Les fonds d'investissement pour le climat et l'Alliance solaire internationale dévoilent leur partenariat pour stimuler l'investissement dans le solaire à l'échelle mondiale

 

 

CIF Action 

Le Fonds d'investissement pour le climat (FIC) et l'Alliance solaire internationale (AIS) ont formé un partenariat stratégique pour promouvoir le déploiement de l'énergie solaire dans 121 pays en développement. Annoncée aujourd'hui à la deuxième Assemblée de l'ISA, la nouvelle alliance mettra à profit les avantages comparatifs de chaque organisation - l'un des plus grands mécanismes multilatéraux de financement de la lutte contre le changement climatique au monde et une plate-forme mondiale de premier plan pour l'énergie solaire - pour aider à mobiliser des fonds supplémentaires en faveur d'initiatives solaires essentielles dans les pays membres de l'ISA.

 

 

« Les partenariats constituent le fondement de l'action climatique », a déclaré Mafalda Duarte, responsable du Fonds d'investissement climatique. « En s'appuyant sur l'expertise et les ressources de deux institutions liées par un objectif commun, cette nouvelle entente accélérera l'élan vers une économie faible en carbone qui profitera à tous. Il s'agit d'une étape importante dans nos efforts communs pour aider à surmonter la crise climatique et à atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement grâce à un financement novateur visant à accroître considérablement l'énergie solaire. »

 

 

Comme convenu dans un mémorandum d'entente, le FIC et l'ISA se sont engagés à s'attaquer conjointement aux contraintes financières et politiques du développement des énergies renouvelables dans les pays de l'ISA tout en créant davantage d'opportunités de partage de connaissances.

 

 

Dans le cadre de leurs efforts pour améliorer la compréhension des questions financières critiques, les FIC et l'ISA ont également publié aujourd'hui un rapport analysant l'état du marché de l'énergie solaire dans les pays ISA, ainsi que les opportunités actuelles et futures pour une croissance continue du secteur. Les pays membres de l'ISA disposent d'une capacité solaire de 135 GW et d'un immense potentiel de développement des énergies renouvelables.

 

 

« Cette annonce éclaire les perspectives d'un monde plus durable », a déclaré Directrice générale de l'ISA. « Il s'agit d'un partenariat naturel entre deux organisations aux vues similaires qui se sont engagées à réduire les obstacles aux investissements intelligents du point de vue climatique. Ensemble, nous pouvons faire davantage pour sortir des millions de personnes de la pauvreté énergétique tout en faisant progresser le climat mondial et les objectifs de développement. »

 

 

Le paysage économique de l'énergie solaire s'est transformé au cours de la dernière décennie. Les prix des modules solaires ont chuté de plus de 80 % depuis 2010, et cette trajectoire devrait se poursuivre à un rythme soutenu. En réponse à la baisse des coûts et à l'amélioration des politiques réglementaires, la capacité installée mondiale a atteint le chiffre record de 531 gigawatts (GW).

 

 

Toutefois, des obstacles subsistent dans un certain nombre de pays en développement. Des ressources financières concessionnelles telles que celles fournies par l'intermédiaire du FIC sont essentielles pour soutenir les tendances à la baisse des coûts et élargir l'accès à l'énergie solaire en atténuant les risques, en débloquant la demande et l'offre et en jetant les bases politiques et commerciales qui sont essentielles pour attirer des investissements solaires à plus grande échelle.

 

 

Le FIC est l'un des plus importants financiers publics des technologies solaires, investissant quelque 2 milliards de dollars dans des initiatives solaires privées et publiques à l'échelle mondiale. Il s'agit notamment de la plus grande centrale solaire à concentration au monde, de parcs solaires à échelle utilitaire, de panneaux solaires sur les toits et d'installations solaires flottantes. Pour chaque dollar investi par le FIC, les partenaires financiers versent 9 USD de plus à l'appui d'un avenir plus respectueux du climat.

 

 

À propos du FIC

Après plus de dix ans d'action en faveur du climat, le Fonds d'investissement climatique de 8 milliards de dollars est l'un des plus importants instruments multilatéraux de financement de la lutte contre le changement climatique dans le monde. Le CIF fournit aux pays en développement un financement pour un développement résilient au climat et à faible émission de carbone. Ces dons, prêts concessionnels, instruments d'atténuation des risques et prises de participation mobilisent des financements importants du secteur privé, des banques multilatérales de développement (BMD) et d'autres sources. Cinq BMD - la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque Asiatique de Développement (BAD), la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), la Banque Interaméricaine de Développement (BID) et le Groupe de la Banque mondiale (GBM) - réalisent des projets financés par le FIC.

 

 

Contact média
Scott Vincent Andrews
E: sandrews3@worldbank.org 
T : +1 (202) 458-9562

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

thegef-Évaluer les avantages du développement d'une économie de la faune

Les communautés locales devraient être enrôlées comme « première ligne de défense » contre le commerce illégal d'animaux et de plantes sauvages, qui est beaucoup plus répandu et complexe qu'on ne le croit généralement, a déclaré le Directeur exécutif de TRAFFIC, Steve Broad, aux participants des réunions de consultation de la société civile du FEM qui se sont tenues à Washington cette semaine.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC