SE COMIFAC: Forum sous-régional de validation du Plan de Convergence révisé de la COMIFAC : le Ministre Henri NDJOMBO en appelle à la mobilisation des moyens de sensibilisation

 

Brazzaville (Republique du Congo), 16 au 17 mai 2014 - S'est tenu au palais des congrès de Brazzaville, le Forum sous-régional de validation du plan de Convergence révisé. Placé sous le Haut Patronage du Ministère de l’Economie Forestière et du Développement Durable de la République du Congo, le Forum était organisé par la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), avec l’appui financier de ses partenaires GIZ (coopération allemande), le PACEBCo (BAD/CEEAC), et la Banque Mondiale à travers le projet MSP.  La Cérémonie d’ouverture  a été présidée par son Excellence Monsieur Henri DJOMBO, Ministre de l’Economie Forestière et du Développement Durable  de la République du Congo. Ce forum avait pour objectif  de procéder à la revue et la validation du draft du plan de convergence révisé de la COMIFAC.

 


« Face à des nouveaux enjeux, et à l’entrée du Rwanda, du Burundi et de Sao Tomé et Principe dans la COMIFAC, les Ministres en charge des forêts et de l’environnement des pays de la COMIFAC ont décidé en 2009,  à Libreville, de la révision du Plan de Convergence, afin de disposer d’un cadre de référence actualisé et en cohérence avec les nouvelles exigences de gestion durable des forêts. Cette révision devrait tenir compte des priorités  des  pays respectifs pour faire face à ces nouveaux enjeux », a déclaré le Ministre  congolais dans son discours d’ouverture.

 

 

Cette déclaration a été précédée par le discours des partenaires prononcé par la représentante du projet GIZ d’appui à la COMIFAC qui a confirmé la disponibilité des partenaires à accompagner le Plan de Convergence révisé dans sa mise en œuvre. Elle a dans ce cadre dit : « Nous avons bon espoir  que cette implication se poursuivra au moment de la mise en œuvre, car la stratégie que nous validerons aujourd’hui nous donnera des orientations, mais c’est notre engagement, nos actions à tous à court et à moyen terme qui nous donneront des résultats ».



Le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, Mr Raymond MBITIKON, a de son côté reconnu les difficultés rencontrées dans la mobilisation des ressources financières pour faire aboutir le processus de révision du Plan de Convergence. Il a rappelé aux participants que la révision du Plan de Convergence s’est faite suivant une approche participative et inclusive. Pour cela,  l’ensemble des acteurs  de conservation de la sous-région ont été associés dès le début du processus pour une meilleure appropriation lors de sa mise en œuvre. « Cette révision telle que demandée par les Ministres visait à arrimer ce Plan aux mutations du secteur forêts-environnement en vue d’y intégrer les thématiques prioritaires émergentes » a-t-il mentionné. 



La cérémonie d’ouverture à laquelle prenaient part près d’une centaine de participants venus de tous les pays de la COMIFAC et représentant les différentes catégories de parties prenantes, M. Henri DJOMBO dans son allocution a reconnu les efforts fournis en Afrique Centrale dans la mise en œuvre des actions stratégiques, mais il a estimé que beaucoup reste encore à faire. Le Ministre a notamment évoqué les difficultés de mobilisation des financements pour la mise en œuvre du Plan de Convergence.



Pour pallier à ces difficultés de mobilisation des ressources financières, le Ministre n’est pas passé par quatre chemins pour encourager les pays du Bassin du Congo à mobiliser les ressources et les capacités internes à travers  des mécanismes innovants tels que le Fonds vert d’Afrique Centrale initié par les Ministres des forêts et de l’environnement des pays d’Afrique Centrale. Aussi, a-t-il proposé les paiements de services environnementaux, les taxes de transaction financières, les secteurs émissifs de gaz à effet de serre, destinés au financement des projets environnementaux.  Le Plan de Convergence a-t-il dit doit faire l’objet des vastes campagnes de sensibilisation en tenant compte des objectifs de la CEEAC et les priorités nationales de chaque Etat. Dans ce contexte, la communication est appelée à devenir un  pilier important. Avant de terminer son propos,   le Ministre a invité la COMIFAC de se doter des capacités pour coordonner les projets et d’attirer les flux financiers  vers la sous-région et aussi pour son fonctionnement.



Les travaux de ce forum se sont déroulés dans un climat de débats interactifs et constructifs. Les participants se sont repartis en groupe suivant les axes pour examiner chacun des points développés dans le Plan. Les conclusions de chaque groupe ont fait l’objet d’échanges en plénière. La strcuture de ce Plan a été légèrement modifiée. De dix axes stratégiques que comprenait l’ancien Plan de Convergence, le nouveau Plan comporte six axes prioritaires d’intervention  et trois autres transversaux.


Au terme des travaux, les participants ont validé le Plan de Convergence  révisé sous réserve d’amendements apportés dans le document final. Il devra ensuite être soumis à l’approbation du Conseil des Ministres.



La clôture des travaux du forum a été présidée par le Directeur du Cabinet du Ministère de l’Economie Forestière et du Développement Durable, représentant le Ministre empêché. Celui-ci avant de clore les travaux, a déclaré ce qui suit : « Le nouveau Plan de Convergence devra faire l’objet d’une large vulgarisation, afin que toutes les parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre s’en approprient. A cet effet, un plan de sensibilisation et de marketing approprié doit être élaboré et mis en œuvre. Comme l’a indiqué monsieur le Ministre à l’ouverture du forum, la mobilisation des moyens financiers constituent une des conditions majeures pour la mise en œuvre des programmes et projets, suivant les axes stratégiques retenus de ce Plan ».

 

Pour en savoir plus, bien vouloir consulter le site web de la COMIFAC

 

Image credit:COMIFAC

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020