Vers des nouveaux objectifs de développement durable

 

Le siège de l’ONU à New York a abrité la dixième session du Groupe de travail ouvert à tous (GTO) sur les objectifs de développement durable (ODD) de l’Assemblée générale des Nations Unies, du 31 mars au 4 avril 2014.

 

L’existence du GTO est l’expression de la volonté manifeste des gouvernements à élaborer un ensemble d’ODD, à la suite de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20), tenue en Juin 2012 au Brésil. Ce groupe qui se veut transparent, a la particularité d’être ouvert aux parties prenantes et est composé de 30 représentants des cinq groupes régionaux des Nations Unies, désignés par les Etats membres des Nations Unies.

 

Depuis sa création, des sessions se sont tenues en vue d’élaborer une proposition d’ODD et c’est dans cette logique que la dixième session s’inscrit et a pour objectif de recueillir les observations des membres sur une liste de 19 domaines d’intervention identifiés précédemment et sur les cibles potentielles liées à chaque domaine d’intervention.

 

Cette dixième session s’est déroulée avec une approche basée sur les présentations et les débats en plénière sur les points suivants :

 

♦ La méthodologie, les objectifs et les cibles ;

♦ la consolidation des domaines d’intervention, concentration sur les objectifs et les cibles possibles éradication de la pauvreté et promotion de l’égalité ;

♦ L’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, l’éducation, l’emploi et le travail décent pour tous, la dynamique de la santé et la démographie ;

♦ L’eau et l’assainissement et l’agriculture durable, la sécurité alimentaire et la nutrition ;

♦ La croissance économique, l’industrialisation, l’infrastructure et l’énergie ;

♦ les villes et les établissements humains durables, promotion de modes de consommation et de production durables et lutte contre le changement climatique ;

♦ la conservation et utilisation durable des ressources halieutiques, du milieu marin, des écosystèmes et de la biodiversité ;

♦ Les moyens d’exécution/le partenariat mondial pour le développement durable ;

♦ les sociétés pacifiques et non-violentes, la primauté du droit et la bonne gouvernance.

 

A la suite de ces travaux en plénière, une réunion avec de grands groupes et autres parties prenantess’est tenue, avec pour objectif de traduire ces propositions de point inscrit dans l’ODD en des actions concrètes( vision, objectifs et cibles).

 

Au terme de ces cinq jours de rencontre le GTO a examiné un nombre incroyable d’idées qui nécessitera pour la co-présidence de procéder à la réduction du nombre et de proposer une nouvelle version qui sera proposée pour amendement à la GTO 11 qui se tiendra le 18 avril 2014.

 

Pour plus d’information sur le déroulement du GTO10 et sur l’analyse des résolutions, veuillez consulter ce lien : http://www.iisd.ca/sdgs/owg10/

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020