Août 2014 - Partenaire PFBC du mois : TRAFFIC - le réseau de surveillance du commerce de la faune et de la flore sauvages

...Depuis l’ouverture de son bureau en 2008, en Afrique centrale, TRAFFIC a exécuté plusieurs activités qui ont abouti à des résultats et acquis dont quelques-uns sont énumérés ci-dessous :  Inventaires et vérifications des stocks d'Ivoire - PAPECALF...renforcement des capacités de plus de 2000 personnels...ETIS...SYVBAC..Kit de formation...'Cadre d'évaluation/vérification de la légalité des opérations forestières, de la transformation et du commerce des bois ...

 

PRESENTATION DE TRAFFIC 

 

TRAFFIC, le réseau de surveillance du commerce de la faune et de la flore sauvages, est la principale organisation non-gouvernementale qui s’occupe au plan mondial, du commerce des espèces animales et végétales sauvages dans un contexte marqué à la fois par les nécessités de conservation de la biodiversité et du développement durable.

 

La   mission  de TRAFFIC est de s’assurer que l’utilisation et le commerce des espèces sauvages sont légaux et durables, et ne constituent pas une menace pour la conservation de la nature.

 

La vision de TRAFFIC est celle d’un monde dans lequel le commerce des animaux et des plantes sauvages est géré durablement sans porter atteinte à l’intégrité des systèmes écologiques et de façon telle que cela contribue de manière significative aux besoins humains, soutienne les économies locales et nationales et aide à motiver les engagements pour la conservation des espèces sauvages et de leur habitat. 

 

 TRAFFIC dans le monde

 

Crée en 1976, TRAFFIC emploie environ 120 personnes de plus de 25 nationalités. TRAFFIC travaille dans  30 pays avec 8 bureaux de coordination ; 2 en Afrique, 2 en Amérique, 3 en Asie, 1 en Europe . Le siège de TRAFFIC  se trouve  à Cambridge au Royaume-Uni.

 

Le travail de TRAFFIC s’effectue sur six programmes majeurs:

 

 

1        Espèces phares

Ce programme vise les espèces menacées surtout, les  éléphants, rhinocéros, les grands singes et les tigres.   L’objectif visé dans ce programme consiste à assurer la formation et autres appuis techniques aux organismes gouvernementaux d'application de la loi et à travailler à la réduction de la demande en Asie

 

2        Viande sauvage

Dans ce programme, TRAFFIC tend à  promouvoir   l'utilisation de stratégies et d'outils aux niveaux national et régional pour renforcer la surveillance du commerce;  Encourager une application plus stricte de la loi afin de réduire le commerce illicite; Soutenir l'adoption de pratiques pour la gestion durable où le prélèvement est légal.

 

3        Foresterie

Ce programme consiste à appuyer les efforts multilatéraux pour renforcer la définition des cadres nationaux de légalité du bois pour la récolte et le commerce du bois, et pour identifier et arrêter les flux commerciaux illégaux de bois.

 

4        Les plantes médicinales et aromatiques

L’objectif  ici est d’encourager  et soutenir  l'approvisionnement durable et équitable de produits végétaux sauvages, y compris par l'utilisation du référentiel FairWild (la norme  qui garantit que les plantes médicinales et d’autres produits d’origine végétale et/ou fongique ont été récoltés et transformés de manière  socialement et écologiquement responsable).

  

5        Animaux de compagnie et Mode

Dans le programme d’animaux de compagnie et de mode, l’objectif visé par TRAFFIC c’est de  développer  des approches s’appuyant sur les meilleures pratiques afin de s'assurerque ce commerce respecte la légalité et lesexigences de transparence de la CITES.

 

6        Pêche 

Le programme pêche vise à Réduire la pêche illicite, Non déclarée et Non réglementée (INN)

 

TRAFFIC en  Afrique centrale

 

TRAFFIC à ouvert son bureau Afrique Centrale en mai 2008.  Le siège de TRAFFIC en Afrique centrale se trouve à Yaoundé, au Cameroun.  Les activités de TRAFFIC en Afrique centrale sont exécutées dans les 10 pays de l’espace COMIFAC (Commission des Forêts d’Afrique Centrale): le Cameroun, la République Démocratique du Congo, le Congo, la République Centrafricaine, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Tchad, Sao Tomé et Principe Burundi et le Rwanda.

Les objectifs et activités de TRAFFIC en Afrique centrale  s’inscrivent dans le cadre de cette mission globale à travers une démarche constructive et une collaboration efficace avec le Secrétariat de la CITES (avec qui il travaille depuis  plus 30 ans), les gouvernements, les organisations professionnelles, des ONG, le secteur privé, les représentants de la société civile et de nombreux autres partenaires dont la Commission de Sauvegarde des espèces de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

 

Quelques acquis de TRAFFIC en Afrique Centrale:

 

Depuis l’ouverture de son bureau en 2008, en Afrique centrale, TRAFFIC a exécuté plusieurs activités qui ont abouti à des résultats et acquis dont quelques-uns sont énumérés ci-dessous :  

 

  • ♦ Inventaires et vérifications des stocks d'Ivoire nationale au Gabon et  République centrafricaine à la demande de gouvernements de ces pays.
  • ♦ L‘ élaboration du cadre commun d'évaluation de légalité des opérations forestières, traitement du bois et du commerce, conjointement avec le réseau Global Forest and Trade (GFTN).
  • ♦ Le soutien technique à  la COMIFAC pour la rédaction, l'adoption et la mise en œuvre du Plan d'action sous-régional des pays de l'espace COMIFAC pour le renforcement de l'application des législations nationales sur la faune sauvage (PAPECALF) 2012-2017.
  • ♦ Le renforcement des capacités de plus de 2000 personnels des services chargés de l'application des réglementations forestière et faunique.
  • ♦ La production du premier manuel français sur la mise en œuvre de l'Eléphant Trade Information System (ETIS) sous la CITES (Manuel ETIS : Le programme ETIS de suivi du commerce illégal de l'ivoire et autres produits de l’éléphant d'Afrique : Loxodonta africana comme outil de protection de l'éléphant au Cameroun) .
  • Le développement et l’application d'un System de Suivi de la filière Viande de Brousse en Afrique centrale, système central de surveillance (acronyme français SYVBAC).
  • ♦ La production d’un  Kit de formation en législation forestière et contrôle forestier.
  • ♦ La  réalisation du  'Cadre d'évaluation/vérification de la légalité des opérations forestières, de la transformation et du commerce des bois au Cameroun: développement d'indicateurs, de vérificateurs et de notes légales.

 

Disponible en téléchargement:

 

♦ MANUEL ETIS: Le programme ETIS de suivi du commerce illégal de l'ivoire et autres produits de l'éléphant d'Afrique Loxodonta africana comme outil de protection de l'éléphant au Cameroun par Germain Ngandjui et Stéphane Ringuet

 

♦ Développement d’un système de suivi de la filière ―viande de brousse‖ en Afrique Centrale: SYVBAC

 

♦ Framework- - Framework for Assessing Legality of Forestry Operations Timber Processing and Trade Annex

 

Images credits: TRAFFIC

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019