Une porte se ferme et une autre s’ouvre : ‘’cheminer vers la Réunion de Coordination du Bloc Ouest pour le suivi de la Déclaration de N’Djamena - élargie aux organisation sous-régionales et pays du Bloc Ouest à savoir : Cameroun, Niger, Nigeria, RCA et Tc

Sous le haut patronage de son Excellence Monsieur Idriss DEBY ITNO Président de la République du Tchad, Chef de l’Etat et à l'initiative du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo en collaboration avec la COMIFAC, l'OCFSA et la Coopération Allemande, il s’est tenu à N’Djamena en République du Tchad du 23 au 25 Janvier 2019, le la Conférence internationale des Ministres en charge de la Défense, de la Sécurité et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières.

 

A cet effet, les ministres des sept pays (Cameroun, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Niger, Soudan, Sud Soudan et Tchad) présents à la Conférence ont fait une déclaration sur la nécessité d’orienter les dynamiques régionales de transhumance par une meilleure prise en compte des enjeux de sécurité, de gestion de la faune et de dégradation croissante des écosystèmes en lien avec la question du changement climatique.

 

Sous la l’égide de Monsieur le Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun  et Président en exercice de la COMIFAC, le PFBC en collaboration avec la COMIFAC a organisé du 19 au 20 décembre 2019 à Douala au Cameroun, la Réunion des Experts pour le suivi de la déclaration des ministres issue de la conférence internationale de N’Djamena sur la sécurité, la lutte anti braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale, une réunion de haut niveau des Experts. Cette Réunion a regroupé plusieurs experts venant de plusieurs pays (Blocs Centre, Ouest, Est) et les institutions partenaires : Cameroun, Niger, Nigéria, RCA, RDC, Soudan, Sud Soudan et Tchad, CEEAC, COMIFAC, IGAD.

 

A la suite de la Réunion des experts de Douala, les trois blocs géographiques et thématiques de la Conférence de Ndjamena se sont réunis de manière virtuelle pour finaliser le cadre logique programmatique du suivi de la Déclaration de Ndjamena, peaufiner la feuille de route des actions à court termes et à identifier les actions diplomatiques à mettre en œuvre par le Facilitateur du PFBC.

 

La réunion de coordination fait partie du mécanisme de Gouvernance du Bloc Ouest, elle se veut une plateforme multi-acteurs, plurisectorielles au niveau du Bloc pour la gestion concertée des problématiques relatives à la transhumance, au braconnage, à la gestion des AP et d’autres activités criminelles transfrontalières. A ce jour, le Projet GIZ BSB Yamoussa  qui assure le lead pour le Bloc Ouest a organisé avec l’appui de la Facilitation allemande du PFBC, une série de réunions de coordination du Bloc Ouest et des réunions de concertation entre les partenaires sur des thématiques spécifiques.

 

Ce cadre de concertation a permis de finaliser la production des trois documents de base et de travail pour la Réunion de Coordination prévu pour le quatrième trimestre de 2020 qui est élargie aux représentants des sectorielles administratives concernées des pays du Bloc. Ladite réunion de coordination élargie a pour objectif principal de lancer le chantier des programmes d’Investissement Pays qui devront être présenté au sommet des Chefs d’Etats et à la Table ronde des Bailleurs de Ndjamena2 en 2021.   Ce serait l’occasion pour le Leader du Bloc Ouest (GIZ BSB Yamoussa) et les Co leaders :

 

  • D’une part de présenter les résultats de leurs travaux aux pays concernés, notamment le cadre logique de Douala finalisé, la feuille de route programmatique/budgétisée, la fiche d’action politique et diplomatique du Facilitateur du PFBC pour le Bloc Ouest, et enjeux des aires protégées transfrontalières. Ces présentations devraient contribuer à faciliter l’appropriation des pays aux travaux des blocs géographiques et à assurer la transparence et synergie des actions entre les différents acteurs clés du Bloc Ouest ;

 

  • D’autre part, d’échanger avec les pays et de définir de manière participative les prochaines étapes afférentes au processus d’élaboration des programmes d’investissement pays pour N’Djamena 2 et la table Ronde des Bailleurs.

 

Point d’information sur les activités du Bloc Ouest de suivi de la déclaration de N’Djamena

À la suite de l’adoption à Douala du Cadre logique programmatique du Bloc Ouest par les pays concernés du Bloc Ouest, les Coleaders du Bloc Ouest ont participé à une réunion de coordination convoquée par la Facilitation allemande du PFBC, le 5 mai 2020 par visio-conférence.

 

A l’issue de cette réunion et faisant référence aux recommandations des Experts à la Réunion de  Douala inscrites dans le communiqué final, les acteurs clés constitués pour assurer le suivi de la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djaména dans chaque bloc géographique, ont la charge de continuer le processus entamé en janvier 2019 à Ndjamena sur la base du cadre logique programmatique, dans l’optique d’aboutir à une feuille de route programmatique, budgétisé et triennal qui faciliterait la mise en œuvre effective de la Déclaration.

 

Mercredi 24 juin 2020 - Une Conférence virtuelle de préparation de la réunion de coordination du Bloc Ouest du 7 juillet. Cette concertation avait eu lieu entre le Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC et le Leader du Bloc Ouest (GIZ. BSB Yamoussa).

Cette réunion avait pour objectif d’identifier des actions prioritaires urgentes sur le court terme à considérer par le Facilitateur du PFBC, dans le cadre de la préparation de la Réunion de Coordination du Bloc Ouest du 7 juillet 2020.

Y ont pris part :

 

  • Facilitateur du PFBC (Dr Christian Ruck), Co Facilitateur du PFBC, Ministre Mbitikon, deux assistants du Facilitateur : Johannes Haas et Dany Pokem
  • Martial Nkolo (Directeur de Programme GIZ-COMIFAC), Hans Klein (Chef de Projet BSB), Bertille Mayen (Responsable du Volet Collaboration transfrontalière, de la Planification et Cogestion pour le BSB Yamoussa )
  • Maxime Nzita (Ancien Co-Facilitateur du PFBC, actuel Chef de Programme ECOFAC VI), personne ne ressource

 

Bien vouloir consulter le Compte rendu de la réunion de concertation entre le Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC et le Leader du Bloc Ouest

7 juillet 2020, Réunion Virtuelle de coordination du Bloc Ouest, - Y ont pris part une vingtaine de participants représentant l’ensemble des partenaires / Co-Leaders du Bloc. Une recommandation majeure de cette réunion a été d’accorder un temps supplémentaire de 2 semaines aux Coleaders du Bloc Ouest pour apporter dans un premier temps des commentaires sur la feuille de route programmatique budgétisée et la fiche d’Action politique et diplomatique du Facilitateur du PFBC. Dans un deuxième temps, des échanges et consultations ont suivi les questions relatives aux types de paysages transfrontaliers qui serait appropriés pour le Bloc Ouest, notamment les réserves de biosphères transfrontalières et les sites du patrimoine mondial. Ces préoccupations de certains partenaires a construit l’équipe de la Facilitation et le Leader du Bloc Ouest à organiser des multiples concertations.

Des concertations bi-tri et multipartites des partenaires du Bloc Ouest.

Le processus de consolidation des propositions des différents partenaires du Bloc ouest et la finalisation des documents de base suscités passe également par des concertations bi- tri et multipartites sur des points de divergence. En amont, des réunions de coordination, des recherches et des concertations sont conduites pour préparer les réunions de coordination. C’est ainsi que pour la Réunion de coordination du 21 juillet 2020, plusieurs réunions de concertations se sont tenus entre plusieurs partenaires, notamment sur :

17 Juillet 2020 - Une réunion virtuelle de concertation entre les partenaires : UNESCO – WCS - GIZ BSB Yamoussa et la Facilitation du PFBC sur les enjeux des des aires protégées transfrontalières, leur  localisation géographique et les statuts des sites en lien avec la classification UNESCO. Cette réunion a permis de mieux appréhender les objectifs de gestions des sites transfrontaliers, d’échanger sur le concept de Réserve de Biosphère et celui du site du Patrimoine Mondial. La présentation de l’UNESCO au cours de cette réunion a contribué à arriver à un  consensus sur les aires protégées transfrontalières concernées dans le bloc Ouest..

20 Juillet - Avec WCS – BIZ BSB Yamoussa et la Facilitation du PFBC, sur l’harmonisation des points inscrits assortis des budgets sur la feuille de route budgétisée et la fiche des actions politiques et diplomatiques.

Réunion formelle de coordination du Bloc Ouest le 21 juillet 2020

À la suite de la dernière réunion de coordination du Bloc Ouest tenue le 21 juillet 2020, la feuille de route (FdR) et les actions politiques et diplomatiques du Facilitateur du PFBC pour le bloc Ouest ont été examinées et des contributions supplémentaires ont été fournies par les Coleaders du Bloc Ouest. Le Leader du Bloc (GIZ BSB Yamoussa) a été chargé de poursuivre les dernières consultations pour finaliser les documents du Bloc.

 

5 août 2020 - Réunion de coordination entre le Leader du Bloc BSB Yamoussa, les organisations du système des nations Unies et un Intervenant Pays du Bloc Ouest (Un officiel du Ministère de l’Elevage, en charge de la stratégie de transhumance du Cameroun).

Tenue le 5 août 2020 à 10h00 (heure du Gabon),  la réunion a porté sur la mise en œuvre de la déclaration de N’Djamena et la participation de la FAO, UNDP, UNODC. La FAO, et le Ministère de l’Elevage, en charge de la stratégie de transhumance du Cameroun ont répondu présent à cette réunion. La participation de la Direction du Ministère concernée par la transhumance et la présence massive du FAO à travers sa coordination forêt, sa coordination régionale sur la transhumance et un Expert Pays de la RDC a permis à la FAO de s’approprier à nouveau des travaux dans le cadre du suivi de la Déclaration de N’Djaména aussi bien que le Cameroun. La FAO a sollicité un délai qui lui permettrait d’inclure ces informations dans les documents du Bloc Ouest et sur tous les deux autres Bloc Est et Centre.

Adoption du cadre logique programmatique, la feuille de route budgétisée et la fiche d’action politique et diplomatique du Facilitateur du PFBC pour le Bloc OUEST.

Le 28 Aout 2020 a marqué la fin des échanges et consultations sur le processus d’harmonisation, consolidation et finalisation des propositions des Coleaders du bloc Ouest.  Outre les contributions des partenaires, le Leader du Bloc a également reçu la contribution tant attendue de la FAO. La FAO et l'OIM travaillent actuellement sur la stratégie de transhumance transfrontière pour le Cameroun, la RCA et le Tchad. Étant donné que ces trois pays font partis intégraux des pays du Bloc Ouest, il est primordial de capitaliser sur le travail de la FAO pour éviter les doublons et créer des synergies entre les différents partenaires impliqués dans la composante transhumance transfrontière.

Dans le même registre des contributions, le thème consolidation de la paix qui ne figurait pas au départ dans les propositions mais dont la pertinence a été relevé par AWF a été intégré dans la feuille de feuille. Ainsi le résultat 6 relatif à la consolidation de la paix en lien avec la transhumance et la conservation de la biodiversité a été développé pour combler l'écart.

La version finale des dits documents adoptés par l’ensemble des partenaires du Bloc Ouest ont été envoyé aux Coleaders marquant ainsi la fin de cette phase du suivi de la déclaration des Ministres de la Conférence de Ndjamena de janvier 2020. La porte du processus de préparation des documents de base pour le suivi de la déclaration de Ndjamena se ferme et ouvre la porte au processus de préparation des programmes d’investissements Pays avec à la clé l’organisation de NDJAMENA 2 assorti de la Table Ronde des Bailleurs. Un coup de pouce à la Facilitation du PFBC, à tous les Partenaires, les Coleaders (ANI ; AWF; FAO; UNESCO; IUCN; TRAFFIC; OCFSA WCS; WWF) et au Leader du Bloc Ouest (GIZ BSB Yamoussa) qui n’ont pas ménagé les efforts pour arriver à ces résultats.

 

Une synthèse des actions politiques et diplomatiques

 

Objectif 1 : Faciliter la signature d'accords bilatéraux entre le Nigeria et le Cameroun pour une coopération transfrontalière en matière de conservation de la biodiversité, de lutte contre le trafic d'espèces sauvages et d'amélioration des conditions de vie des communautés concernées

 

Objectif 2 : attirer l'attention sur la désignation de la zone de Tchabal - Mbabo comme parc national par le gouvernement du Cameroun

 

Objectif 3 : soutenir la désignation des zones protégées du bloc ouest comme site du patrimoine mondial (WHS) ou comme réserve de biosphère (BR) ou les deux

 

Objectif 4 : Coordonner les interventions des partenaires financiers dans le bloc ouest

 

Objectif 5. Le financement de la feuille de route programmatique du Bloc occidental est estimé à 000 millions d'euros

 

Objectif 6. Faciliter l'élaboration des programmes d'investissement des pays conformément à la déclaration de N'Djamena pour le bloc occidental

 

Objectif 7 : Plaider pour l'intégration des autorités traditionnelles dans les systèmes de gestion de la transhumance

 

Objectif 8 : Promouvoir le concept de santé unique Prise en charge de la biodiversité, y compris les zoonoses et les covidés

 

Objectif 9 : Initier la collaboration entre les partenaires du Bloc (programmes/projets de développement des partenaires), les services de renseignement et les agences/forces de maintien de la paix de l'ONU (Barkhane (G5 Sahel)) ; U.S. AFRICOM)

 

Objectif 10 : N'Djamena 2 - Sommet des chefs d'État

 

Objectif 11 : S'engager avec le gouvernement concerné à promouvoir la révision pour mettre à jour l'accord sur la transhumance dans le bassin du Tchad

 

Objectif 12 : S'engager avec le gouvernement du Tchad, du Cameroun et de la RCA pour créer les conditions d'une mise en œuvre efficace de l'accord trilatéral pour la conservation transfrontalière et l'application de la loi entre les pays arboricoles

 

Objectif 13 : Faire pression pour la révision et la signature du protocole de Moundou concernant les installations hydrauliques sur le fleuve Logone entre le Cameroun et le Tchad

 

Retour

Actualités des partenaires