Grandes conclusions du Sommet UE-Afrique 2014

 

Le 4e sommet UE-Afrique a réuni plus de 60 dirigeants africains et européens, et 90 délégations au total, pour débattre de l'avenir des relations entre l'UE et l'Afrique et renforcer les liens entre les deux continents. Dans leur déclaration à l'issue du sommet, les dirigeants ont souligné l'étroitesse des liens entre l'UE et l'Afrique, ainsi que leur attachement aux valeurs partagées que sont la démocratie, le respect des droits de l'homme, l'État de droit, la bonne gouvernance, ainsi que le droit au développement. 

 

 

 

Paix et sécurité

 

Les dirigeants ont reconnu l'importance capitale de la paix et de la sécurité, sans lesquelles il ne saurait y avoir de développement ni de prospérité. Ils ont en particulier confirmé leur détermination à renforcer le dialogue politique sur la justice pénale internationale et la compétence universelle. Ils ont également exprimé leur soutien à la vocation et à l'engagement africain à assurer la paix et la stabilité en Afrique, et sont convenus de soutenir les capacités africaines dans ce domaine par tous les moyens, en mettant notamment l'accent sur le développement des capacités. Les représentants des deux continents ont décidé de renforcer leurs efforts communs pour lutter contre le terrorisme international et pour combattre la dissémination d'armes légères.

 

Prospérité

 

Les dirigeants se sont engagés à mener des politiques visant à créer des emplois et à stimuler une croissance durable sur les deux continents. Ils se sont notamment mis d'accord pour coopérer plus étroitement dans le domaine de la politique maritime. L'UE a en outre insisté sur sa détermination à continuer d'aider les pays africains à élaborer des stratégies pour un développement résilient au changement climatique et sobre en émissions de carbone. De part et d'autre, les dirigeants ont souligné combien il importait d'assurer une gestion prudente et transparente des ressources naturelles respectives, ainsi qu'un approvisionnement en minerais qui soit responsable

La déclaration du sommet souligne également qu'il importe de favoriser un accroissement des investissements et le développement économique au sein des pays des deux continents, et entre eux, tout en développant les transports, l'accès à l'eau potable et l'accès à l'énergie durable à un prix abordable.

 

Populations

Le sommet a conclu qu'il importait de défendre les droits de l'Homme sur les deux continents et les dirigeants ont réaffirmé leur engagement commun à poursuivre les efforts pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement d'ici 2015. Pour ce qui est de l'enseignement, les dirigeants sont convenus de mener des politiques visant à favoriser la création d'emplois ouverts à tous, une attention particulière étant accordée aux jeunes et aux femmes, et d'encourager les programmes d'échanges d'étudiants entre les deux continents, ainsi que sur le continent africain. Le sommet a souligné la nécessité d'une approche globale pour faire face aux graves conséquences sociales et humaines de la migration irrégulière. Les dirigeants ont réaffirmé leur engagement commun à lutter contre le trafic d'êtres humains et à assurer le respect des droits fondamentaux de tous les migrants. Les participants au sommet ont par ailleurs adopté une déclaration distincte sur la migration et la mobilité.

 

 

Stratégie commune UE-Afrique et feuille de route

Le sommet a également confirmé l'attachement des deux continents aux objectifs définis dans la stratégie commune UE-Afrique adoptée en 2007. Les dirigeants ont toutefois reconnu qu'il convenait d'améliorer la mise en œuvre de cette stratégie commune et de fonder la coopération sur une approche axée sur les résultats. C'est pourquoi le sommet a adopté une feuille de route pour structurer les relations entre l'UE et l'Afrique pour la période 2014 à 2017. Cette feuille de route comporte cinq priorités et domaines stratégiques pour des actions communes, à savoir:

 

 

  • Paix et sécurité
  • Démocratie, bonne gouvernance et droits de l'homme
  • Développement humain
  • Développement et croissance durables et inclusifs et intégration continentale
  • Questions globales et émergentes

 

Pour chacun de ces objectifs, la feuille de route présente en détail des actions au niveau interrégional, continental ou mondial, qui devraient avoir une incidence réelle sur les populations des deux continents.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

FERN-Nos forêts, nos vies : Récits d’espoir et de résilience recueillis auprès de communautés forestières à travers le monde

Les récits portent la voix de femmes libériennes qui luttent pour le droit de posséder et de gérer des terres qui leur reviennent de droit, des populations autochtones guyaniennes qui résistent à des entreprises tentant de saisir leurs forêts, des communautés rurales laotiennes qui s’adaptent aux transformations profondes de leur mode de vie ancestral, ou encore des Ghanéens obtenant enfin justice face aux exploitants forestiers.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus- Protocole de Nagoya : Le Congo a validé le manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication…

Un atelier de validation du manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication relatif a la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA au Congo a été organisé, du 08 au 10 octobre 2019, à Brazzaville (Congo) .

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus-Catastrophes naturelles : les congolais appelés à la résilience des communautés et à une solidarité

La lutte contre la réduction des risques de catastrophes est un défi mondial. D’où la prise de conscience par la communauté internationale en instituant la journée internationale pour la réduction de risques de catastrophes chaque le 13 octobre de chaque année. Au Congo, le gouvernement, par le biais de madame Arlette Soudan-Nonault, Ministre du Tourisme et de l’Environnement, a fait une déclaration.

En savoir plus...

greenrdc-Conflit forestier à la Tshopo : Greenpeace Afrique tire la sonnette d’alarme !

Depuis plus d’un mois, la tension s’est accentuée entre les communautés forestières basées à la Tshopo et la société canadienne des Plantations et Huileries du Congo SA (PHC) qui est une entreprise de la firme Feronia Inc.

En savoir plus...

Greenpeace-Cameroun-Les communautés locales et autochtones, sont progressivement privées de leurs droits fonciers

Il est important que les organismes internationaux de développement et le gouvernement camerounais puissent repenser leurs approches de développement. Ceci afin de s’assurer non seulement que leurs opérations n’amplifient pas les problèmes environnementaux et sociaux, mais aussi d’assumer leurs responsabilités lorsque ceux-ci surviennent.

En savoir plus...

Des progrès et innovations réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya

30 Septembre au 1er Octobre 2019, Douala Cameroun, forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

En savoir plus...

Fern-Déclaration des Organisations de la Société Civile de Pays Forestiers Tropicaux

En septembre 2019, des défenseurs de l'environnement et des droits humains d'Afrique et d'Asie sont venus dans l'Union européenne pour tirer la sonnette d'alarme concernant l'accélération de la perte de forêts dans les régions du bassin du Congo et du Bas-Mékong. Leur message était clair: l'UE doit jouer un rôle clé dans la recherche de solutions mondiales si elle veut vraiment protéger la biodiversité et écologiser ses politiques.

En savoir plus...

Une pépinière des prochains négociateurs climat voit le jour à Yaoundé

 Du 08 au 10 Octobre 2019, s’est tenue dans la salle de conférence de la chambre d’Agriculture Yaoundé, l’Atelier sous régional de formation des jeunes et femmes leaders et négociateurs climats vers COP 25, Sous le thème : Temps pour l’Action – Genre et Finance Climat qui va se tenir à Santiago au Chili. Bien vouloir télécharger les documents de la formation...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019