WWF CARPO : Hong Kong : Destruction record de stocks d’Ivoire ...

 

Pour en savoir plus bien télécharger le Communiqué final intégral de WWF CARPO: Hong Kong : Destruction record de stocks d’Ivoire ce jeudi

 

In Press :

 Hong Kong to destroy 28 tonnes of seized ivory after advisers endorse plan - U-turn will mean incineration of 28 tonnes of tusks, amid hopes move will send out message to rest of world on the protection of elephants… Find more…

 

National Geographic : Twenty-eight tons of Hong Kong's elephant ivory will soon go up in flames—the largest stockpile ever burned, the semi-autonomous Chinese region announced Thursday. Find more… 

 

 

Yaoundé, le 14 mai 2014 - Le WWF et TRAFFIC se réjouissent du projet du Gouvernement de Hong Kong de procéder à la destruction, ce jeudi 15 mai, de 28 tonnes d’ivoire illégal saisies. Cette destruction est la plus importante jamais opérée à ce jour.

 

Hong Kong est une plaque tournante majeure du commerce illégal d’ivoire et se place au 5ème rang mondial en matière de stocks saisis. Les efforts menés par les autorités pour intercepter tout type d’ivoire illégal sont un message fort envoyé au monde entier : Hong Kong ne tolèrera plus le trafic d’Ivoire.

 

“Par la destruction de la totalité du stock d’ivoire saisies, les autorités de Hong Kong suivent l’exemple courageux des pays comme le Gabon, le Tchad, les Etats Unies et la France. Nous sommes convaincu que cette geste courageuse contribuera à diminuer la demande internationale galoppante pour l’ivoire, particulièrement en Asie » a déclaré Bas Huijbregts, chargé du programme contre la criminalité faunique en Afrique Centrale.

 

Il est à noter que cette demande cause une véritable épidémie du braconnage des éléphants à travers l’Afrique. Elle touche particulièrement l’Afrique Centrale, où deux tiers des éléphants de forêt de la sous-région ont été tués par des braconniers entre 2002 et 2012.

 

Depuis 2000, Hong Kong a saisi près de 30 tonnes d’ivoire illégal. Et selon Elephant Trade Information System (ETIS), les autorités ont confisqué sur le territoire de Hong Kong environ 6 tonnes d’ivoire supplémentaires en provenance des pays de transit et presque deux tonnes et demi à destination des pays marchés.

 

L’incinération complète de ces 28 tonnes d’ivoire prendra au minimum une année, au terme de laquelle les autorités de Hong Kong auront procédé à la destruction de la plus grande quantité d’ivoire jamais saisie.

 

Le WWF et TRAFFIC appellent Hong Kong à mener un audit indépendant de tous les stocks d’ivoire programmés pour destruction. En effet, les audits indépendants sont essentiels pour s’assurer que les quantités d’ivoire détruites correspondent aux quantités déclarées officiellement.

 

Le WWF et TRAFFIC encouragent donc les gouvernements impliqués à développer un système de gestion des stocks d’ivoire saisis afin de s’inscrire dans le mouvement international de lutte contre le braconnage et le trafic illicite d’espèces sauvages menacées, et ainsi amplifier la prise de conscience mondiale pour lutter contre le braconnage industriel des éléphants d’Afrique. Le WWF et TRAFFIC demandent également aux consommateurs et aux voyageurs de ne pas devenir des trafiquants malgré eux.

 

“Cette destruction d’ivoire est fondamentale : elle devrait être suivie de la mise en place d’un plan d’action répondant aux objectifs internationaux incluant ceux de la CITES, comme la régulation du marché de l’ivoire, le renforcement de l’arsenal juridique international et des techniques de fouille, notamment dans les cargos » rappelle le Dr Yannick Kuehl, directeur régional du Programme TRAFFIC – Asie Sud et Est.

 

Pour en savoir plus bien télécharger le Communiqué final intégral de WWF CARPO: Hong Kong : Destruction record de stocks d’Ivoire ce jeudi -  

 

Bien vouloir contacter pour plus d'information:  Bas Huijbregts, Head of Policy Engagement, Illegal Wildlife Trade Campaign - Central Africa, World Wide Fund for Nature (WWF) (bhuijbregts@wwfcarpo.org)

 

 

In Press :

 

Hong Kong to destroy 28 tonnes of seized ivory after advisers endorse plan - U-turn will mean incineration of 28 tonnes of tusks, amid hopes move will send out message to rest of world on the protection of elephants… Find more…

 

National Geographic : Twenty-eight tons of Hong Kong's elephant ivory will soon go up in flames—the largest stockpile ever burned, the semi-autonomous Chinese region announced Thursday. Find more… 

 

 

 

Images credits from top to down :  (1) Paul Shin Kam-shing (left) and assistant director (conservation) Chan Yiu-keung held the sample of the incinerated ivory sample. The city has made a number of large seizures of ivory (inset) in recent years amid a growing demand in mainland, Customs officers said. Photos: Thomas Yau and David Wong (2) A shipment of more than 700 ivory tusks worth over $1 million was seized by customs officials in Hong Kong in early January 2013. Photograph by Bobby Yip, Reuters  - National Geographic.com

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Proposition de plan d’action pour l’amélioration de la transparence dans les processus APV FLEGT et REDD+

Dans l’optique de contribuer à l’amélioration de la transparence dans les processus APV FLEGT et REDD+, un plan d’action triennal (2018-2020) a été proposé par les acteurs du secteur forêt et environnement, réunis à un atelier pour l'évaluation de la transparence dans les deux processus (APV et REDD+).

En savoir plus...

Conférence Internationale « La recherche pour la conservation de la Biodiversité et des Services Ecosystémiques (CIBES 18)

Aux lendemains de la publication des résultats de la première évaluation Afrique de l’IPBES, s’est tenue à Kinshasa du 24 au 26 juillet 2018, une conférence internationale sur le thème : « la recherche pour la conservation de la biodiversité et des services écosystémiques. Etat des lieux, enjeux et solutions pour la RDC », CIBES 18 en sigle. Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

COMMUNIQUE FINAL : Atelier d’évaluation participative de la transparence dans le secteur forestier et environnemental au Cameroun

Du 03 au 04 juillet 2018, s'est tenu dans la salle de conférence Chalet Bantu de l’hôtel Le Paradis à Kribi, un atelier d’évaluation participative de la transparence dans le secteur forestier et environnemental au Cameroun.

En savoir plus...

Rapport annuel 2017 de la Fondation pour le Trinational de la Sangha-FTNS

Du 1er janvier au 31 décembre 2017, le bilan risque d’être long à dresser, tellement les actions menées sont nombreuses et variées ! Que retenir donc parmi la multitude de projets mis en œuvre dans le complexe transfrontalier du TNS ?

En savoir plus...

Radiookapi-Haut-Uele : la délégation chargée d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens à Dungu

La délégation déployée lundi 23 juillet dans le territoire de Dungu pour le lancement de l’opération d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens et éprouve d’énormes difficultés pour remplir sa mission.

En savoir plus...

Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux, Belgique devient le 108e membre du PFBC

C’est avec beaucoup de plaisir que la Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC et l'ensemble des partenaires du PFBC accueillent chaleureusement l’adhésion de Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux qui s’engage à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC.

En savoir plus...

REDD+ au Cameroun : 850 millions de Fcfa pour cinq projets développés au sein des Communes/Groupements de communes par Le PNDP

Dans le cadre de l’implémentation du processus REDD+ et de la lutte contre les changements climatiques au Cameroun, le Programme National de Développement Participatif (PNDP) participe comme acteur majeur, au niveau national avec la mise en œuvre des projets pilotes REDD+ et accompagne le gouvernement à travers le Secrétariat Technique REDD+ à la réalisation des études et réflexions, à l’élaboration des outils et documents de stratégie pour l’implémentation du processus REDD+ au Cameroun.

En savoir plus...

Communiqué Final : Atelier national de lancement de la Composante CAMEROUN du projet régional CBSP-Partenariats pour la conservation de la biodiversité : financement durable des systèmes d’aires protégées dans le Bassin du Congo-PIMS 3447

L’atelier national de lancement de la composante Cameroun du Projet Régional s’est tenu le 5 juillet 2018 à l’Hôtel Djeuga Palace à Yaoundé. Au terme des présentations et des échanges, les participants ont formulé les recommandations suivantes :A l’endroit du PNUD: Prendre le « lead » en vue de coordonner le plaidoyer en vue de la signature et la mise en place de l’agence de gestion des aires protégées...A l’endroit du MINFOF: Relancer le projet de création de l’agence de gestion des aires protégées...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018