Bienvenue à notre nouveau partenaire : Zoological Society of London (ZSL)

 

La Zoological Society of London (ZSL) a officiellement adhere le Partenariat pour les Forêts du basin du Congo (PFBC)

 

Londres (Royume-Uni), 28 avril 2014 – La Zoological Society of London (ZSL) a officiellement adhère au Partenariat pour les Forêts du basin du Congo (PFBC) et s’engage à promouvoir la coopération avec les membres du PFBC afin de soutenir la gestion durable des écosystèmes forestiers et la conservation de la biodiversité en Afrique Centrale.

 

ZSL est une institution caritative fondée en 1826 et un centre de renommée internationale de l’excellence pour la science de la conservation et la conservation appliquée. La mission de ZSL consiste à promouvoir et à assurer la conservation des animaux et de leurs habitats à l’échelle mondiale; elle le fait en menant des activités de conservation et des travaux de recherche sur le terrain dans plus de 50 pays à travers le globe et par l’éducation et la sensibilisation dans deux zoos britanniques, le Zoo ZSL de Londres et le Zoo ZSL de Whipsnade, inspirant des gens à entreprendre des actions de conservation. Les cibles de ZSL pour 20126 sont les suivants :

 

♦ Définir et suivre le statut des aires protégées du monde  et au moins 20 000 espèces.

♦  Améliorer le statut d’au moins 100 des espèces les plus menacées et distinctes du monde.

♦  Protéger et restaurer au moins 1 million de km2 d’habitat côtier et marin et ½ million de km2 d’habitat terrestre.

♦  Assurer l’application des meilleures pratiques en matière d’utilisation des ressources naturelles dans au moins 1 million de km2 de paysages de production prioritaires.

♦  À travers nos zoos, recherche et engagement du public, permettre à plus de 70 millions de personnes d’adopter des mesures positives pour soutenir la conservation et respecter la nature.

 

Programmes de ZSL au Cameroun

 

ZSL travaille au Cameroun depuis 2007. Le programme à ce jour s’est concentré sur la collaboration avec le secteur privé (foresterie et palmier à huile), des communautés et des autorités locales afin d’introduire les méthodes de gestion des meilleures pratiques et réduire les impacts sur la faune et la biodiversité et soutenir la gestion des aires protégées.  L’essentiel de notre attention porte sur le paysage dans et autour de la Réserve de Biosphère du Dja, un site du Patrimoine mondial de l’UNESCO situé dans le paysage du TRIDOM PFBC. Nous avons également étendu nos activités aux systèmes d’eaux douces et côtiers dans le paysage Douala-Edéa.

 

Complexe de conservation du Dja

 

Le Wildlife Wood Project de ZSL (WWP) permet aux sociétés d’exploitation forestière d’adopter des pratiques d’exploitation forestière à faibles impacts et à appliquer des mesures innovantes, pratiques et économiques de gestion de la faune dans leurs concessions, permettant ainsi d’assurer un avenir durable à la fois pour la faune et les personnes.

 

Les éléphants des forêts d’Afrique centrale sont menacés d’extinction et classés « menacés » sur la liste rouge de l’UICN.ZSL conserve activement la faune et les habitats de cette région depuis 2007 et a récemment commencé à se focalisé ses efforts sur la sécurisation d’un avenir pour ces géants menacés de la forêt. ZSL œuvre à l’identification des populations d’éléphants et au renforcement de l’application de la loi, en protégeant les régions d’habitat et en améliorant les infrastructures de conservation dans les états où les éléphants de forêt existent encore.

 

Les activités comprennent :

 

Des enquêtes pour identifier les populations d’éléphants restantes ; Le renforcement des efforts nationaux d’application de la loi à travers la collecte ciblée des informations et l’appui au processus juridique ; L’amélioration de la protection des parcs nationaux en équipant et en formant les éco-gardes pour la protection de la faune et la surveillance écologique et la mise en œuvre du SMART (Spatial Monitoring and Report Tool) ; Aider les sociétés d’exploitation forestière à mettre en œuvre les plans de protection de la faune dans leurs concessions forestières ; Aider les sociétés à identifier, gérer et surveiller les Zones à grande valeur de conservation (HCV) avec un accent particulier sur des espèces phares ; Les grands singes et les éléphants de forêt ; Et l'autonomisation des communautés locales afin qu'elles contribuent à la lutte contre les crimes fauniques dans leurs forêts à travers les réseau de surveillance communautaire.

 

En 2013, ZSL a étendu ses activités en incluant la collaboration au sein de la Réserve de Biosphère du Dja, parallèlement à ses zones tampons. Tout au long de 2014, les activités suivantes seront mises en œuvre :

 

♦  Conservation des grands singes et des éléphants de forêt, à travers le renforcement de la capacité du Service de Conservation en surveillance écologique et application de la loi ;

♦  La formation et l’équipement des éco-gardes pour une application accrue de la loi et de la surveillance (SMART) ;

♦  La création d’un système d’information performant (réseau d’informateur) ;

♦  Création d’un réseau efficace de surveillance communautaire ;

♦  La création de systèmes de protection de la faune dans d’autres concessions forestières dans la périphérie du Dja.

 

Réserve du Lac Ossa

La Réserve du lac Ossa est un important refuge pour les lamantins et autres espèces animales d’eau douce d’Afrique de l’ouest, pourtant elle subit une forte pression due à des pratiques de pêche non durables, le braconnage, l’exploitation du sable et la destruction de la végétation naturelle. ZSL travaille en collaboration avec le service de conservation du gouvernement, les communautés locales et des partenaires afin d’assurer la gestion durable de la réserve.

 

ZSL, en partenariat avec le Service de Conservation et des ONG locales, a mis sur pied un programme visant à juguler les menaces qui pèsent sur la réserve du Lac Ossa, engage des parties prenantes et veille à ce que la Réserve soit gérée de manière durable pour le bien des générations futures. Le projet comporte quatre principaux éléments :

 

♦  Développer et mettre en œuvre le plan de gestion de la Réserve du Lac Ossa qui définit les limites de la réserve, comporte le zonage communautaire pour la pêche et élimine les pratiques de pêche destructrices.

♦  Renforcer la capacité du Service de Conservation à gérer et à protéger la réserve et sa faune.

♦  Engager les communautés locales dans des initiatives de moyens de subsistance durables.

♦  Engager le secteur privé à réduire les impacts négatifs sur le complexe du Lac Ossa.

 

Secteur du palmier à huile

 

L’industrie émergente du palmier à huile en Afrique offre une opportunité inestimable de développement économique et social, mais peut aussi s'avérer écologiquement et socialement potentiellement dévastatrice. ZSL travaille au Cameroun afin de sensibiliser sur l’importance de la production durable de l’huile de palme en Afrique, et assurer que la croissance du secteur n’entraîne pas la destruction des forêts primaires et à forte valeur de conservation et de leur faune, et de sécuriser les moyens de subsistance des populations autochtones.

 

Afin d’assurer que les avantages du développement de l’industrie du palmier à huile sont maximisés et les impacts négatifs potentiels atténués, il sera nécessaire de procéder à une planification et un développement rigoureux du secteur. La table ronde pour l’Huile de palme durable (RSPO) a mis au point une norme mondiale pour la production durable de l’huile de palme, y compris des exigences de protection des Zone à forte valeur de conservation (FVC) et de mise en œuvre des garanties environnementales et sociales, selon les Principes et Critère (P&C) de la RSPO. Le cadre HCV, s’il est appliqué convenablement, représente un outil de valeur dans la promotion des valeurs sociales et environnementales clés et la protection des espèces et écosystèmes menacés. Malheureusement, il existe actuellement plusieurs barrières à la réalisation de la production durable de l’huile de palme au Cameroun, notamment : Un faible niveau de compréhension du concept de la durabilité de la production de l’huile de palme, du cadre HCV et les directives RSPO parmi les pouvoirs publics, la société civile et les acteurs du secteur privé en Afrique centrale et de l’Ouest ;

 Capacité limitée à mettre en œuvre des pratiques durables dans le secteur ; Application inégale des Principes et Critères RSPO et l’adaptation du concept HCV au niveau national et Les processus publics de planification de l’utilisation des terres qui sont inadéquates quant à assurer le développement durable du secteur du palmier à huile.

ZSL ouvre à montrer que le développement du secteur du palmier à huile u Cameroun peut se faire de manière durable, en évitant les impacts environnementaux négatifs. Le projet fournit des informations et la formation afin d’élever le niveau de compréhension parmi les principaux groupes de parties prenantes au Cameroun, et facilitera le développement d’applications RSPO P&C et HCV, de boîtes à outils HCV et de ressources de mapping, afin de renforcer les processus de prise de décisions relatives à l’utilisation des terres et assurer que les besoins locaux en termes de capacités sont satisfaits afin de permettre la pérennité des meilleures pratiques durables.

 

Technologies innovantes pour améliorer la gestion de la conservation

 

ZSL, un membre du consortium SMART met en œuvre le SMART (Spatial Monitoring and Reporting Tool) pour la Réserve de Biosphère du Dja et des concessions dans sa périphérie. ZSL développe et met également en œuvre des technologies innovantes (pièges avec caméra, dispositifs de surveillance des véhicules et détecteurs de sons) pour la surveillance d’activités illicites dans les concessions dans la périphérie de la Réserve de Biosphère du Dja.

D’autres activités de ZSL comprennent : La mise ne œuvre du Projet Wildlife Wood au Ghana entre 2005 et 2010 ; La restauration de l Réserve faunique d’Ouadi Rimé-Ouadi Achim au Tchad et l'établissement d’un partenariat dans le cadre d’un projet REDD dans les environs de la Réserve du Mont Huyu en République Démocratique du Congo.

 

Bienvenue à notre nouveau partenaire : Zoological Society of London (ZSL) !

 

Pour en savoir plus, veuillez contacter Vince Smith, Responsable national ZSL, Cameroun  (vince.smith@zsl.org) et visiter le site internet officiel de la « Zoological Society of London (ZSL) » ! : http://www.zsl.org/ 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019