durable de tous les types de forêts et d’arbres en général, et pour mettre un terme à la déforestation et à la dégradation des forêts.  La planète perd en moyenne 13 millions d’hectares de couvert forestier par an.

En savoir plus...

Mise en œuvre du Protocole de Nagoya. Les juristes et experts chargés de politiques publiques de l’espace COMIFAC outillés pour l’élaboration des mesures APA

15 juristes et experts chargés de politiques publiques ont été formés sur les connaissances en matière de formulation et d’élaboration de mesures législatives, administratives et de politique générale relative à l’APA.

En savoir plus...

Harmattan : La gouvernance climatique au Cameroun

La multiplication des événements climatiques extrêmes (sécheresses, inondations) du fait de la hausse de la température mondiale a conduit les États de la planète à mettre la question du changement climatique sur leur agenda politique. Le Cameroun n’en fait pas exception. Traiter de la gouvernance climatique au Cameroun conduit nécessairement à analyser comment se construit l’action publique de lutte contre le changement climatique au Cameroun. Elle apparaît comme une configuration d’action publique multi-niveaux. Ainsi, la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique en constitue l’arène climatique globale.

En savoir plus...

L’Afrique centrale parle aux parties du FNUF sur la mise en œuvre du Plan stratégique des Nations Unies sur les Forêts (2017-2030)

Le Gabon et la République du Congo font des déclarations forte sur le point concernant les discussions générales (point 6) et sur les remarques de clôtures… la COMIFAC rehaussée dans le plaidoyer des Ministres au FNUF 13...

En savoir plus...

Afdb : Afrique de l’Ouest : le 3 ème Forum sur le financement climatique et des énergies propres s’achève à Abidjan sur un succès

La troisième édition du Forum sur le financement climatique et des énergies propres en Afrique de l’Ouest (WAFCCEF-3, sigle en anglais) a eu lieu jeudi 12 avril 2018 à l’auditorium Babacar Ndiaye de la Banque africaine de développement à Abidjan, en Côte d’Ivoire, en présence de représentants d’institutions internationales, de promoteurs privés, d’experts en énergie ainsi que de nombreux enseignants-chercheurs et étudiants.

En savoir plus...

Entrée diplomatique et politique réussie du Ministre d’Etat François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de la Belgique du PFBC

Du 19 au 20 avril 2018, le Ministre d’Etat François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC a effectué une mission à Yaoundé la capitale politique du Cameroun. Entre autres au programme de cette importante mission, une table ronde des Chefs de Missions des partenaires du PFBC, une visite du Facilitateur au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, des réunions avec les partenaires techniques et les représentants des différents collèges du PFBC au tour de la nouvelle vision et orientation stratégique de la Feuille de route de la Facilitation du Royaume de la Belgique du PFBC.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018