Les femmes du REFADD renforcent leurs capacités sur l’accès et le partage des avantages (APA)

 

Les femmes du Réseau des Femmes Africaines sur le Développement Durable (REFADD) renforcent leurs capacités sur l’APA

 

Brazzaville (République du Congo), 21 au 22 février 2013– S’est tenu un atelier de renforcement de capacités des membres du Réseau des Femmes Africaines sur le Développement Durable (REFADD) sur le thème : « Femmes et processus APA en Afrique centrale : comment influencer la mise en œuvre au niveau national ? ». Cet atelier, présidé par Madame Eulalie BASHIGE, Présidente Régionale du REFADD et modéré par le formateur M. Chouaibou NCHOUTPOUEN, Expert Biodiversité et Désertification de la COMIFAC, a réuni outre les membres du Bureau régional du REFADD, les représentantes de huit pays: Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Rwanda et Tchad,  et les personnes ressources.

Organisé grâce à l’appui financier et technique de l’UICN et de la GIZ, cet atelier avait pour objectif global de sensibiliser et de renforcer les capacités des membres du REFADD sur l’APA et de leur permettre ainsi de pouvoir s’engager dans les processus y relatifs  au niveau national.

En effet, 193 pays y compris les pays de l’espace COMIFAC ont ratifié la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) qui est un instrument juridique international contraignant adoptée en juin 1992 pour mettre un terme à l’érosion de la biodiversité. Les Parties à cette Convention s’engagent à atteindre trois objectifs : la conservation de la diversité biologique ; l’utilisation durable de ses éléments ; et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation des ressources génétiques, notamment grâce à un accès satisfaisant aux ressources génétiques et un transfert approprié des techniques pertinentes, compte tenu de tous les droits sur ces ressources et aux techniques, et grâce à un financement adéquat ».

Ce troisième objectif, sur l’accès et le partage des avantages (APA) revêt une importance particulière pour les pays en développement, qui sont dépositaires de la plus grande diversité biologique au monde, et souhaitent qu’un système de compensation pour l’accès à leurs ressources génétiques et connaissances traditionnelles associées soit établit.

Parmi les acteurs susceptibles d’influencer la mise en œuvre du processus APA dans les pays de l’espace COMIFAC, figurent en bonne place les réseaux spécialisés de la CEFDHAC parmi lesquels le REFADD dont les capacités en matière d’APA nécessitent d’être renforcées afin qu’il fasse un plaidoyer en vue de la ratification du Protocole de Nagoya et de la mise en œuvre effective de l’APA dans les pays de l’espace COMIFAC.

A l’issue de la formation, les Rôles des femmes en matière d’APA, les stratégies à mettre en place pour qu’elles jouent pleinement leurs rôles, ainsi que les besoins en renforcement des capacités sur la base des enjeux et les défis liés à la mise en œuvre du Processus APA dans les pays de l’espace COMIFAC, ont été identifiés. Les bases d’une stratégie de communication, éducation et sensibilisation des femmes en matière d’APA ont été lancées, des plans d’action ont été élaborés par chaque point focal et le bureau régional.

Plusieurs recommandations ont été faites par les participants entre autres :

a)     A la COMIFAC

De sensibiliser les Points Focaux CDB/APA à travers le GTBAC de la nécessité d’impliquer les femmes dans la mise en œuvre du processus APA au niveau national ;

b)     Au Bureau Régional du REFADD

De faire le suivi de la mise en œuvre des activités que les Points Focaux se sont engagés à mener cette année afin de contribuer à la mise en œuvre du processus APA dans leurs pays respectifs ;

c)     Aux Points Focaux REFADD

D’initier une rencontre avec le Point Focal CDB et ou APA selon le cas afin de définir les axes de collaboration pour la mise en œuvre du processus APA.

d)     Aux partenaires au développement (UICN, GIZ)

 

D’explorer la possibilité d’appuyer l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités des membres du REFADD sur les techniques de mobilisation des ressources financières pour la conservation, la gestion et l’utilisation durable de la biodiversité.

 

Bien vouloir télécharger:

 

Rapport final de l'atelier 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

SYNTHESES DES RAPPORTS D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - CAMEROUN - [Rapports produits en Septembre-Novembre 2019] via les procédures du SNOIE (SYSTEME NORMALISE D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - SNOIE)

Le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), et ses délégations régionales de l’Est et du Centre ont depuis le 10 décembre 2019, sur leur table quatre rapports de dénonciations des cas d’exploitation forestière illégale dans les régions du Centre et de l’Est. Dans ces rapports produits par les OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015, plusieurs infractions présumées ont été relevées.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC