Conférence africaine sur les risques climatiques (ACRC) 2019 : RAPPORT

 

 

Veuillez télécharger les documents PDF ci-après :

enbplus172num47e.pdf (8.4 MiB)

 

 

La Conférence africaine sur les risques climatiques (ACRC) 2019 s'est achevée le mercredi 9 octobre, avec un programme chargé comprenant des sessions plénières, des tables rondes, des ateliers et des séminaires. Dans la matinée, deux séances plénières ont été consacrées à l'état des services d'information climatique pour l'appui au développement en Afrique et à la mobilisation des investissements dans les services climatiques.

 

 

S'agissant de l'état des services d'information sur le climat, Filipe Lúcio, Directeur du Cadre mondial pour les services climatologiques (GFCS), a souligné dans un discours liminaire la nécessité de renforcer les capacités en matière de fourniture de services climatologiques, soulignant l'urgence de l'action en Afrique et la nécessité d’améliorer le suivi et l’évaluation. Stephen Mooney, Department for International Development (DfID), Royaume-Uni, a souligné la nécessité d'une appropriation africaine des services climatologiques, en mettant l'accent sur la coproduction et la « livraison du dernier kilomètre » pour atteindre ceux qui ont vraiment besoin d’informations.

 

 

En ce qui concerne la mobilisation des investissements pour les services climatologiques, Paul Watkiss, du Fonds d'intégration du climat du Département du développement international (DfID), a souligné dans son exposé liminaire la valeur économique des services météorologiques et climatologiques, qui dépasse la valeur financière. Dumisani Chirambo de Seeds of Opportunity, au Malawi, a souligné la possibilité d'utiliser l'innovation sociale et la science communautaire pour fournir des services climatologiques. Daniel Tsegai, de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), a présenté un exposé sur la lutte contre la sécheresse, l'assurance risques et la gestion durable des terres. Tout au long de la journée, les délégués ont participé à :

  • Une session sur les initiatives en matière de services climatologiques en Afrique ;
  • Deux séminaires sur les rapports spéciaux du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) sur les océans et la cryosphère dans un climat en évolution, et sur les changements climatiques et les terres, respectivement ;
  • Deux tables rondes sur les implications et la gouvernance de l'élimination du dioxyde de carbone pour l'adaptation et les ODD, et sur la collaboration des secteurs public, privé et universitaire pour la prochaine génération de l’intelligence météorologique et climatique et
  • Deux ateliers sur la façon de relever les défis urbains en co-créant des connaissances sur le lien entre l'alimentation, l'eau et l'énergie, et sur les concepts de recherche pour un appel conjoint Afrique-Europe sur les services climatologiques innovants pour les régions africaines.

 

 

Lors de la séance plénière de clôture, Ernest Afiesimama, de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), a mis l'accent sur les initiatives visant à éliminer les obstacles et à faciliter une analyse intégrée des risques climatiques en Afrique. Chris Jack, de l'Université du Cap (Afrique du Sud), a souligné les principaux défis et les progrès réalisés dans les domaines suivants : modélisation à haute résolution, compréhension conceptuelle de la performance des modèles pour éclairer l'élaboration des modèles, lien entre la résilience de la gestion des risques et les informations climatiques et renforcement des capacités à l'aide des informations climatiques. Rosalind West, DfID, a souligné les succès remportés dans l'avancement de la science fondamentale et l'utilisation de cette science, soulignant que « la science du climat n'est pas seulement pour les climatologues, elle est pour tous ».

 

En savoir plus...

 

 

Veuillez télécharger les documents PDF ci-après :

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

La COMIFAC et le PFBC main dans la main en faveur du Bassin du Congo : Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC reçu en audience par le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, M. Ndomba Ngoye Raymond

Yaoundé, le 20 novembre 2019 : Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea reçu en audience par le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, M. Ndomba Ngoye Raymond.  Dans son mot introductif, le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC a remercié le Facilitateur pour son Engagement, l’énergie investie en faveur du Bassin du Congo et du PFBC, le partenariat demeure dynamique.  

En savoir plus...

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du PFBC visite les autorités et partenaires PFBC à Yaoundé (Cameroun)

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du PFBC a fait le point avec les différents interlocuteurs sur plusieurs sujets entre autres : (1) les actions et perspectives du PFBC… (2) L’opérationnalisation de la Déclaration de N’Djamena - au regard de l’ampleur que prend la transhumance incontrôlée entre le sahel et l’Afrique équatoriale…(3) La nécessité d’un sommet des Chefs d’États concernés par ce phénomène…

En savoir plus...

Le PDG du FEM se félicite du pacte de coopération pour la protection du bassin amazonien

Le PDG et président du Fonds pour l'environnement mondial, Naoko Ishii, se félicite de l'engagement pris par les chefs d'État de sept pays du bassin amazonien de collaborer plus étroitement pour valoriser les forêts, protéger la biodiversité et lutter contre la déforestation et la dégradation des terres sur l'ensemble du biome.

En savoir plus...

Le nouveau cours d'apprentissage en ligne du Fonds pour l'adaptation sur l'accès direct conçu pour aider les pays et les parties prenantes à débloquer le financement de la lutte contre le changement climatique

Le nouveau cours d'apprentissage en ligne du Fonds sur l'accès direct donne un aperçu et un guide du processus d'accréditation du Fonds pour devenir une entité d'exécution auprès du Fonds, et couvre également ses processus de conception et de mise en œuvre de projets pour aider les exécutants à élaborer des projets efficaces sur le terrain.

En savoir plus...

Le Conseil d'administration du Fonds Vert pour le Climat engage 407,8 millions de dollars USD supplémentaires pour lutter contre la crise climatique

Le Fonds Vert pour le Climat (FVC) finance maintenant des mesures climatiques dans plus de 100 pays en développement après l'approbation de 13 nouveaux projets lors de la dernière réunion du Conseil en 2019.  

En savoir plus...

Le Conseil d'administration du Fonds pour l'adaptation approuve 63 millions de dollars pour de nouveaux projets, y compris des subventions pour la première innovation et la mise à l'échelle

Washington, D.C. (17 Octobre 2019) — Le Conseil du Fonds pour l'adaptation a obtenu d'excellents résultats malgré agenda chargé lors de sa 34ième réunion la semaine dernière, approuvant plus de 63 millions de dollars pour le financement de nouveaux projets, notamment de nouveaux projets d'innovation et d'élargissement des subventions, tout en poursuivant ses processus administratifs et ses arrangements institutionnels pour continuer à bien servir l'Accord de Paris.

En savoir plus...

COP25 : Des actions concrètes contre la déforestation !

Denis Sassou N’Guesso, choisi porte-parole de l’Afrique centrale, qui reste fidèle à ses engagements a lancé un appel solennel au sommet du climat pour lutter contre la déforestation ; « Je reste plus que jamais fidèle à ma signature de l’Accord de Paris et j’ai décidé d’aller, encore plus loin, dans notre engagement concret contre la déforestation, en dépassant les discours incantatoires ».

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019