WWF - RDC : Vers une « Cartographie de la biomasse et projets modèles REDD+ en RDC »

 

Kinshasa (RDC), 24-25 septembre 2013 - S’est tenu un atelier  de lancement du projet « Cartographie de la biomasse et projets modèles » (Carbon Map and Model).

 

L’atelier qui a rassemblé les partenaires de la REDD+ en RDC avait pour objectif de favoriser la bonne compréhension des modalités de mise en œuvre du projet par les participants; et à leur bonne connaissance des activités prévues dans le cadre de ce projet et du calendrier de mise en œuvre de ces activités.

 

„Le WWF attend que l’ensemble des parties prenantes soient impliquées dans une dynamique constructive où nous essayons de développer les activités pour la mise en œuvre de ce projet. Que tout le monde comprenne bien le rôle qu’il a à jouer  dans ce cadre“, a déclaré le directeur conservation de WWF, Bruno Perodeau, en soulignant que le projet dure 4 ans et que le vœu est de le voir aboutir d’ici deux ans à quelque chose de plus concret, notamment une première ébauche de la carte (le Potentiel, septembre 2013).

 

La première partie de ce projet porte sur une composante carte carbone :La carte nationale de la biomasse de la RDC permettra de réaliser des évaluations quantitatives de stocks et d’émissions de carbone dans la plus vaste forêt du Bassin du Congo afin de soutenir le programme national REDD (Réduire les Émissions liées à la Déforestation et la Dégradation des forêts) en RDC. Ce programme joue un rôle majeur dans le développement durable et la réduction de la pauvreté. Cette carte sera élaborée à partir de données de terrain, complétées par une LIDAR (détection et télémétrie par la lumière) aéroportée et mise à niveau avec des images satellites afin d’estimer avec exactitude la teneur en carbone de l'ensemble des zones forestières.

 

La deuxième composante du projet consiste à développer des approches spécifiques pour des projets modèles REDD dans les paysages clés. La composante modèle carbone :
La composante modèle carbone permettra aux parties prenantes concernées de maîtriser tous les contours de la REDD+, par : le développement d’une stratégie d’atténuation REDD+ suite à des études de faisabilité en vue de concessions de conservation, une gestion améliorée des forêts et une exploitation à faible impact, la réduction de la rotation non durable des cultures et la gestion améliorée des pâturages ; le développement d’un plan de partage et de distribution des retombées en guise de contrepartie ; l’appui technique au développement de compétences dans le district/la province de Mai Ndombe ; les leçons apprises et à intégrer aux stratégies REDD+ nationales/internationales.

 

Avec le soutien financier de l’Initiative International pour le Climat (ICI) du Ministère fédéral de l’Environnement, la Conservation et la Sécurité nucléaire et de la Banque Allemande de Développement (KfW), la mise en œuvre du projet de « Carte et modèle carbone (CO2M&M) » est assurée par WWF (World Wide Fund for Nature) Allemagne et des partenaires locaux.

 

 

En savoir plus...

 

♦ Description du projet, qui généralement indique la composante cartographie et les projets modèles REDD. Méthodologie des parcelles de forêt tropicale utilisée par Sassan au Gabon 

Carte carbone et projet modèle de la RDC – Project GEO, Juin 2012

 

♦ Q&R Carte carbone et projet modèle 

 

 

♦ La RDC lance le projet « Cartographie de la biomasse et projets modèles » (Carbon Map and Model)

En RDC, il existe jusqu’à présent peu d'informations crédibles sur des mesures d'émissions liées à la déforestation, ainsi que la faisabilité, l'impact et l'efficacité de l'implémentation des interventions de réduction d'émissions, alors que le pays s’est engagé depuis longtemps dans le processus de Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation forestière (REDD+). Dans la perspective d’évaluer et calculer les émissions nationales de carbone, il faudra inventorier une estimation de la biomasse précise et détaillée sur l'ensemble du pays. Ce qui implique une cartographie de la biomasse, c’est-à-dire quantifier de façon précise le carbone perdu lors de la déforestation et le carbone gagné lorsque l’on conserve la forêt dans l’optique du développement durable et de la lutte contre la pauvreté. En savoir plus...

 

 Lire aussi…

 

La forêt tropicale amazonienne capture 11 années d’émissions de CO2 – Rhett A. Butler, mongabay.com – 8 mai 2007 :  La quantité et la distribution de la biomasse aérienne (ou la quantité de carbone contenu dans la végétation) dans le bassin de l’Amazone sont pratiquement inconnues. Sous ce rapport, il est difficile d'estimer le volume de dioxyde de carbone produit par la déforestation et quel volume est séquestré à travers la reforestation. Pour élucider cette incertitude, une équipe de chercheurs de Caltech, du Woods Hole Institute, et de l’INPE (l’Agence spatiale brésilienne), ont mis au point une nouvelle méthode permettant de déterminer la biomasse forestière à l’aide de la télédétection et de mesures de parcelles de terrain. Selon les chercheurs, ce travail leur permettra de mieux comprendre le rôle de la forêt tropicale amazonienne dans les changements climatiques à l’échelle mondiale.  Pour en savoir plus...

 

♦ Première image de Landsat 8 : Bonne nouvelle pour la détection de la déforestation, mais quelles sont les implications des changements au niveau des caractéristiques de détection comparés aux anciens satellites ? La série de satellites Landsat a fourni une archive unique détaillant les changements intervenus à la surface de la terre depuis 1972. Le 8ième satellite a été lancé avec succès le 11 février 2013, avec à bord des vérifications et un calibrage complets. La NASA l’a remis à la United States Geological Survey (USGS) en mai. Ses premières images ont déjà été traitées et sont disponibles en téléchargement gratuit via GLOVIS: http://glovis.usgs.gov/ . Je suis tout ému. Je viens de télécharger et de traiter ma première scène, au-dessus de la Sierra Leone et du Libéria, y compris un de mes sites d’étude, le Gola Rainforest National Park – En savoir plus…

 

♦ Éducation for Nature (EFN) offre des bourses – Amples informations disponibles sur le site de l’EFN : worldwildlife.org/initiatives/russell-e-train-education-for-nature    

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

3 mars 2020 : La Journée mondiale de la vie sauvage se célèbre

La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sera célébrée dans le monde entier le 3 mars sur le thème « Maintenir toutes les formes de vie sur Terre », en lien avec « l’année décisive pour la biodiversité » au cours de laquelle plusieurs événements majeurs placeront la biodiversité au premier plan de l’action mondiale menée en faveur du développement durable.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC