Le système national chinois de certification des forêts (CFCS) obtient la reconnaissance du PEFC

 

Le système chinois de certification des forêts obtient la reconnaissance du Programme pour la certification des forêts (PEFC), le leader mondial de la certification forestière. 

Les systèmes nationaux de certification forestière qui ont mis au point des normes conformes aux exigences du PEFC peuvent demander une reconnaissance par le PEFC. Pour l’obtenir, ils doivent se conformer aux références de durabilité du PEFC, qui sont basées sur un large consensus sociétal exprimé dans des processus et directives internationaux, intergouvernementaux et multi-acteurs. La conformité est confirmée après une évaluation des exigences nationales par une tierce partie par rapport aux références internationales, avec une consultation publique mondiale pour recueillir la contribution des parties prenantes à travers le monde.

 

La reconnaissance de la norme nationale chinoise de certification des forêts constitue un tournant décisif pour la protection des forêts mondiale compte tenu de l’importance de ce pays dans la chaîne de valeur des produits forestiers et la taille de ses forêts. La Chine n’est pas seulement le plus grand fabricant de produits forestiers, elle compte aussi parmi les cinq pays les ayant les espaces de forêts les plus vastes au monde.

 

La Chine possède actuellement le taux de reboisement le plus élevé au monde, sa couverture forestière étant passé de 12 % trente ans en arrière à plus de 21 % en 2013. Le pays poursuit la mise en œuvre de mesures stratégiques visant à accroître la qualité et la taille de ses forêts et à porter la couverture forestière à 23 %, soit 223 millions d’hectares, d’ici à 2020.

 

La Chine est le deuxième pays asiatique, après la Malaisie, qui a réussi à obtenir la reconnaissance du PEFC pour son système national de certification, et l’IFCC (Coopération Indonésienne pour la Certification Forestière) a soumis son système à une évaluation du PEFC en novembre 2013.  Un ensemble d’autres pays dans la région, notamment l’Inde, le Japon, le Myanmar, le Népal, les Philippines, la Corée du Sud et la Thaïlande, progressent dans la mise au point d’un système national et explorent des possibilités d’une reconnaissance par le PEFC.

 

Déjà environ 2 millions d’hectares de forêts en Chine sont certifiées CFCS et plus de 200 professionnels ont participé à la formation des auditeurs CFCC au cours des récentes années afin de pouvoir répondre à la hausse prévue de la demande des services de certification après une reconnaissance par le PEFC.

 

Le PEFC est une organisation indépendante, à but non lucratif qui promeut la gestion durable des forêts par la certification de celles-ci et des produits qui en proviennent. Le PEFC est le plus grand système de certification au monde et le système de certification préféré des propriétaires forestiers individuels ou familiaux.

 

Pour plus d’informations :

 

· Le Système de certification forestière chinois obtient la reconnaissance du PEFC – www.pefc.org/news-a-media/general-sfm-news/1459-china-s-national-forest-certification-system-achieves-pefc-endorsement

·  Comment développer des systèmes de certification forestière conformes au PEFC – www.developingstandards.org/

·   Plus d’informations sur le PEFC – www.pefc.org

 

Thorsten Arndt, Responsable des Communications

PEFC International

World Trade Centre 1

10 route de L'Aéroport

CH-1215 Genève

Suisse

www.pefc.org

t.arndt@pefc.org

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Projet de programme officiel :17ième Réunion des Parties au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 24-27 octobre 2017 Douala, Cameroun, Hôtel Sawa

Bien vouloir télécharger le Projet de programme officiel de la 17ième Réunion des Parties au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 24-27 octobre 2017,  Douala, Cameroun Hôtel Sawa....

 

En savoir plus...

environews-rdc-Conservation : Les marchés domestiques de l’ivoire disparaissent de plus en plus en Afrique centrale

Une étude complète sur le commerce illégal d’ivoire dans cinq pays d’Afrique centrale vient d’être publiée, après près de 20 ans d’enquêtes sur terrain. Réalisé par TRAFFIC, ce rapport dont Environews RDC s’est procuré une copie, présente les résultats des investigations sur les marchés d’ivoire dans les principales villes de cinq pays d’Afrique centrale ( Cameroun, République démocratique du Congo, Congo, République centrafricaine et le Gabon), en 2007, 2009 et 2014 et 2015.

En savoir plus...

Le CBPE en est à sa quatrième session!

La région de l’Adamaoua – château d’eau du Cameroun a été le lieu de la rencontre binationale Cameroun-Tchad  relative à la création et la gestion concertée du Complexe transfrontalier des aires protégées Bouba Ndjidda – Sena Oura (BSB Yamoussa). Cette rencontre organisée par les services de conservation du Complexe BSB Yamoussa a permis au Comité de faire un bilan d’un quinquennat de mise en œuvre de l’Accord binational.

En savoir plus...

L’histoire retiendra ! N’Gaoundéré abrite la toute première session du CTPE

Organisée par le WWF à travers le Programme PCBAC-SEAC avec l’appui technique de la GIZ (Projet d’appui au Complexe BSB Yamoussa) et de l’UICN, la toute première session du Comité Tripartite de Planification et d’Exécution (CTPE) de l’Accord Tripartite (AT) LAB de N’Djamena concernant le Cameroun, la Centrafrique et le Tchad, s’inscrit dans la dynamique de l’opérationnalisation dudit Accord signé par les parties en 2013.

En savoir plus...

Eco-sécurité, conflit homme/faune et utilisation des terres au cœur des débats : Tous les chemins mènent à N’Djamena !

Les  Ministres chargés de la Protection de la Faune, des questions de Défense et de Sécurité, de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Administration du Territoire, des Etats membres de la Communauté  Economique  des  Etats  de  l’Afrique  Centrale (CEEAC) se sont retrouvés à N’Djamena pour donner des orientations politico- juridico-diplomatiques et socio-économiques aux questions relatives à l’éco-sécurité, conflit homme/faune et autres conflits liés à l’utilisation des terres en Afrique centrale.

En savoir plus...

Agripo : Publication du livre "Les vergers écologiques, un modèle d’agriculture climato-intelligente responsable et exemplaire "

Les données présentées dans ce livre mettent l’accent sur la nécessité d’une gestion raisonnée des territoires en favorisant les systèmes agricoles durables. Le livre peut être utilisé par les acteurs de développement, les planificateurs et tous ceux qui sont intéressés par les enjeux du développement durable en milieu rural, afin d’impulser la performance des démarches d’accompagnement des communautés et d’identifier les bonnes pratiques.

En savoir plus...

Mise en ligne site web de SEP2D

Le site web de SEP2D, tant attendu, est enfin en ligne. Vous y trouverez des informations relatives au programme SEP2D, mais également la liste des lauréats aux appels à projets.

 

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030