Une vidéo : Bande-annonce de Heart of Iron - Exploitation minière dans les forêts tropicales du Bassin du Congo

 

Dans le Bassin du Congo, la ruée mondiale vers l'acier a conduit des exploitants du fer dans un paysage forestier retiré appelé Tridom. Heart of Iron explore la complexité de l'exploitation minière dans cette région accidentée qui abrite les Baka, les Bakola et des tribus bantou, et est également un refuge pour des gorilles, des chimpanzés et des éléphants. Des ministres aux mineurs, des conservateurs aux membres de communautés, le film interroge : Comment pouvons-nous assurer que l'exploitation minière profite aux pauvres et permet de conserver le riche patrimoine culturel et naturel du Tridom ?

La bande-annonce est disponible ici : VIMEO.COM, et le film complet (30 min.) est disponible ici : VIMEO.COM 

 

Dans la presse :

 

 

L'exploitation minière dans le Bassin du Congo : Prendre le taureau par les cornes

 

Le cinéma est un outil puissant pour expliquer les questions environnementales. J'ai appris cette leçon pour la première fois en essayant de mobiliser des communautés locales dans le nord du Vietnam pour aider à protéger un étrange primate au visage bleu et particulièrement menacé appelé le singe rhinopithèque de Tonkin. Après une matinée passée à gaver les dirigeants locaux de faits et de chiffres, ils étaient polis mais impassibles.

 

J’ai ensuite diffusé un court-métrage de singes vivant dans la forêt qui borde leurs villages. Les vidéos de ces animaux ventrus et colorés sautant à travers des arbres ont illuminé les yeux, susciter des questions et finalement, le chef de la communauté s’est levé et a déclaré qu'ils feraient tout leur possible pour nous aider à les protéger.

 

En Afrique centrale, WWF et la Banque mondiale ont produit un film pour favoriser une meilleure compréhension des impacts environnementaux des mines prévues dans le Bassin du Congo. Heart of Iron : Mining in the Congo Basin Rainforest explores plans to mine iron ore in Tridom (Tri-national Dja-Odzala-Minkébé) (L'exploitation minière dans les forêts tropicales du Bassin du Congo envisage l’exploitation du minerai de fer dans le Tridom (Tri-national Dja-Odzala-Minkébé) - un vaste paysage forestier entre le Cameroun, le Gabon et la République du Congo). Le film met en évidence les avantages et les risques potentiels de l'exploitation minière dans une région qui abrite les pygmées Baka et Bakola et des tribus bantoues, dont le mode de vie est étroitement lié à l'environnement naturel.

 

Il révèle également la faune abondante de la région, dont des gorilles, des chimpanzés et des éléphants et leur habitat forestier, soulignant l'importance d'une étroite coordination entre les parties prenantes, notamment les communautés locales, ainsi que la Banque mondiale, WWF, le gouvernement et le secteur privé. Tous affichent un intérêt à conjuguer les efforts pour s'assurer que l'exploitation minière se fait d'une manière durable et responsable, et avec des avantages évidents pour les communautés affectées par ces projets.

L’exploitation des gisements de fer de classe mondiale du Tridom entraînera l'afflux de milliers de travailleurs et nécessite des chemins de fer et des ports en eau profonde pour le transport du minerai de fer vers des marchés, principalement en Asie. Les informations sur ces projets sont restées enfermées dans de longues études d'impact environnemental (EIE), qui sont généralement plein de termes techniques complexes qui, pour le profane, ne sont pas différents d’hiéroglyphes. Décrypter ces documents énigmatiques, quand ils sont disponibles à tous, est coûteux pour les ONG et autres. Cet inconvénient laisse de nombreuses évaluations mal comprises et limite le consentement libre, préalable et informé des communautés environnantes, condition essentielle pour la planification efficace de ce type de mégaprojets.

 

Veuillez consulter l'article intégral à l'adresse suivante : L'exploitation minière dans le Bassin du Congo : Prendre le taureau par les cornes

 

 

WWF: L'exploitation minière dans le poumon vert de l'Afrique

 

Les sols dans le Bassin du Congo contiennent d’abondantes ressources minérales, y compris le pétrole, le fer, le cuivre, le manganèse, l'uranium, ainsi que des diamants et de l'or. Ces ressources génèrent des revenus importants pour les pays de la région.

L'impact de l'exploitation minière sur le Bassin du Congo est croissant. Les prix ​​élevés des minéraux et la forte demande (en particulier de la Chine) encouragent l’exploitation de gisements de minéraux, dont certains n’étaient antérieurement pas viables. Et les entreprises sont de plus en plus disposées à investir des ressources importantes dans l’exploitation de champs miniers. Pour que ces projets soient viables, ils doivent être accompagnés par les grandes constructions d'infrastructures, telles que des routes, des lignes de chemin de fer et les centrales électriques. Find more…

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Proposition de plan d’action pour l’amélioration de la transparence dans les processus APV FLEGT et REDD+

Dans l’optique de contribuer à l’amélioration de la transparence dans les processus APV FLEGT et REDD+, un plan d’action triennal (2018-2020) a été proposé par les acteurs du secteur forêt et environnement, réunis à un atelier pour l'évaluation de la transparence dans les deux processus (APV et REDD+).

En savoir plus...

Conférence Internationale « La recherche pour la conservation de la Biodiversité et des Services Ecosystémiques (CIBES 18)

Aux lendemains de la publication des résultats de la première évaluation Afrique de l’IPBES, s’est tenue à Kinshasa du 24 au 26 juillet 2018, une conférence internationale sur le thème : « la recherche pour la conservation de la biodiversité et des services écosystémiques. Etat des lieux, enjeux et solutions pour la RDC », CIBES 18 en sigle. Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

COMMUNIQUE FINAL : Atelier d’évaluation participative de la transparence dans le secteur forestier et environnemental au Cameroun

Du 03 au 04 juillet 2018, s'est tenu dans la salle de conférence Chalet Bantu de l’hôtel Le Paradis à Kribi, un atelier d’évaluation participative de la transparence dans le secteur forestier et environnemental au Cameroun.

En savoir plus...

Rapport annuel 2017 de la Fondation pour le Trinational de la Sangha-FTNS

Du 1er janvier au 31 décembre 2017, le bilan risque d’être long à dresser, tellement les actions menées sont nombreuses et variées ! Que retenir donc parmi la multitude de projets mis en œuvre dans le complexe transfrontalier du TNS ?

En savoir plus...

Radiookapi-Haut-Uele : la délégation chargée d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens à Dungu

La délégation déployée lundi 23 juillet dans le territoire de Dungu pour le lancement de l’opération d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens et éprouve d’énormes difficultés pour remplir sa mission.

En savoir plus...

Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux, Belgique devient le 108e membre du PFBC

C’est avec beaucoup de plaisir que la Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC et l'ensemble des partenaires du PFBC accueillent chaleureusement l’adhésion de Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux qui s’engage à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC.

En savoir plus...

REDD+ au Cameroun : 850 millions de Fcfa pour cinq projets développés au sein des Communes/Groupements de communes par Le PNDP

Dans le cadre de l’implémentation du processus REDD+ et de la lutte contre les changements climatiques au Cameroun, le Programme National de Développement Participatif (PNDP) participe comme acteur majeur, au niveau national avec la mise en œuvre des projets pilotes REDD+ et accompagne le gouvernement à travers le Secrétariat Technique REDD+ à la réalisation des études et réflexions, à l’élaboration des outils et documents de stratégie pour l’implémentation du processus REDD+ au Cameroun.

En savoir plus...

Communiqué Final : Atelier national de lancement de la Composante CAMEROUN du projet régional CBSP-Partenariats pour la conservation de la biodiversité : financement durable des systèmes d’aires protégées dans le Bassin du Congo-PIMS 3447

L’atelier national de lancement de la composante Cameroun du Projet Régional s’est tenu le 5 juillet 2018 à l’Hôtel Djeuga Palace à Yaoundé. Au terme des présentations et des échanges, les participants ont formulé les recommandations suivantes :A l’endroit du PNUD: Prendre le « lead » en vue de coordonner le plaidoyer en vue de la signature et la mise en place de l’agence de gestion des aires protégées...A l’endroit du MINFOF: Relancer le projet de création de l’agence de gestion des aires protégées...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018