WWF Virunga campaign: Plainte de WWF International à l’OCDE contre SOCO International plc ACCEPTÉE-

 

Le Document : « Évaluation initiale par le Point de Contact national britannique pour les directives de l’OCDE relatives aux multinationales: plainte de WWF International contre SOCO International plc »

 

La présente déclaration contient la décision de la NCP (National Contact Point) d’accepter d’examiner une plainte de WWF International contre SOCO International plc, une société britannique installée en République Démocratique du Congo.

 

Bien vouloir télécharger aussi : WWF - KEY ELEMENTS OF THE DECISION AGAINST SOCO

 

Un extrait du Communiqué de WWF  disponible ci-dessous: WWF Virunga Campagn : Une grande victoire pour la conservation de la nature remportée contre une compagnie pétrolière

 

Londres, 14 Fev 2014 – Une grande agence de responsabilité sociétale des entreprises a annoncé aujourd’hui qu’elle allait analyser la plainte déposée contre Soco International PLC, qui concerne des violations présumées des droits de l’homme et des protections environnementales liées aux opérations de l’entreprise dans un site africain Patrimoine Mondial de l’Humanité.

 

Cette plainte a été introduite par le WWF qui affirme que Soco a enfreint les standards les plus respectés en matière de responsabilité sociétale des entreprises dans sa recherche de pétrole au Parc national des Virunga, en République Démocratique du Congo (RDC). L’agence britannique de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) a déclaré que le WWF a exposé « des éléments et des problèmes qui méritent un examen approfondi » dans son évaluation initiale publiée aujourd’hui.

 

Dans sa plainte, le WWF fournit des preuves des violations présumées de Soco des ‘Principes Directeurs pour les Entreprises Multinationales’  incluant de l’intimidation, des menaces et des détentions illégales d’activistes locaux, ainsi que de la rétention d’information concernant les risques sociaux et environnementaux envers les personnes susceptibles d’être impactées par les activités de l’entreprise.

 

« Aujourd’hui, les inquiétudes du WWF quant aux activités de Soco ont été validées. Ce premier jugement est une victoire pour la conservation de la nature et envoie un signal fort à toute entreprise qui pense qu’elle peut s’en sortir en ne respectant pas les standards internationaux » a déclaré Lasse Gustavsson, Directeur Exécutif de la Conservation  au WWF. « Nous appelons tous les gouvernements et les institutions financières à nous rejoindre pour dire à Soco de quitter les Virunga. Si Soco refuse, l’entreprise risque d’endommager sa réputation et celle de l’industrie qu’elle représente de manière irréversible. »

 

Le Royaume-Uni, la Belgique et l’Allemagne ont tous exprimé leur désaccord face aux activités de Soco dans les Virunga, et plus de 600000 supporters du WWF ont signé une pétition contre l’entreprise. Egalement, l’UNESCO a demandé l’annulation du permis de l’entreprise et le géant pétrolier Total s’est engagé publiquement à ne pas entrer dans ce Patrimoine Mondial de l’Humanité.

                                       

Le WWF est la première organisation de cette ampleur à utiliser le mécanisme de plainte à l’OCDE contre une entreprise. Les principes directeurs de l’OCDE s’appliquent aux entreprises qui opèrent dans et à partir de 45 pays qui adhèrent à ces principes. Dans le cadre de son mandat de promotion du développement responsable à l’étranger, l’OCDE a développé ce processus transparent pour obliger les entreprises multinationales à remplir leurs obligations sociétales.

 

« Cette décision constitue un précédent et ouvre un nouveau chemin à la communauté de la conservation de la nature pour préserver l’environnement à l’aide de l’OCDE » a dit Gustavsson. « En travaillant avec les gouvernements et les entreprises responsables, nous pourront contrer les pressions qui augmentent sur les endroits les plus précieux de la planète. »

 

Le Parc national des Virunga est le plus vieux parc d’Afrique et abrite plus de plantes et d’espèces que toute autre zone protégée du continent. 85 pourcents du parc ont été alloués en concessions pétrolières, mais Soco est la seule entreprise qui veut y pratiquer de l’exploration pétrolière.

 

«Des investissements responsables pourront assurer aux Virunga un avenir prospère qui amènera du développement durable à la région et protègera les ressources naturelles dont les populations locales ont besoin » a dit Gustavsson. « Le pétrole met le parc en danger, donc nous demandons à Soco de se retirer immédiatement du Parc national des Virunga. »

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

FERN-Nos forêts, nos vies : Récits d’espoir et de résilience recueillis auprès de communautés forestières à travers le monde

Les récits portent la voix de femmes libériennes qui luttent pour le droit de posséder et de gérer des terres qui leur reviennent de droit, des populations autochtones guyaniennes qui résistent à des entreprises tentant de saisir leurs forêts, des communautés rurales laotiennes qui s’adaptent aux transformations profondes de leur mode de vie ancestral, ou encore des Ghanéens obtenant enfin justice face aux exploitants forestiers.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus- Protocole de Nagoya : Le Congo a validé le manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication…

Un atelier de validation du manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication relatif a la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA au Congo a été organisé, du 08 au 10 octobre 2019, à Brazzaville (Congo) .

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus-Catastrophes naturelles : les congolais appelés à la résilience des communautés et à une solidarité

La lutte contre la réduction des risques de catastrophes est un défi mondial. D’où la prise de conscience par la communauté internationale en instituant la journée internationale pour la réduction de risques de catastrophes chaque le 13 octobre de chaque année. Au Congo, le gouvernement, par le biais de madame Arlette Soudan-Nonault, Ministre du Tourisme et de l’Environnement, a fait une déclaration.

En savoir plus...

greenrdc-Conflit forestier à la Tshopo : Greenpeace Afrique tire la sonnette d’alarme !

Depuis plus d’un mois, la tension s’est accentuée entre les communautés forestières basées à la Tshopo et la société canadienne des Plantations et Huileries du Congo SA (PHC) qui est une entreprise de la firme Feronia Inc.

En savoir plus...

Greenpeace-Cameroun-Les communautés locales et autochtones, sont progressivement privées de leurs droits fonciers

Il est important que les organismes internationaux de développement et le gouvernement camerounais puissent repenser leurs approches de développement. Ceci afin de s’assurer non seulement que leurs opérations n’amplifient pas les problèmes environnementaux et sociaux, mais aussi d’assumer leurs responsabilités lorsque ceux-ci surviennent.

En savoir plus...

Des progrès et innovations réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya

30 Septembre au 1er Octobre 2019, Douala Cameroun, forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

En savoir plus...

Fern-Déclaration des Organisations de la Société Civile de Pays Forestiers Tropicaux

En septembre 2019, des défenseurs de l'environnement et des droits humains d'Afrique et d'Asie sont venus dans l'Union européenne pour tirer la sonnette d'alarme concernant l'accélération de la perte de forêts dans les régions du bassin du Congo et du Bas-Mékong. Leur message était clair: l'UE doit jouer un rôle clé dans la recherche de solutions mondiales si elle veut vraiment protéger la biodiversité et écologiser ses politiques.

En savoir plus...

Une pépinière des prochains négociateurs climat voit le jour à Yaoundé

 Du 08 au 10 Octobre 2019, s’est tenue dans la salle de conférence de la chambre d’Agriculture Yaoundé, l’Atelier sous régional de formation des jeunes et femmes leaders et négociateurs climats vers COP 25, Sous le thème : Temps pour l’Action – Genre et Finance Climat qui va se tenir à Santiago au Chili. Bien vouloir télécharger les documents de la formation...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019