WWF-TRAFFIC: La Chine détruit l’ivoire saisi dans une manœuvre symbolique

 

Guangdong (Chine), 6 Janvier 2014 - Le gouvernement chinois a détruit 6.15 tonnes d’ivoire illégal saisies pour démontrer le soutien absolu de la Chine à l’action internationale de s’attaquer au braconnage effréné des éléphants et le commerce illégal de l’ivoire. La Chine est le premier pays au monde en termes de consommation d’ivoire trafiqué, la majorité duquel vient des éléphants tués en Afrique.

 

Tom Miliken, l’expert sur le commerce de l’ivoire à TRAFFIC a dit : « La destruction de l’ivoire saisi est un acte public très important qui a le potentiel d’avoir un effet significatif sur le commerce illégal d’ivoire, ainsi que les autres efforts du gouvernement pour réduire la demande.»

 

La Chine a indiqué auparavant son empressement à lutter contre le commerce illégal d’ivoire : la destruction de l’ivoire se déroule juste quelques semaines après que huit citoyens chinois aient été détenus et condamnés de 3 à 15 ans de prison pour le trafic de 3.2 tonnes d’ivoire.

 

Fan Zhiyong, chef du programme sur les espèces sauvages  au WWF-Chine a dit : « Le WWF croit que la destruction de l’ivoire est une signe du soutien du gouvernement pour améliorer l’application de la loi contre le commerce illégal de l’ivoire et qu’il soutiendra l’action internationale contre le braconnage des éléphants et le commerce illicite des espèces sauvages. »

 

« Des dizaines de milliers d’éléphants africains sont tués par les braconniers à cause de la forte demande en ivoire. Le geste de la Chine est une implication totale du gouvernement à anéantir le marché illégal de l’ivoire en Chine et à garantir la survie des éléphants de l’Afrique. »

 

Bien que la Chine ait un marché légal de l’ivoire basé sur des stocks qui datant d’avant  l’interdiction du commerce internationale de l’ivoire et la vente ‘exceptionnelle’ de l’ivoire avec quatre pays africains en 2008, selon les règles de la Convention sur le commerce international des espèces sauvages (CITES), l’ivoire saisi ne peut pas être utilisé pour les raisons commerciales.

 

Miliken a ajouté : « Les actions de la Chine ont plus de potentiel qu’aucun autre pays à renverser les tendances en hausse du braconnage des éléphants et le trafic illégal d’ivoire.»

 

Les officiels du gouvernement avec des observateurs, dont les représentants de plusieurs ambassades en Chine, CITES, le Bureau du Programme des Nations Unies pour l'environnement, le bureau de l’IUCN en Chine, et certains organisations internationales non-gouvernementales comme le WWF et TRAFFIC, étaient présents à la cérémonie de destruction de l’ivoire aujourd’hui.

 

Le Gabon, les Philippines et les Etats Unis ont tous détruit leurs stocks d’ivoire récemment et la France a indiqué son intention de le faire prochainement.

 

Le WWF et TRAFFIC croient que la façon la meilleure et la plus transparente de détruire les stocks d’ivoire est par la mise en place d’un système fiable de gestion des stocks d’ivoire. La documentation rigoureuse de tous les stocks d’ivoire doit être assurée et il faut produire un inventaire détaillé de l’ivoire en attente d’être détruit. Les contrôles indépendants peuvent s’assurer que la quantité de l’ivoire destinée à la destruction correspond vraiment au total détruit, pour s’assurer que l’ivoire ne puisse pas retourner dans les marchés illégaux et par conséquence nourrir encore le commerce illégal.

 

Pour  plus  d'informations  et  de  renseignements,  veuillez  contacter :

 

WWF: Alona Rivord, arivord@wwfint.org, direct +41 22 364 9250, mobile +41 79 959 1963

 

TRAFFIC: Richard Thomas, richard.thomas@traffic.org, direct +44 1223 279 068, mobile +44 752 6646 216

 

Images credits: TRAFFIC

La version PDF du communiqué de presse est disponible ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ClientEarth : Le nouveau partenaire du PFBC !!!

Bruxelles, le 6 novembre 2018 ; ClientEarth a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Pour ce faire, ClientEarth a soumis les documents requis et a accepté de respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour promouvoir la gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique Centrale.

En savoir plus...

COMPTE RENDU : Atelier préparatoire de la conférence internationale de N’Djamena sur la lutte contre le braconnage a haut niveau

Dans le cadre de sa feuille de route, la Facilitation du PFBC projette d'organiser en Janvier 2019 sous l'égide du Gouvernement de la République du Tchad, une Conférence Internationale sur le braconnage, la sécurité et la stabilité ainsi que le contrôle de la transhumance armée des groupes pastoralismes entre l'Afrique Équatoriale, le Sahel, les deux Soudans et la RDC. Bien vouloir télécharger le compte rendu de l'atelier préparatoire de Douala Cameroun du 12 au 13 novembre 2018.

En savoir plus...

Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC reçu par le ministre Rwandais de l’environnement Dr Vincent Biruta

Kigali, 8 et 9 novembre 2018 : Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) a été reçu à Kigali au cours d’une mission par le ministre Rwandais de l’Environnement Dr Vincent Biruta par ailleurs président en exercice de la Comifac. 

En savoir plus...

CAWHFI NEWS N° 002

Le projet CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) est mis en œuvre dans les pays d’Afrique Centrale dans un contexte dominé par un braconnage transfrontalier intensif, notamment celui des éléphants.Les activités du projet se concentrent sur la protection de la biodiversité et contribuent à réduire l’impact du braconnage dans les sites de mise en œuvre. A travers la lutte anti-braconnage qui suit une approche concertée et efficace, impliquant le renforcement des capacités matérielles et humaines, la multiplication des patrouilles, l’utilisation des outils innovants dans la collecte des données et le renforcement du volet judiciaire, la gestion du Dja et du TNS, deux sites fortement soumis aux pressions des braconniers s’améliore.

En savoir plus...

Le PFBC mobilisé à N’Djamena pour préparer la conférence internationale ministérielle sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières

Signature du protocole d’entente concernant l’organisation de la Conférence et ses termes de référence… le Facilitateur du PFBC est reçu par son Excellence Monsieur Idriss Deby, président de la République du Tchad… le Facilitateur du PFBC remet aux diplomates de la sous-région les termes de références de la Conférence… Définition des thèmes de la session des experts des 23/24 janvier 2019 et désignation des chefs de file des 4 thématiques retenues…

En savoir plus...

Sciencesetavenir : Le changement climatique pose un risque "extrême" pour deux tiers des villes africaines

Un rapport émanant d'un cabinet de conseil met en garde sur la vulnérabilité économique au changement climatique, qui concerne tout particulièrement les grandes villes africaines...Bangui, capitale et plus grande ville de la République centrafricaine, est l'une des villes les plus vulnérables au changement climatique selon ce rapport.

En savoir plus...

Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC reçu en audience par le Président Idriss Deby ITNO

N’Djamena, le 23 octobre 2018Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC M. Ndomba Ngoye Raymond et le Co-Facilitateur Maxime Nzita ont été reçus par son Excellence Monsieur Idriss Deby ITNO, Président de la République du Tchad.  

En savoir plus...

UEREDD Facility-Insights sur les chaînes d'approvisionnement en produits présentant des risques pour la forêt

Le mécanisme UEREDD a le plaisir de partager avec vous quelques mises à jour sur l’initiative Transparence pour des économies durables (Trase), qui vise à améliorer la transparence, la clarté et l’accessibilité de l’information sur les chaînes d’approvisionnement en produits de base qui sont à l’origine du déboisement tropical.

 

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018

CAWHFI NEWS N° 002
FGF Brazzaville 2018