who.int : Journée mondiale sans tabac 2017

 

 

Le 31 mai de chaque année, l’OMS et ses partenaires célèbrent la Journée mondiale sans tabac dans le but de souligner les risques pour la santé liés au tabagisme et de plaider en faveur de politiques efficaces pour réduire la consommation de tabac.

 

 

Le thème pour la Journée mondiale sans tabac 2017 est le suivant: «Le tabac – une menace pour le développement».

 

 

La lutte antitabac favorise la santé et le développement

 

L’OMS appelle les pays à établir des priorités et à accélérer les efforts de lutte antitabac dans le cadre de leurs actions par rapport au Programme de développement durable à l’horizon 2030.

 

 

Tous les pays peuvent tirer profit de la lutte efficace contre l’épidémie de tabagisme, avant tout en protégeant leurs citoyens contre les dangers du tabagisme et en réduisant ses conséquences économiques sur les économies nationales. Le but du Programme de développement durable ainsi que ses 17 objectifs mondiaux est de veiller à « ne laisser personne à l’écart ».

 

 

La lutte antitabac est inscrite dans le Programme de développement durable. Elle est considérée comme un des moyens les plus efficaces de contribuer à la réalisation de la cible 3.4 consistant, d’ici à 2030, à réduire d’un tiers le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles dans le monde, notamment les maladies cardiovasculaires, le cancer et la pneumopathie obstructive chronique.

 

 

Le renforcement de la mise en œuvre de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac dans tous les pays constitue une cible supplémentaire à atteindre pour les autorités chargées d’élaborer une action nationale en faveur du développement durable.

 

La lutte contre le tabac permet d’atteindre d’autres objectifs mondiaux

 

 

Outre le fait de sauver des vies et de réduire les inégalités en santé, les programmes complets de lutte antitabac permettent de limiter les conséquences environnementales négatives de la culture, de la fabrication, du commerce et de la consommation de tabac.

 

 

La lutte antitabac contribue à rompre le cycle de la pauvreté, à éliminer la faim, à promouvoir l’agriculture durable et la croissance économique, et à lutter contre les changements climatiques. L’augmentation des taxes sur les produits du tabac peut également contribuer au financement de la couverture sanitaire universelle ainsi que d’autres programmes de développement mis en place par les pouvoirs publics.

 

 

La tâche consistant à accélérer les efforts de lutte antitabac ne revient pas uniquement aux autorités nationales ; en effet, chacun peut apporter sa contribution pour que l’on puisse parvenir à un monde sans tabac de façon durable. Les personnes peuvent s’engager à ne jamais utiliser de produits du tabac.

 

 

Les consommateurs de tabac peuvent cesser de fumer ou demander de l’aide pour y parvenir, ce qui, en retour, protège leur santé ainsi que celle des personnes exposées à la fumée du tabac, notamment les enfants, les autres membres de la famille et les amis. Ainsi les ressources qui n’auront pas été consacrées au tabac pourront être utilisées pour répondre aux besoins essentiels, notamment l’achat d’aliments sains, les soins de santé et l’éducation.

 

Pour d’amples informations bien vouloir  consulte: ICI

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

afriquenvironnementplus: l’Hydrométéorologique bientôt au cœur d’un forum sous-régional

La ville de Libreville, au Gabon, va abriter du 14 au 16 novembre 2018, le 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale, sous l’égide de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD).

En savoir plus...

Burkinademain : La gestion des catastrophes naturelles traitée à Libreville

À l’initiative de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD), les experts et… vont se retrouver à Libreville, du 14 au 16 novembre 2018, au 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale.

En savoir plus...

CEEAC-BAD : signature de l’aide-mémoire sur la préparation du Programme PACEBco2

Libreville(Rép. Gabonaise), le 25 septembre 2018- Le Secrétaire général adjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), l’honorable Tabu Abdallah Manirakiza et le chef de la mission de la Banque Africaine de Développement (BAD) M.  DIOP Amadou Bamba, Environnementaliste à la BAD, ont procédé à la signature ce matin de l’aide-mémoire pour la préparation du Programme d’Appui à la Conservation des Ecosystèmes et à la Résilience aux changements climatiques en Afrique Centrale (PACEBCo2).

En savoir plus...

CHARTE SUR LES MANGROVES DU GABON

La Charte pour la conservation des mangroves du Gabon a été validée par les parties prenantes le 29 Juin 2018. Cette charte, résultant d'un processus participatif réussi, constitue une base de plaidoyer pour l'engagement de toutes les parties prenantes dans la gestion durable de ce précieux écosystème naturel.

En savoir plus...

OSFACO Lettre d'information Septembre/Octobre 2018

Le projet OSFACO "Observation Spatiale des Forêts d'Afrique Centrale et de l'Ouest" vise à améliorer la connaissance des dynamiques passées et actuelles en matière d’occupation des terres et de changement d’usage des sols dans plusieurs pays d’Afrique Centrale et de l’Ouest, grâce aux outils d’observation spatiale. Le projet vise à mettre à disposition des images satellitaires et promouvoir leur utilisation à travers des projets de recherche et des appuis aux pays.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus : Son Excellence François-Xavier de DONNEA, Facilitateur Belge pour la PFBC

Brazzaville a accueilli le 1er juin la 4e réunion des collèges du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo, PFBC. A cet occasion, AEP  a échangé avec  le Facilitateur Belge à la tête  de ce Partenariat, Son Excellence François-Xavier de DONNEA qui nous livre dans cette entretien sa vision globale sur le fonctionnement de cette institution et nous donne une idée de la feuille de route de la nouvelle sa Facilitation.

En savoir plus...

Biopama: Le programme BIOPAMA lancé en Afrique Centrale

26 septembre 2018, Douala, Cameoun. L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN),  le Centre Commun de recherche de la Commission européenne (CCR) et la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) organisent conjointement l’atelier régional de lancement, pour l’Afrique Centrale, de la seconde phase du Programme pour la gestion des aires protégées et la biodiversité (BIOPAMA) du 26 au 28 septembre 2018 à Douala, en République du Cameroun.

En savoir plus...

Unenvironment : Mettre le commerce au service de l'environnement, de la prospérité et de la résilience

Selon la Commission du Commerce et du Développement durable, les nouvelles opportunités d’affaires découlant d’une économie mondiale plus durable pourraient représenter une valeur estimée à 12 milliards USD par année d’ici à 2030.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018