L’Evaluation Environnementale : un instrument privilégié pour l’amélioration des conditions de vie des populations dans le cadre d’un développement équilibré et durable Bulletin d’informations n°002/Décembre-2013 -

 

Dans cette édition : Editorial : Le SEEAC Célèbre la fin du PAANEEAC -  Le SEEAC en 2013 : Bilan des actions menées pour la promotion de l’Evaluation Environnementale - Le SEEAC : Planification Stratégique - Un outil de gestion et de mise en oeuvre pour le SEEAC : Le Manuel de procédures administratives et financières - 5e Séminaire International du SEEAC : un évènement riche de leçons et de recommandations - La mise en route du RACEEAC : une étude régionale en cours - Les profils d’évaluation environnementale des pays de l’Afrique centrale et de l’ouest mis à jour avec la collaboration du SEEAC - UNESCO-SEEAC: Des lendemains prometteurs -  Le SEEAC signe un contrat avec l’IFDD pour une mission le renforcement du cadre réglementaire relatif à l’évaluation environnementale des Comores - Voeux du SEEAC à tous ses partenaires

 

 

Bien vouloir télécharger le Bulletin d’informations n°002/Décembre-2013

 

 

VOUS POUVEZ CONTRIBUER À CE BULLETIN EN ANNONÇANT DES ÉVENEMENTS, DE NOUVELLES PUBLICATIONS, EN PARTAGEANT DES CONNAISSANCES ET DES EXPÉRIENCES.

 

Pour vous inscrire à ce bulletin d’information du SEEAC, veuillez envoyer un mail à seeac@seeaconline.org  avec pour objet « inscription au bulletin d’information » et votre adresse mail

Pour votre information continue, merci de visiter continuellement notre site web : www.seeac@seeaconline.org

 

Un extrait:

 

Editorial : Le SEEAC Célèbre la fin du PAANEEAC

 

L’apothéose de six années de partenariat entre le Secrétariat pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale (SEEAC) et le ministère néerlandais des affaires étrangères (DGIS) à travers son bras séculier pour la circonstance : la Commission Néerlandaise pour l’Evaluation Environnementale (CNEE) dans le cadre du Programme d’Appui aux Associations Nationales pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale (PAANEEAC) a été célébrée au cours de la Réunion Annuelle du SEEAC qui s'est tenue du 01er au 04 octobre 2013, à l’hôtel Sawa de Douala. Lancé en novembre 2007 à Douala au Cameroun, Le Programme d’Appui aux Associations Nationales pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale (PAANEEAC) consistait d’une part en un financement de base en vue de sécuriser les ressources minimum pour le fonctionnement courant du SEEAC et de associations nationales pour l’évaluation environnementale membres de son réseau et, d’autre part, en un programme complémentaire de renforcement des capacités en étude d’impact sur l’environnement, évaluation environnementale stratégique, suivi, préparé et géré par la CNEE.

 

Globalement, le PANEEAC aura contribué à fortifier un réseau sous-régional mature en : (i) contribuant efficacement au développement de l’évaluation environnementale en tant qu’instrument de promotion du développement durable, de la bonne gouvernance, de la lutte contre la pauvreté et de l’amélioration des conditions de vie des populations locales ; (ii) offrant une plateforme aux professionnels tant au niveau national que sous régional en vue de coordonner les initiatives de renforcement de capacités et de concertation, de promotion de l’éthique professionnelle et (iii) contribuant à l’amélioration du cadre légal, règlementaire, institutionnel et organisationnel de l’évaluation environnementale. Signalons singulièrement sa contribution à la mise en route de l’initiative du Réseau des Administrations en Charge de l’Evaluation Environnementale en Afrique Centrale (RACEEAC) placé sous l’ancrage institutionnel de la CEEAC.

 

 

Malgré tout ces acquis, les défis pour le SEEAC et son réseau d’associations nationales restent très grands dans un contexte où les pays concernés affichent clairement leurs ambitions d'atteindre l'émergence à plus ou moins court terme, ce qui se traduit par une politique relativement agressive de gestion de l'environnement et de ses ressources au profit de l'économie. De même, l'évaluation environnementale doit mieux se positionner comme moyen privilégié d'intégration, dans les processus de développement, des thématiques émergentes à l'instar des changements climatiques, la REED+, l’économie verte, la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

 

C'est le lieu de remercier sincèrement le Ministère des Affaires Etrangères des Pays Bas et la Commission Néerlandaise pour l’Evaluation Environnementale (CNEE) pour la belle aventure qu'à constitué le Programme d’Appui aux Associations Nationales pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale (PAANEEAC). Il importe de relever que la réunion annuelle a fortement recommandé au SEEAC d'examiner avec la CNEE les possibilités de poursuivre leur relation de travail au delà du Programme d’Appui aux Associations Nationales pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale (PAANEEAC).

 

 

Au demeurant, le Secrétariat pour l’Evaluation Environnementale pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale sait pouvoir continuer à compter sur ses partenaires : la Communauté Economique des Etats d l’Afrique Centrale (CEEAC), les administrations nationales en charge de l’environnement, l'Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), la Conférence sur les Ecosystèmes des Forêts Denses et Humides d’Afrique Centrale (CEFDHAC), le Réseau de Parlementaires pour la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers d’Afrique Centrale (REPAR) et sur tous les acteurs du pour relever les défis de sa pérennisation.

 

Meilleurs voeux 2014 à tous.

Dieudonné Bitondo, Ir, PhD. Secrétaire Exécutif

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020