Une vidéo : Bande-annonce de Heart of Iron - Exploitation minière dans les forêts tropicales du Bassin du Congo

 

Dans le Bassin du Congo, la ruée mondiale vers l'acier a conduit des exploitants du fer dans un paysage forestier retiré appelé Tridom. Heart of Iron explore la complexité de l'exploitation minière dans cette région accidentée qui abrite les Baka, les Bakola et des tribus bantou, et est également un refuge pour des gorilles, des chimpanzés et des éléphants. Des ministres aux mineurs, des conservateurs aux membres de communautés, le film interroge : Comment pouvons-nous assurer que l'exploitation minière profite aux pauvres et permet de conserver le riche patrimoine culturel et naturel du Tridom ?

La bande-annonce est disponible ici : VIMEO.COM, et le film complet (30 min.) est disponible ici : VIMEO.COM 

 

Dans la presse :

 

 

L'exploitation minière dans le Bassin du Congo : Prendre le taureau par les cornes

 

Le cinéma est un outil puissant pour expliquer les questions environnementales. J'ai appris cette leçon pour la première fois en essayant de mobiliser des communautés locales dans le nord du Vietnam pour aider à protéger un étrange primate au visage bleu et particulièrement menacé appelé le singe rhinopithèque de Tonkin. Après une matinée passée à gaver les dirigeants locaux de faits et de chiffres, ils étaient polis mais impassibles.

 

J’ai ensuite diffusé un court-métrage de singes vivant dans la forêt qui borde leurs villages. Les vidéos de ces animaux ventrus et colorés sautant à travers des arbres ont illuminé les yeux, susciter des questions et finalement, le chef de la communauté s’est levé et a déclaré qu'ils feraient tout leur possible pour nous aider à les protéger.

 

En Afrique centrale, WWF et la Banque mondiale ont produit un film pour favoriser une meilleure compréhension des impacts environnementaux des mines prévues dans le Bassin du Congo. Heart of Iron : Mining in the Congo Basin Rainforest explores plans to mine iron ore in Tridom (Tri-national Dja-Odzala-Minkébé) (L'exploitation minière dans les forêts tropicales du Bassin du Congo envisage l’exploitation du minerai de fer dans le Tridom (Tri-national Dja-Odzala-Minkébé) - un vaste paysage forestier entre le Cameroun, le Gabon et la République du Congo). Le film met en évidence les avantages et les risques potentiels de l'exploitation minière dans une région qui abrite les pygmées Baka et Bakola et des tribus bantoues, dont le mode de vie est étroitement lié à l'environnement naturel.

 

Il révèle également la faune abondante de la région, dont des gorilles, des chimpanzés et des éléphants et leur habitat forestier, soulignant l'importance d'une étroite coordination entre les parties prenantes, notamment les communautés locales, ainsi que la Banque mondiale, WWF, le gouvernement et le secteur privé. Tous affichent un intérêt à conjuguer les efforts pour s'assurer que l'exploitation minière se fait d'une manière durable et responsable, et avec des avantages évidents pour les communautés affectées par ces projets.

L’exploitation des gisements de fer de classe mondiale du Tridom entraînera l'afflux de milliers de travailleurs et nécessite des chemins de fer et des ports en eau profonde pour le transport du minerai de fer vers des marchés, principalement en Asie. Les informations sur ces projets sont restées enfermées dans de longues études d'impact environnemental (EIE), qui sont généralement plein de termes techniques complexes qui, pour le profane, ne sont pas différents d’hiéroglyphes. Décrypter ces documents énigmatiques, quand ils sont disponibles à tous, est coûteux pour les ONG et autres. Cet inconvénient laisse de nombreuses évaluations mal comprises et limite le consentement libre, préalable et informé des communautés environnantes, condition essentielle pour la planification efficace de ce type de mégaprojets.

 

Veuillez consulter l'article intégral à l'adresse suivante : L'exploitation minière dans le Bassin du Congo : Prendre le taureau par les cornes

 

 

WWF: L'exploitation minière dans le poumon vert de l'Afrique

 

Les sols dans le Bassin du Congo contiennent d’abondantes ressources minérales, y compris le pétrole, le fer, le cuivre, le manganèse, l'uranium, ainsi que des diamants et de l'or. Ces ressources génèrent des revenus importants pour les pays de la région.

L'impact de l'exploitation minière sur le Bassin du Congo est croissant. Les prix ​​élevés des minéraux et la forte demande (en particulier de la Chine) encouragent l’exploitation de gisements de minéraux, dont certains n’étaient antérieurement pas viables. Et les entreprises sont de plus en plus disposées à investir des ressources importantes dans l’exploitation de champs miniers. Pour que ces projets soient viables, ils doivent être accompagnés par les grandes constructions d'infrastructures, telles que des routes, des lignes de chemin de fer et les centrales électriques. Find more…

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019