Grandes conclusions du Sommet UE-Afrique 2014

 

Le 4e sommet UE-Afrique a réuni plus de 60 dirigeants africains et européens, et 90 délégations au total, pour débattre de l'avenir des relations entre l'UE et l'Afrique et renforcer les liens entre les deux continents. Dans leur déclaration à l'issue du sommet, les dirigeants ont souligné l'étroitesse des liens entre l'UE et l'Afrique, ainsi que leur attachement aux valeurs partagées que sont la démocratie, le respect des droits de l'homme, l'État de droit, la bonne gouvernance, ainsi que le droit au développement. 

 

 

 

Paix et sécurité

 

Les dirigeants ont reconnu l'importance capitale de la paix et de la sécurité, sans lesquelles il ne saurait y avoir de développement ni de prospérité. Ils ont en particulier confirmé leur détermination à renforcer le dialogue politique sur la justice pénale internationale et la compétence universelle. Ils ont également exprimé leur soutien à la vocation et à l'engagement africain à assurer la paix et la stabilité en Afrique, et sont convenus de soutenir les capacités africaines dans ce domaine par tous les moyens, en mettant notamment l'accent sur le développement des capacités. Les représentants des deux continents ont décidé de renforcer leurs efforts communs pour lutter contre le terrorisme international et pour combattre la dissémination d'armes légères.

 

Prospérité

 

Les dirigeants se sont engagés à mener des politiques visant à créer des emplois et à stimuler une croissance durable sur les deux continents. Ils se sont notamment mis d'accord pour coopérer plus étroitement dans le domaine de la politique maritime. L'UE a en outre insisté sur sa détermination à continuer d'aider les pays africains à élaborer des stratégies pour un développement résilient au changement climatique et sobre en émissions de carbone. De part et d'autre, les dirigeants ont souligné combien il importait d'assurer une gestion prudente et transparente des ressources naturelles respectives, ainsi qu'un approvisionnement en minerais qui soit responsable

La déclaration du sommet souligne également qu'il importe de favoriser un accroissement des investissements et le développement économique au sein des pays des deux continents, et entre eux, tout en développant les transports, l'accès à l'eau potable et l'accès à l'énergie durable à un prix abordable.

 

Populations

Le sommet a conclu qu'il importait de défendre les droits de l'Homme sur les deux continents et les dirigeants ont réaffirmé leur engagement commun à poursuivre les efforts pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement d'ici 2015. Pour ce qui est de l'enseignement, les dirigeants sont convenus de mener des politiques visant à favoriser la création d'emplois ouverts à tous, une attention particulière étant accordée aux jeunes et aux femmes, et d'encourager les programmes d'échanges d'étudiants entre les deux continents, ainsi que sur le continent africain. Le sommet a souligné la nécessité d'une approche globale pour faire face aux graves conséquences sociales et humaines de la migration irrégulière. Les dirigeants ont réaffirmé leur engagement commun à lutter contre le trafic d'êtres humains et à assurer le respect des droits fondamentaux de tous les migrants. Les participants au sommet ont par ailleurs adopté une déclaration distincte sur la migration et la mobilité.

 

 

Stratégie commune UE-Afrique et feuille de route

Le sommet a également confirmé l'attachement des deux continents aux objectifs définis dans la stratégie commune UE-Afrique adoptée en 2007. Les dirigeants ont toutefois reconnu qu'il convenait d'améliorer la mise en œuvre de cette stratégie commune et de fonder la coopération sur une approche axée sur les résultats. C'est pourquoi le sommet a adopté une feuille de route pour structurer les relations entre l'UE et l'Afrique pour la période 2014 à 2017. Cette feuille de route comporte cinq priorités et domaines stratégiques pour des actions communes, à savoir:

 

 

  • Paix et sécurité
  • Démocratie, bonne gouvernance et droits de l'homme
  • Développement humain
  • Développement et croissance durables et inclusifs et intégration continentale
  • Questions globales et émergentes

 

Pour chacun de ces objectifs, la feuille de route présente en détail des actions au niveau interrégional, continental ou mondial, qui devraient avoir une incidence réelle sur les populations des deux continents.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020