L’Evaluation Environnementale : un instrument privilégié pour l’amélioration des conditions de vie des populations dans le cadre d’un développement équilibré et durable Bulletin d’informations n°002/Décembre-2013 -

 

Dans cette édition : Editorial : Le SEEAC Célèbre la fin du PAANEEAC -  Le SEEAC en 2013 : Bilan des actions menées pour la promotion de l’Evaluation Environnementale - Le SEEAC : Planification Stratégique - Un outil de gestion et de mise en oeuvre pour le SEEAC : Le Manuel de procédures administratives et financières - 5e Séminaire International du SEEAC : un évènement riche de leçons et de recommandations - La mise en route du RACEEAC : une étude régionale en cours - Les profils d’évaluation environnementale des pays de l’Afrique centrale et de l’ouest mis à jour avec la collaboration du SEEAC - UNESCO-SEEAC: Des lendemains prometteurs -  Le SEEAC signe un contrat avec l’IFDD pour une mission le renforcement du cadre réglementaire relatif à l’évaluation environnementale des Comores - Voeux du SEEAC à tous ses partenaires

 

 

Bien vouloir télécharger le Bulletin d’informations n°002/Décembre-2013

 

 

VOUS POUVEZ CONTRIBUER À CE BULLETIN EN ANNONÇANT DES ÉVENEMENTS, DE NOUVELLES PUBLICATIONS, EN PARTAGEANT DES CONNAISSANCES ET DES EXPÉRIENCES.

 

Pour vous inscrire à ce bulletin d’information du SEEAC, veuillez envoyer un mail à seeac@seeaconline.org  avec pour objet « inscription au bulletin d’information » et votre adresse mail

Pour votre information continue, merci de visiter continuellement notre site web : www.seeac@seeaconline.org

 

Un extrait:

 

Editorial : Le SEEAC Célèbre la fin du PAANEEAC

 

L’apothéose de six années de partenariat entre le Secrétariat pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale (SEEAC) et le ministère néerlandais des affaires étrangères (DGIS) à travers son bras séculier pour la circonstance : la Commission Néerlandaise pour l’Evaluation Environnementale (CNEE) dans le cadre du Programme d’Appui aux Associations Nationales pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale (PAANEEAC) a été célébrée au cours de la Réunion Annuelle du SEEAC qui s'est tenue du 01er au 04 octobre 2013, à l’hôtel Sawa de Douala. Lancé en novembre 2007 à Douala au Cameroun, Le Programme d’Appui aux Associations Nationales pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale (PAANEEAC) consistait d’une part en un financement de base en vue de sécuriser les ressources minimum pour le fonctionnement courant du SEEAC et de associations nationales pour l’évaluation environnementale membres de son réseau et, d’autre part, en un programme complémentaire de renforcement des capacités en étude d’impact sur l’environnement, évaluation environnementale stratégique, suivi, préparé et géré par la CNEE.

 

Globalement, le PANEEAC aura contribué à fortifier un réseau sous-régional mature en : (i) contribuant efficacement au développement de l’évaluation environnementale en tant qu’instrument de promotion du développement durable, de la bonne gouvernance, de la lutte contre la pauvreté et de l’amélioration des conditions de vie des populations locales ; (ii) offrant une plateforme aux professionnels tant au niveau national que sous régional en vue de coordonner les initiatives de renforcement de capacités et de concertation, de promotion de l’éthique professionnelle et (iii) contribuant à l’amélioration du cadre légal, règlementaire, institutionnel et organisationnel de l’évaluation environnementale. Signalons singulièrement sa contribution à la mise en route de l’initiative du Réseau des Administrations en Charge de l’Evaluation Environnementale en Afrique Centrale (RACEEAC) placé sous l’ancrage institutionnel de la CEEAC.

 

 

Malgré tout ces acquis, les défis pour le SEEAC et son réseau d’associations nationales restent très grands dans un contexte où les pays concernés affichent clairement leurs ambitions d'atteindre l'émergence à plus ou moins court terme, ce qui se traduit par une politique relativement agressive de gestion de l'environnement et de ses ressources au profit de l'économie. De même, l'évaluation environnementale doit mieux se positionner comme moyen privilégié d'intégration, dans les processus de développement, des thématiques émergentes à l'instar des changements climatiques, la REED+, l’économie verte, la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

 

C'est le lieu de remercier sincèrement le Ministère des Affaires Etrangères des Pays Bas et la Commission Néerlandaise pour l’Evaluation Environnementale (CNEE) pour la belle aventure qu'à constitué le Programme d’Appui aux Associations Nationales pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale (PAANEEAC). Il importe de relever que la réunion annuelle a fortement recommandé au SEEAC d'examiner avec la CNEE les possibilités de poursuivre leur relation de travail au delà du Programme d’Appui aux Associations Nationales pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale (PAANEEAC).

 

 

Au demeurant, le Secrétariat pour l’Evaluation Environnementale pour l’Evaluation Environnementale d’Afrique Centrale sait pouvoir continuer à compter sur ses partenaires : la Communauté Economique des Etats d l’Afrique Centrale (CEEAC), les administrations nationales en charge de l’environnement, l'Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), la Conférence sur les Ecosystèmes des Forêts Denses et Humides d’Afrique Centrale (CEFDHAC), le Réseau de Parlementaires pour la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers d’Afrique Centrale (REPAR) et sur tous les acteurs du pour relever les défis de sa pérennisation.

 

Meilleurs voeux 2014 à tous.

Dieudonné Bitondo, Ir, PhD. Secrétaire Exécutif

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Afriquenvironnementplus- Protocole de Nagoya : Le Congo a validé le manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication…

Un atelier de validation du manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication relatif a la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA au Congo a été organisé, du 08 au 10 octobre 2019, à Brazzaville (Congo) .

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus-Catastrophes naturelles : les congolais appelés à la résilience des communautés et à une solidarité

La lutte contre la réduction des risques de catastrophes est un défi mondial. D’où la prise de conscience par la communauté internationale en instituant la journée internationale pour la réduction de risques de catastrophes chaque le 13 octobre de chaque année. Au Congo, le gouvernement, par le biais de madame Arlette Soudan-Nonault, Ministre du Tourisme et de l’Environnement, a fait une déclaration.

En savoir plus...

greenrdc-Conflit forestier à la Tshopo : Greenpeace Afrique tire la sonnette d’alarme !

Depuis plus d’un mois, la tension s’est accentuée entre les communautés forestières basées à la Tshopo et la société canadienne des Plantations et Huileries du Congo SA (PHC) qui est une entreprise de la firme Feronia Inc.

En savoir plus...

Greenpeace-Cameroun-Les communautés locales et autochtones, sont progressivement privées de leurs droits fonciers

Il est important que les organismes internationaux de développement et le gouvernement camerounais puissent repenser leurs approches de développement. Ceci afin de s’assurer non seulement que leurs opérations n’amplifient pas les problèmes environnementaux et sociaux, mais aussi d’assumer leurs responsabilités lorsque ceux-ci surviennent.

En savoir plus...

Des progrès et innovations réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya

30 Septembre au 1er Octobre 2019, Douala Cameroun, forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

En savoir plus...

Fern-Déclaration des Organisations de la Société Civile de Pays Forestiers Tropicaux

En septembre 2019, des défenseurs de l'environnement et des droits humains d'Afrique et d'Asie sont venus dans l'Union européenne pour tirer la sonnette d'alarme concernant l'accélération de la perte de forêts dans les régions du bassin du Congo et du Bas-Mékong. Leur message était clair: l'UE doit jouer un rôle clé dans la recherche de solutions mondiales si elle veut vraiment protéger la biodiversité et écologiser ses politiques.

En savoir plus...

Une pépinière des prochains négociateurs climat voit le jour à Yaoundé

 Du 08 au 10 Octobre 2019, s’est tenue dans la salle de conférence de la chambre d’Agriculture Yaoundé, l’Atelier sous régional de formation des jeunes et femmes leaders et négociateurs climats vers COP 25, Sous le thème : Temps pour l’Action – Genre et Finance Climat qui va se tenir à Santiago au Chili. Bien vouloir télécharger les documents de la formation...

En savoir plus...

La gestion participative pour une conservation durable des complexes d’aires protégées de BSB Yamoussa et du TNS

Du 14 au 16 août 2019 à Douala en République du Cameroun, s’est tenu, l’atelier de cadrage de l’évaluation socio-culturelle des services écosystémiques pour les populations autochtones et communautés locales de BSB Yamoussa et du TNS. Bien vouloir télécharger le Communiqué Final de l'atelier...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019